Extension Factory Builder
01/08/2012 à 17:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Injection de Botox. Injection de Botox. © AFP

Une "Botox Party" s'est tenue à Marrakech le 2 juin. "Première du genre en Afrique", elle suscite une vive polémique

Annoncée comme la « première du genre en Afrique », la « Botox party » qui s'est tenue à Marrakech le 2 juin dernier suscite encore une telle polémique qu'elle risque bien d'être la dernière à être organisée au Maroc.

Le principe est à la fois simple et scandaleux : lors d'une soirée entre amis, un chirurgien esthétique injecte de faibles doses de toxine botulique aux participant(e)s pour atténuer leurs rides. La version des organisateurs est plus fleurie : « Une ambiance décontractée et festive, un cadre chaleureux et privatif, quelques fines bulles accompagnées de petites douceurs. » Le 2 juin, donc, près de 400 personnes se sont retrouvées dans un resort prisé de la jet-set marrakchie. À l'initiative de ce raout : Mickey, de son vrai nom Michaël Bizet, un expatrié français.

Le Conseil national des médecins saisi

Alertés par la large publicité donnée à l'événement, des chirurgiens esthétiques ont saisi le Conseil national des médecins et le ministère de la Santé pour « exercice illégal de la médecine ». À leur tour, des responsables auraient mis en garde l'organisateur, qui explique aujourd'hui au site yabiladi.com qu'« il n'y a pas eu d'injections lors de cette soirée, suite à l'interdiction intervenue 24 heures avant ». Or cette version contredit une autre interview sur le web, retirée depuis, dans laquelle Mickey expliquait que la soirée s'était « très bien passée ». Le jeune entrepreneur envisage une « Botox party 2 » en septembre, et même une « soirée Bagheera - une "cougar party"-, sans dépasser les limites évidemment ». Ça promet.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

GES 2014 : Marrakech se fait capitale mondiale de l'entrepreneuriat

 Chefs d'Etats, grands patrons, ministres, jeunes entrepreneurs... Ils sont tous venus à Marrakech pour participer à la cinquième édition du Sommet Global de entrepreneuriat, la première du[...]

Le marocain Saham s'implante au Nigeria

Saham a acquis 40% de la société nigériane d'assurance non-vie Unitrust Insurance. Pénétrant sur le troisième marché du continent et l'un des plus prometteurs.[...]

Un ressortissant français et sa fille retrouvés mort dans le centre du Maroc

Selon les premiers éléments de l'enquête, ce double homicide remonte à une semaine et aurait été motivé par le vol. Trois suspects ont été arrêtés,[...]

Exclusif : le fonds souverain de la Norvège se tourne vers Casablanca

 Le fonds souverain norvégien, le plus grand du monde avec un total d'actif de 878 milliards de dollars, vient de placer le Maroc sur ses radars.[...]

CAN 2015 : comment le Maroc s'est mis hors jeu

La Coupe d'Afrique des nations ne se jouera pas au Maroc, qui avait demandé un report en invoquant le "péril Ebola". Récit de ces folles semaines qui ont mis Rabat et la CAF au bord de la[...]

CAN 2015 : comment la Guinée équatoriale s'est imposée

Plusieurs pays du continent auraient pu accueillir la CAN 2015. Certains ont décliné, d'autres se sont proposés. Le Qatar a même montré le bout de son nez. Mais la Guinée[...]

Maroc : la BERD prête 100 millions d'euros à Banque centrale populaire

 La BERD a accordé une ligne de financement de 100 millions d'euros à Banque centrale populaire pour renforcer les prêts accordés des micro-entreprises et des PME marocaines.[...]

Vidéo - Maroc : le prince Moulay Rachid se marie, un événement haut en couleurs

Le Maroc célèbre sur trois jours le mariage du prince Moulay Rachid, frère du roi Mohammed VI et deuxième dans l'ordre de la succession monarchique. Un événement dans la vie de la[...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers