Extension Factory Builder
01/08/2012 à 17:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La mannequin britannique Naomi Campbell défilera le 12 août lors de la clôture des JO de Londres. La mannequin britannique Naomi Campbell défilera le 12 août lors de la clôture des JO de Londres. © Max Rossi/Reuters

Sportifs ou équipementiers africains, tous rêvent de l'or olympique. Certains ont vu leurs espoirs s'éloigner, d'autres touchent au but...

Avec 133 sportifs - dont Caster Semenya et Oscar Pistorius, deux stars controversées de l'athlétisme -, les Sud-Africains présentent aux Jeux olympiques de Londres la sélection la plus nombreuse du continent. Rien à voir avec la modestie de la délégation palestinienne. Elle ne compte que cinq athlètes, mais peut s'enorgueillir d'avoir pour la première fois dans ses rangs un sportif qui est parvenu à réaliser les minima olympiques. Le judoka Maher Abou Rmeileh, 28 ans, commerçant dans la vieille ville de Jérusalem, a ainsi gagné le droit de porter les couleurs d'un État qui n'a pas encore d'existence officielle.

Suivre l'actu des JO sur notre page spéciale "L'Afrique aux JO 2012".

Le marathonien Guor Marial foulera, lui, les rues de la capitale britannique en apatride. Né sur le territoire de l'actuel Soudan du Sud, il a refusé de courir pour un autre pays, que ce soit les États-Unis, où il réside, ou le Soudan. Or Djouba n'a pas encore de comité national olympique et ne peut donc pas présenter de délégation à Londres. S'il devait monter sur le podium, l'athlète serait salué par l'hymne des jeux en tant que citoyen du monde.

La "Maison des drapeaux" sur Parliament Square, le 27 juillet 2012.

© Mathieu Olivier pour J.A.

D'autres Africains ont vu s'envoler toute chance de médaille pour cause de dopage. Comme Mohamed Diaby, le boxeur malien, disqualifié quelques jours avant son départ pour Londres. Un véritable coup du sort, expliquent ses instances nationales. Bloqué à Bamako lors du coup d'État du 22 mars, le champion aurait contracté la grippe et, soigné par un médecin « qui n'était pas un spécialiste du sport de haut niveau », aurait ingéré un produit considéré comme dopant depuis 2011. Contrôlée positive à Paris le 6 juillet, la Marocaine Mariem Alaoui Selsouli, vice-championne en salle du 1 500 mètres, est elle aussi privée de Jeux. Déjà suspendue en 2009 et 2011, elle risque de ne plus jamais pouvoir participer à une compétition internationale.

Exploit

Ces absences ne devraient pas affecter les florissantes affaires de JSports. L'équipementier sénégalais a d'ores et déjà accompli « son » exploit olympique en fournissant survêtements, sacs et chaussures à treize sélections africaines. Soit près de 400 ambassadeurs officiels de la marque, qui tenteront de briller jusqu'à la cérémonie de clôture, le 12 août. Mais, ce jour-là, la compétition sera rude : Naomi Campbell doit en effet défiler en compagnie de sa compatriote Kate Moss, toutes deux habillées par les couturiers britanniques Stella McCartney, Sarah Burton et Vivienne Westwood. La concurrence sera alors quelque peu... déloyale !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure pas[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2h03’23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale sur route face à une concurrence particulièrement[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Les sons de la semaine : les Lijadu Sisters, Nas, Bibi Tanga, "Ghana Mixtape"...

Un peu de musique pour accompagner votre journée ? Voici de quoi se détendre avec notre sélection de sons à écouter cette semaine. Au programme : le retour des Lijadu Sisters, le XXe anniversaire[...]

Ukraine : la guerre par d'autres moyens

Frapper les intérêts russes à l'étranger pour dissuader le Kremlin d'envahir de nouveau l'Ukraine ? Cette politique de sanctions ciblées est dans l'air du temps. Ses résultats sont[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Migration clandestine : manège en absurdie

Venu d'Afrique, le flux de bateaux de fortune tentant de rallier l'Europe ne faiblit pas. À son bord, des migrants aimantés par le fantasme de l’Occident et manipulés par des marchands de morts. Alors[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

France - Mériam Rhaiem : "Ma fille est une otage" en Syrie

Fin 2013, sa fille de 24 mois a été enlevée par son père, parti faire le jihad en Syrie. Après avoir créé un collectif nommé "Jamais sans Assia", Mériam[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers