Extension Factory Builder
08/08/2012 à 18:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La ville de Sejong, nouvelle capitale administrative sud-coréenne. La ville de Sejong, nouvelle capitale administrative sud-coréenne. © AFP

Sejong a été inaugurée le 1er juillet, mais peut-elle vraiment remplacer Séoul ?

« Sejong ne remplacera jamais Séoul. Les courants d'énergie terrestre s'éloignent d'elle et l'affaiblissent. » Consulté sur le choix de la nouvelle capitale administrative sud-coréenne, le géomancien Yun Mo-jik est formel : Sejong, près de Daejeon, à 120 km au sud de Séoul, a beau avoir été inaugurée le 1er juillet, elle ne prendra jamais son essor. L'histoire mouvementée de cette « Ville du bonheur » (son surnom officiel) semble lui donner raison.

L'idée de déplacer la capitale remonte aux années 1970, quand la découverte de tunnels creusés par les Nord-Coréens à proximité de Séoul incita les responsables du Sud à mettre hors de portée de l'ennemi la Maison Bleue, la résidence présidentielle.

Tollé monstre

Mais ce n'est qu'en 2002, sous l'impulsion du futur président Roh Moo-hyun, que le projet prit forme. Provincial agacé par la toute-puissance de Séoul (25 millions d'habitants aujourd'hui), Roh rêvait de décentralisation. Le tollé fut tel qu'en 2004 le projet fut annulé par la Haute Cour institutionnelle. Curieusement, c'est l'un de ses plus farouches détracteurs, l'actuel président Lee Myung-bak, qui, en 2007, en relança l'idée. En pleine campagne électorale, il s'efforçait de séduire les électeurs de la région du Chungcheong-do... En dépit de l'opposition du Premier ministre Chung Un-chan, qui juge le projet « absurde », « Bulldozer Lee » n'a pas trahi ses promesses électorales. Mais il les a revues à la baisse. Seules les administrations déménageront à Sejong, ainsi baptisée en hommage à l'inventeur de l'alphabet coréen, au XVe siècle. Mais le Parlement et la présidence resteront à Séoul.

« C'est ridicule, personne n'y croit », jugent les Coréens. Même l'administration Lee n'est pas convaincue, puisqu'elle a parallèlement engagé la construction de deux villes nouvelles, Saemangeum et Songdo, sur la côte ouest. Celles-ci sont intégrées à un ambitieux projet de hub logistique et financier pour l'Asie du Nord-Est, qui s'organisera autour de trois pôles : Incheon, Kaesong (en Corée du Nord) et Séoul. Une plaque tournante dans laquelle Sejong, excentrée, n'a pas sa place, mais qui rendrait à Séoul son rôle de capitale au coeur d'une péninsule réunifiée.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

France : presque autant d'actes antimusulmans depuis le 7 janvier que pour toute l'année 2014

Avec 128 faits recensés en deux semaines, les actes antimusulmans sont presque aussi nombreux depuis l'attentat contre Charlie Hebdo que pour toute l'année 2014.[...]

La guerre du sacré n'aura pas lieu

Dans les banlieues françaises ou à Casablanca, au Caire, à Islamabad ou à Tataouine, Charlie Hebdo n'a pas bonne presse. À cause, bien sûr, des caricatures du prophète[...]

France : un élu porte plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes

Jean Paul Makengo, élu à Toulouse dans le Sud de France, a porté plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes début janvier.[...]

Santé : la lèpre persiste en Afrique

La lèpre persiste en Afrique En régression dans le monde depuis les années 2000, la lèpre, maladie inféodée à l'homme depuis l'Antiquité, stagne depuis dix ans. L'Afrique, [...]

France : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité d'un jihadiste franco-marocain

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la déchéance de la nationalité française d'un jihadiste franco-marocain condamné pour terrorisme. Une décision qui était[...]

Venezuela : Nicolás Maduro, la tête dans le gaz

Alors que le Venezuela s'enfonce dans la crise, son président peine à trouver des soutiens. Et si la chute du pétrole précipitait la sienne ?[...]

Dix jours en France

La France vient de vivre dix journées d'une intensité dramatique sans précédent. Ses habitants ont eu l'impression d'avoir été les acteurs-spectateurs d'un film policier dont les[...]

Terrorisme en France : le jour d'après...

À gauche comme à droite, les responsables politiques ont réagi avec la gravité et la dignité requises aux attentats islamistes du 7 janvier. Du coup, leur image dans l'opinion[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2690p056-057.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2690p056-057.xml1 from 172.16.0.100