Extension Factory Builder
23/07/2012 à 18:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le jeune rappeur Ismael Saba, alias Ismael Sankara (g). Le jeune rappeur Ismael Saba, alias Ismael Sankara (g). © Marc-Antoine Tchicot

Ismael Saba, alias Ismael Sankara, réagit enfin à l'article de Jeune Afrique (n°2684, publié le 17 juin 2012) évoquant ses liens de parenté avec l'ancien président burkinabè Thomas Sankara. Et il reconnaît avoir prétendu être le fils de ce dernier...

Je suis surpris par vos écrits sur ma « parenté » avec l'ancien président burkinabè Thomas Sankara (J.A. n° 2684). Ils ont suscité interrogations, indignation et blessures... Je veux bien admettre avoir joué un rôle dans cette pagaille : je ne suis pas parfait. Dans cette interview, qui n'était enregistrée ni par audio ni par vidéo, j'ai en effet déclaré être le fils de Thomas Sankara. Mais je précise que cette parenté n'était pas le sujet central de l'entretien. Et je n'ai jamais prétendu avoir dîné avec le président Blaise Compaoré. En revanche, j'ai déclaré avoir visité sa résidence en compagnie de l'artiste Sean Paul. Enfin, je ne me suis jamais prévalu d'un « featuring » avec la Gabonaise Patience Dabany...

Et je le redis : oui, je me rêve en fils spirituel de Thomas Sankara, dont l'illustre nom me sert de pseudonyme d'artiste.

Non, je ne suis pas le fils de Sankara, mais celui d'Ismael Sougrenoma Saba et de Josephina Oma. J'ai présenté mes excuses à la famille Sankara pour le préjudice subi. Je souhaiterais à présent que l'histoire s'arrête là. 

lsmael Saba, alias Ismael Sankara, Broward County, États-Unis

__

Réponse :

Cette regrettable polémique ne serait pas survenue si vous et votre entourage professionnel n'aviez pris quelques libertés avec la vérité. Plutôt que de jouer sur l'ambiguïté, il aurait été plus simple de déclarer, comme vous le faites maintenant, que vous vous considériez comme « le fils spirituel de Thomas Sankara », et que c'est la raison pour laquelle vous avez choisi ce nom d'artiste. Vous reconnaissez, plus d'un mois après la publication de cet article, avoir « joué un rôle dans cette pagaille ». Soit. Je maintiens pour ma part que vous m'avez dit avoir dîné avec Blaise Compaoré et que vous avez mentionné une collaboration avec Patience Dabany.

Pascal Airault

_______

À lire aussi :

>> Le portrait d'Ismael Sankara paru dans Jeune Afrique

>> Burkina-Faso : l'affaire Ismael Sankara

 

 

 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

De Paris à Ouagadougou et Rio, mobilisation de milliers de manifestants contre Monsanto

De Paris à Ouagadougou et Rio, mobilisation de milliers de manifestants contre Monsanto

  De Paris à Ouagadougou et Rio, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi contre le géant américain de la biotechnologie agricole Monsanto, et plus spécialement contre les OGM, p[...]

Burkina : l'exhumation du corps supposé de Thomas Sankara débutera le 25 mai à Ouagadougou

Promises par les autorités de transition, les opérations d'exhumation des corps supposés de Thomas Sankara et de ses douze camarades assassinés le 15 octobre 1987 débuteront le lundi 25 mai au[...]

Burkina : quel avenir pour le RSP ?

Au lendemain du coup de sang du régiment de sécurité présidentielle (RSP) contre Isaac Zida, le Premier ministre de transition, le 4 février, Michel Kafando avait annoncé la[...]

Burkina - CDP : les orphelins de Blaise Compaoré relèvent la tête

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) tenait son premier grand rassemblement depuis la chute de son leader. Objectif : se remettre en ordre de bataille avant les scrutins d'octobre.[...]

Burkina Faso : que sait-on de l'enlèvement d'un Roumain par Al-Mourabitoune ?

Le rapt de Iulian Gherghut, un officier de sécurité roumain enlevé le 4 avril à Tambao, dans le nord du Burkina Faso, a été revendiqué par Adnan Abou Walid Sahraoui, un cadre du[...]

Burkina Faso : la veuve de l'ex-président Thomas Sankara entendue par la justice

Rentrée au pays il y a cinq jours pour la deuxième fois depuis l’assassinat de son mari, Mariam Sankara a été entendue lundi par la justice burkinabè qui a ouvert une enquête sur les[...]

Burkina Faso : Me Bénéwendé Sankara désigné candidat des "sankaristes" à la présidentielle

L’avocat et homme politique Bénéwendé Sankara a été désigné dimanche lors d’un congrès, candidat des "sankaristes" à l’élection[...]

Burkina : Kafando viendra bien à Paris

 Pour la première fois en tant que président de la transition burkinabè, Michel Kafando aurait dû se rendre à Paris les 4 et 5 mai, mais sa visite a été reportée en[...]

Terrorisme, immigration... : les pays du G5 sahélien se mobilisent

Le G5 du Sahel, créé l'an dernier, compte parmi ses membres le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, était[...]

Burkina Faso : Sankara, Rabhi et l'agroécologie

Dans les années 1980, le président du Faso croyait à l'autosuffisance alimentaire. Il avait demandé l'aide d'un Français encore peu connu qui rêvait, lui, de révolutionner le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers