Extension Factory Builder
03/08/2012 à 16:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Couverture de L'Art de la guerre, de Sun Tzu. Couverture de L'Art de la guerre, de Sun Tzu. © DR/Flammarion

La République populaire de Chine incite ses ressortissantes à trouver un mari dans l'île rebelle de Taïwan. Une forme de prise de contrôle en douceur ?

« Chaque fois qu'au cours de l'Histoire les Chinois ont eu des problèmes avec un peuple étranger, ils ont réagi en envoyant des femmes ; et c'est encore le cas aujourd'hui », explique le Pr Chen In-chin, de la National Central University à Taïwan. De fait, depuis des années, les autorités incitent les ressortissantes de la République populaire à épouser des Taïwanais. Elles ne feraient ainsi que suivre une longue tradition diplomatique et coloniale... Pour s'en convaincre, il suffit de relire L'Art de la guerre, de Sun Tzu, ou de se plonger dans les vies des - nombreuses - fiancées chinoises qui émaillent l'histoire de l'empire du Milieu. Wang Zhaojun, par exemple, qui, sous la dynastie des Han (206 av. J.-C. - 220 apr. J.-C.), contribua à la pacification des tribus Xiongnu. Ou encore Wencheng, une princesse Tang mariée en 641 au roi du Tibet.

En mai, devant les étudiants chinois de l'île, Ye Kedong, le directeur des affaires taïwanaises auprès du Conseil d'État (chinois), n'a d'ailleurs laissé planer aucun doute : « Ne laissez pas passer votre chance, tissez des liens avec les étudiants taïwanais, l'amour ne connaît pas de frontières ! » Il n'en a pas fallu davantage pour déclencher une avalanche de plaisanteries graveleuses sur les réseaux sociaux et de commentaires doux-amers dans les médias.

Mariages "inter-détroit"

Les pro-Pékin déplorent que les mariages « inter-détroit », bien qu'autorisés depuis 1992, soient encore trop rares. C'est selon eux la conséquence des nombreux obstacles imposés par Taïwan : restriction des permis de résidence temporaire ; limitation du nombre des agences matrimoniales ; diminution du nombre de naturalisations... Reste que plus de 260 000 Chinoises ont épousé un Taïwanais et sont aujourd'hui établies dans l'île. De quoi alimenter une véritable névrose.

Certains imaginent déjà une armée de belles infiltrées chargées de prendre les commandes de l'île rebelle. D'autres ont calculé que si ces unions produisaient chacune deux enfants, il y aurait dans les prochaines années 520 000 votes supplémentaires favorables au rattachement ! D'autres vont encore plus loin : sachant qu'une Chinoise obtient la nationalité taïwanaise au bout de six ans et qu'il est permis d'imaginer qu'un îlien marié à une continentale soit enclin à rallier la cause de son épouse, il pourrait y avoir bientôt 1 million de votes supplémentaires. Soit 10 % du corps électoral.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : un gouvernement enfin cohérent, mais si fragile !

France : un gouvernement enfin cohérent, mais si fragile !

Après l'éviction d'Arnaud Montebourg et des ministres frondeurs, le gouvernement Valls II va pouvoir mener une politique ouvertement sociale-libérale. Ce changement de cap peut-il lui permettre de retr[...]

Racisme italien et humour de ses victimes

Quelle est la part d’humour dans le bras de fer entre le Congolais Clément Kikoko Kyenge et le président du Sénat italien Roberto Calderoli ? “Sans rire”, le second accuse le premier[...]

Santé : un test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme

Un nouveau test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme a été mis au point par des chercheurs de Singapour et des États-Unis. La maladie tropicale coûte la vie à 600 000[...]

Cisjordanie : Israël s'empare de 400 hectares de terres

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, le lancement d’une procédure d’appropriation de 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

Inde : de la syrah au pays de Shiva

Alors que la consommation nationale de vin est en pleine croissance, plusieurs producteurs locaux commencent à se faire un nom. Parmi eux, Sula Vineyards, qui s'apprête à exporter... en France.[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

François Hollande : "Bachar al-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

Lors de son discours annuel devant les ambassadeurs, jeudi, le président français, François Hollande, a affirmé qu'il refusait coopération avec le gouvernement de Bachar al-Assad pour lutter[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex