Extension Factory Builder
02/08/2012 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les Maltais les plus fainéants du monde selon la revue médicale britannique The Lancet. Les Maltais les plus fainéants du monde selon la revue médicale britannique The Lancet. © AFP

Maltais, Saoudiens et Swazis, ressaisissez-vous ! Selon la revue "The Lancet", vous êtes les plus mollassons au monde. Or, pour être en pleine forme, il faut bouger, marcher et faire du sport.

Les Jeux olympiques battent leur plein, et pourtant, diront les mauvaises langues, les Maltais préfèrent goûter aux joies du sport devant la télévision plutôt que de se risquer à faire quelques foulées. À en croire une étude publiée le 21 juillet dans la revue médicale britannique The Lancet, ils seraient les plus fainéants au monde, puisque 71,9 % d'entre eux bouderaient l'exercice physique !

Afin d'établir son palmarès des 122 pays les plus paresseux, le Dr Pedro C. Hallal (université de Pelotas, Brésil) a retenu deux critères : pratiquer la marche rapide cinq fois par semaine pendant au moins trente minutes ou se lancer dans des exercices plus poussés durant vingt minutes, trois jours par semaine. De manière générale, l'inactivité serait plus marquée chez les femmes que chez les hommes (34 %, contre 28 %) et dans les pays à hauts revenus.

Les plus dynamiques d'Afrique ? Mozambicains, Comoriens, Béninois, Malawites et Guinéens.

Sur le podium des pays où l'on est le plus mollasson, le Swaziland arrive deuxième (69 % d'inactifs), talonné par l'Arabie saoudite (68,8 %). Sans doute auraient-ils quelques leçons à recevoir du Bangladesh, qui, avec seulement 4,7 % de non-sportifs, décroche la médaille d'or du classement, suivi par le Mozambique (7,1 %) et la Mongolie (9,4 %).

Basket

Parmi les 32 pays africains sur lesquels se sont concentrés les chercheurs, après le dynamique Mozambique, c'est aux Comores (8,3 %), au Bénin (9,1 %), au Malawi (10,2 %) et en Guinée (12,1 %) que l'on rechigne le moins à chausser ses baskets. Outre le Swaziland, bon dernier du continent, les plus réfractaires à l'effort se trouvent en Namibie (58,5 %), en Afrique du Sud (52,4 %), au Congo-Brazzaville (48,6 %) et en RDC (45,2 %).

Or, comme le montre une autre série d'études publiées le 18 juillet par The Lancet, faire une croix sur le sport est très mauvais pour la santé. Entre 6 % et 10 % des quatre grandes maladies non transmissibles - maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, cancer du côlon et du sein - seraient liés au fait de pratiquer moins des cent cinquante minutes d'activité modérée par semaine recommandées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'inactivité physique serait en cause dans un décès sur dix dans le monde, soit 5,3 millions des 57 millions des décès recensés en 2008. Un taux quasi équivalent à celui de la mortalité liée au tabac et à l'obésité. « Les conséquences négatives de cette inactivité sur la santé continuent d'être sous-évaluées alors que des preuves solides l'attestent depuis plus de soixante ans, déplore Harold W. Kohl (Université du Texas) dans The Lancet. Beaucoup reste à faire pour que ce phénomène soit considéré comme un véritable problème de santé publique. » Fainéants de tous les pays, à vos poids et haltères !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste 'Do they know it's Christmas ?'

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste "Do they know it's Christmas ?"

Après le désastreux "Do they know it’s Christmas ?" du collectif Band Aid (Bob Geldof, Bono), Carla Bruni, Joey Starr et d'autres artistes français s'apprêtent à leur emboît[...]

Une pêche durable est essentielle pour la sécurité alimentaire en Afrique

Catherine Novelli est sous-secrétaire d'État américaine pour la Croissance économique, l'Énergie et l'Environnement.[...]

Ces avocats qui ont marqué 2014

 Pour la troisième année consécutive, "Jeune Afrique" dresse la liste des avocats d'affaires qui ont marqué l'actualité économique récente en Afrique francophone.[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

L'Afrique, cible prioritaire de l'industrie des biens de consommation européenne

L'Afrique sera d'ici à 2017 le deuxième marché prioritaire pour l'industrie des biens de consommation européenne, selon une étude du cabinet Deloitte. Le continent devrait enregistrer une hausse[...]

BAD : un tiers des Africains font-ils réellement partie de la classe moyenne ?

L'Afrique avance, bien sûr, et se consolide de l'intérieur. Mais de là à affirmer qu'une personne sur trois appartient désormais à la classe moyenne, il y a un pas... que la BAD[...]

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est[...]

Développement : pourquoi l'Afrique doit réussir sa transition démographique

L'Afrique subsaharienne va-t-elle enfin entrer dans une ère de transition démographique ? Selon le rapport du Fonds des Nations unies pour la population, publié ce 18 novembre, sa population commence[...]

CAN 2015 : comment le Maroc s'est mis hors jeu

La Coupe d'Afrique des nations ne se jouera pas au Maroc, qui avait demandé un report en invoquant le "péril Ebola". Récit de ces folles semaines qui ont mis Rabat et la CAF au bord de la[...]

CAN 2015 : comment la Guinée équatoriale s'est imposée

Plusieurs pays du continent auraient pu accueillir la CAN 2015. Certains ont décliné, d'autres se sont proposés. Le Qatar a même montré le bout de son nez. Mais la Guinée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers