Extension Factory Builder
08/08/2012 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le 20 juillet, les sénateurs libériens ont voté comme un seul homme un amendement à la Constitution qui interdit le mariage homosexuel. Ce texte intelligent a été déposé par une certaine Jewell Taylor, ci-devant épouse de... Charles Taylor. Par ailleurs, actuellement à l'étude à l'Assemblée nationale, un projet de loi devra criminaliser les relations sexuelles entre personnes du même sexe. Tous sont d'accord, y compris la chef de l'État, Ellen Johnson-Sirleaf. Le projet de loi passera. Les gays et lesbiennes libériens n'auront qu'à bien se tenir : leurs ébats seront passibles de cinq ans de prison.

Mais que disent ceux qui s'arrogent le droit de régenter la vie sexuelle des autres et affirment que la « sodomie volontaire » est un délit ? Ils assènent, un trémolo dans la voix : « L'homosexualité ne fait pas partie de notre existence en tant que peuple. » Ou encore : « Nous n'avons jamais été cela. » Qu'en savent-ils au juste ? J'ai eu un débat sur la question avec un ami brazzavillois. Pour lui, l'homosexualité a été introduite en Afrique par les Occidentaux le long des villes côtières et elle ne fait pas partie de nos traditions. Donc, il faut la combattre, sinon nous risquons de disparaître. Les homosexuels n'ont pas le droit de revendiquer quoi que ce soit. Ils n'ont qu'à vivre discrètement.

Mais lorsque je rétorque à mon ami que les hétérosexuels ne se cachent pas, eux, il me répond : « Ce n'est pas la même chose, ils représentent la norme. » Soit. Faut-il pour autant que nos goûts et préférences se ressemblent ? Comme si cela ne suffisait pas, une association dénommée Rassemblement de la jeunesse camerounaise se met en évidence pour proposer l'instauration d'une journée mondiale contre l'homosexualité au nom, notamment, « de la sainte Bible, de la nécessité de préserver l'espèce humaine » et « des atteintes graves faites à l'humanité, à nos traditions, à notre culture africaine en général et camerounaise en particulier ». Je m'interroge : qu'est-ce que c'est que la culture africaine ? Le christianisme et l'islam n'ont-ils pas été imposés à l'Afrique ? Serions-nous, en tant qu'Africains, des êtres extraordinaires ? Arrêtons de nous raconter des inepties. Laissons les homosexuels, cette infime minorité, vivre leur vie, revendiquer leurs droits en tant qu'êtres humains. Battons-nous plutôt pour le développement de nos pays. Battons-nous contre la corruption.

Tous ces inquisiteurs se placent d'un point de vue anal : l'homosexualité est, donc, une « impureté ». Ils sont persuadés que les gays sont des « malades » à extirper de la société. Mais ces hommes et ces femmes, en plus des sens, ont aussi des sentiments. Au nom de quelle morale va-t-on leur interdire de prendre leur pied comme ils l'entendent ? Aujourd'hui, dans moult pays africains, à cause d'un excès de zèle ahurissant, l'homosexualité est un délit passible de la peine capitale (Mauritanie), d'emprisonnement (quatorze ans, en Gambie) ou d'une expulsion du territoire (Somaliland). Trop, c'est trop : ce qui se passe entre deux adultes ne nous regarde pas. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libéria

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites qu[...]

Ebola : Dr Bernice Dahn, médecin en chef du Liberia, en quarantaine

Le docteur Bernice Dahn, médecin en chef du Liberia, a décidé de se mettre en quarantaine, à Monrovia, après le décès de son adjoint des suites de la fièvre[...]

Ebola : le cap des 3 000 morts dépassé selon l'OMS

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a franchi le cap des 3 000 morts, le virus ayant tué près de la moitié des quelque 6 500 personnes infectées, selon le dernier bilan[...]

Ebola : le FMI accorde une aide supplémentaire aux pays touchés

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi une enveloppe supplémentaire de 130 millions de dollars en faveur des trois pays les plus frappés par Ebola (Guinée, Liberia, Sierra[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Ebola : chronique d'une panique

Tandis que le virus se propage, les États du monde entier se mobilisent pour enrayer l'épidémie. À chacun sa méthode : l'imagination aussi, c'est contagieux ![...]

Ebola : pourquoi l'armée américaine entre en scène au Liberia

Le chef des troupes américaines en Afrique (Africom) va diriger en personne depuis Monrovia le déploiement de 3 000 soldats pour lutter contre l'épidémie d'Ebola. Les raisons d'une intervention[...]

Ebola : 20 000 cas en novembre si la situation reste identique

Dans une étude publiée par le "New England Journal of Medicine", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti le 23 septembre que plus de 20 000 personnes seront infectées par le virus[...]

Ebola : le bilan s'alourdit à près de 2 800 morts en Afrique de l'Ouest

Selon un dernier bilan daté du 18 septembre et publié lundi par de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie d'Ebola a déjà fait 2 793 morts en Afrique de l'Ouest, sur 5[...]

Ebola : l'OMS dénonce le marché noir du "sang de survivants"

Dans la lutte contre le virus Ebola, qui a déjà fait 2 630 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la recherche d'un sérum a provoqué des effets pervers.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers