Extension Factory Builder
08/08/2012 à 17:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des membres d'une milice d'auto-défense appelée le Front de Libération du Nord (FLN). Des membres d'une milice d'auto-défense appelée le Front de Libération du Nord (FLN). © AFP

Des centaines de jeunes, songhaïs pour la plupart, ont rejoint des milices qui veulent reconquérir le Nord-Mali aux mains des groupes armés islamistes.

Sous le soleil brûlant du mois de ramadan, ils piaffent et s'impatientent. Ils sont des centaines à avoir rejoint les milices d'autodéfense qui disent vouloir partir à la reconquête du nord du pays. Songhaïs pour la plupart, ils sont pour beaucoup originaires des villes qui, en début d'année, sont passées sous le contrôle des rebelles touaregs du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), avant de tomber sous le joug du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et d'Ansar Eddine.

Dans le Nord, expliquent-ils, ils n'étaient plus chez eux, et c'est parce qu'ils se sont sentis marginalisés, qu'ils ont parfois été chassés de leurs terres et qu'ils n'en peuvent plus de voir leurs proches « asservis » qu'ils ont rallié des unités militaires improvisées.

Le chef des putschistes du 21 mars, Amadou Haya Sanogo, a mis à leur disposition des camps d'entraînement et des instructeurs. Les tout nouveaux combattants s'exercent au maniement des armes sur la ligne de front, près de Mopti. Ils sont près de 1 500 à avoir rejoint le camp de Ganda-Izo (« les enfants du pays » en songhaï), qui s'est créé fin mars près de Sévaré, une localité située non loin de Mopti. Début avril, un autre camp, celui de Ganda-Koy, s'est établi quelques kilomètres plus au sud. En mai, 600 autres miliciens ont rejoint les Forces de libération des régions Nord du Mali (FLN), pour lesquelles ils s'entraînent dans un ancien bâtiment administratif de Sévaré. Bamako n'est pas en reste, puisque 800 jeunes y sont formés, depuis juin, dans le cadre de l'opération BBH (Boun Ba Hawi, « la mort vaux mieux que la honte » en songhaï).

Contre nature

Le 21 juillet, tous ces mouvements se sont regroupés au sein de la Coordination des forces patriotiques de résistance. Partagent-ils vraiment le même objectif ? Ce n'est pas certain. Plusieurs miliciens ne font pas mystère de leur sympathie pour les islamistes, qui, dès le départ, ont dit ne pas vouloir toucher à l'intégrité territoriale du Mali. Ibrahim Dicko, le chef de la milice Ganda-Izo, explique ainsi que ce qu'il « ne pouvai[t] plus supporter, c'est l'occupation [des] villes ». « Notre problème, ajoute-t-il, c'était le MNLA qui voulait créer un État dans lequel on ne se reconnaissait pas. Les islamistes, en revanche, ce sont des musulmans, comme nous. » Des musulmans qui, pour ne rien gâcher, leur ont promis des armes. Ibrahim Dicko n'a pas oublié non plus que son prédécesseur à la tête de la milice, Amadou Diallo, a été tué fin mars à Ansongo dans des affrontements avec les Touaregs.

Chez les Songhaïs, on préfère minimiser l'importance de ces « alliances contre nature ». Mais, depuis le 13 juillet, ce sont bien des éléments de Ganda-Izo qui ont pris, avec l'aide des islamistes, le contrôle de la ville de Douentza, à 170 km au nord-est de Mopti.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mercredi les groupes armés du nord du Mali à signer l'accord de paix conclu dimanche à Alger. Cet accord encore inachevé a ét&eacu[...]

Mali : le Gatia, drôle de milice

Le Groupe autodéfense touareg imghad et alliés (Gatia) est devenu incontournable dans le Nord-Mali, mais son statut n'est pas clair. La présence de soldats dans une Mission de formation de l'UE prouverait[...]

Mali : les ravisseurs de Lazarevic, libres comme l'air...

Alors que le président Ibrahim Boubacar Keïta promettait de les traquer, après les avoir libérés, les auteurs de l'enlèvement de Serge Lazarevic et Philippe Verdon se promènent au vu[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par[...]

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2690p039-041.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2690p039-041.xml1 from 172.16.0.100