Extension Factory Builder
08/08/2012 à 18:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Détail de la couverture de la BD adaptée de Didier Daeninckx. Détail de la couverture de la BD adaptée de Didier Daeninckx. © DR

La France aura mis plus de cent trente ans pour restituer aux Kanaks la tête du chef de la révolte de 1878 contre les forces coloniales.

Le romancier français Didier Daeninckx s'est fait une spécialité d'aller fouiller dans les replis de la mémoire de la France coloniale. Si Meurtres pour mémoire revenait sur le massacre des Algériens à Paris le 17 octobre 1961, Le Retour d'Ataï, paru en 2002, traite d'une révolte plus ancienne, celle du chef kanak Ataï, en Nouvelle-Calédonie, en 1878. Ce livre vient d'être adapté avec sensibilité en bande dessinée par Emmanuel Reuzé, qui a fait le choix judicieux d'une ligne claire et d'une palette de couleurs réduite. Au coeur de l'album, l'une des plus fameuses citations d'Ataï. Quand le gouverneur français lui conseille de construire des barrières pour protéger ses ignames du bétail des colons, il répond : « Je construirai des barrières quand mes ignames iront manger ton bétail. »

Bien entendu, l'histoire ne finit pas bien : chef de la rébellion, Ataï fut tué par un supplétif kanak engagé avec l'armée française. Pis, sa tête, conservée dans du formol, fut emportée en métropole, où sa trace se perdit... pour un temps ! Didier Daeninckx l'a d'abord retrouvée de manière romanesque - c'est la version retenue dans la bande dessinée. Mais en 2011, alors que l'écrivain participe à la restitution à la Nouvelle-Zélande de la tête maorie conservée au Muséum d'histoire naturelle de Rouen, il entend de la bouche d'un jeune anthropologue que la tête d'Ataï est en réalité conservée dans les bâtiments provisoires du musée de l'Homme, à Paris. Cette fois, c'est la bonne, et Daeninckx peut enfin écrire : « Bientôt, Ataï reprendra sa route vers la Kanaky... » 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

CAN 2015 : Mali - Guinée, pourquoi le tirage au sort de la CAF ne passe pas

CAN 2015 : Mali - Guinée, pourquoi le tirage au sort de la CAF ne passe pas

L'image de la Confédération africaine de football est sortie écornée du tirage au sort organisé jeudi pour départager la Guinée et le Mali. Le procédé a souri au Syli[...]

Guinée : Conakry fête la qualification du Syli national

Alors que le pays est frappé depuis plus d'un an par une épidémie d'Ebola meurtrière, la qualification du Syli national en quart de finale de la CAN 2015, jeudi, a apporté un peu de baume au coeu[...]

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit d'Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit d[...]

À Bamako, Lassana Bathily, le héros franco-malien de l'Hypercasher, se dit fier de sa double culture

Le jeune Franco-Malien Lassana Bathily, naturalisé français en urgence après avoir sauvé lors des attentats de Paris des otages du terroriste Amedy Coulibaly, lui-même français d'origine ma[...]

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

Les négociations interlibyennes, qui se déroulent actuellement à Genève, pourraient se délocaliser en Libye, du moins si les conditions de sécurité y sont "suffisantes", [...]

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Abdellah Taïa, une errance parisienne

Tourmenté, l'écrivain Abdellah Taïa semble l'être autant que les personnages de son nouveau roman, une prostituée et un transsexuel exilés en France. Comme eux, il poursuit une longue[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un [...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces t[...]

Bruits de vote au Burundi

Alors que l'officialisation de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat est imminente (le scrutin devrait avoir lieu au mois de juin), l'opposition fourbit ses armes.[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2690p080-081.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2690p080-081.xml2 from 172.16.0.100