Extension Factory Builder
27/07/2012 à 16:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ignacio Milam Tang, vice-président équato-guinéen. Ignacio Milam Tang, vice-président équato-guinéen. © Vincent Fournier/J.A

La remise, à Paris le 17 juillet, du prix scientifique de l'Unesco financé par la Guinée équatoriale a déclenché une vive polémique.

Un prix international remis par l'Unesco pour récompenser la « recherche dans les sciences de la vie » : l'objectif est noble et l'intention louable, mais l'atmosphère était délétère ce 17 juillet au siège de l'organisation, à Paris, lors de la remise des récompenses aux trois chercheurs lauréats, un Égyptien, un Sud-Africain et une Mexicaine.

Doté de 2,44 millions d'euros et créé en 2008 à l'initiative du président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, ce prix a pris une dimension politique. La veille de la cérémonie, sept ONG, dont Human Rights Watch, dénonçaient « une vaste opération de relations publiques visant à redorer [l']image » du président Obiang.

Boycott

Dans la salle, aucune délégation européenne : l'ensemble de l'Union avait décidé de boycotter l'événement. Les représentants d'Afrique et des pays en développement étaient en revanche nombreux. « L'Occident brandit le spectre des droits l'homme et de la moralité, mais qui exploite les matières premières et qui profite vraiment des richesses de notre continent ? » lance Joseph Makosso, conseiller à la délégation du Congo-Brazzaville. De son côté, la Guinée équatoriale insiste sur l'utilisation de ses revenus pétroliers, qui servent au développement du pays, et elle dénonce une ingérence à géométrie variable. Les capitales européennes, Paris notamment, sont, il est vrai, beaucoup moins regardantes avec les pétrodollars des émirats du Golfe.

Les organisations qui avaient envisagé une manifestation y ont finalement renoncé. Il faut dire que le mandat d'arrêt international lancé le 12 juillet par un juge français contre Teodorín Obiang, le fils du président, dans le cadre de l'affaire dite des « biens mal acquis » avait déjà attiré l'attention sur la famille présidentielle. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Guinée Equatoriale

Guinée équatoriale : l'opposant Severo Moto, empêcheur de tourner en rond

Guinée équatoriale : l'opposant Severo Moto, empêcheur de tourner en rond

Il aurait pu profiter d'une retraite paisible sous le soleil madrilène. Mais le sulfureux opposant fait son retour. Bien déterminé à jouer un rôle, fût-il indirect, dans la p[...]

Guinée Équatoriale : quelle date pour la présidentielle ?

L'opposition équato-guinéenne craint que la date de la présidentielle, prévue en 2016, ne soit avancée.[...]

La Cedeao annule son annonce d'un sommet africain contre Boko Haram le 8 avril

La Cedeao, qui a annoncé dimanche la tenue d'un sommet le 8 avril des dirigeants d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, a ensuite publié un démenti,[...]

Guinée Équatoriale : Malabo contre Boko Haram

Face aux terroristes nigérians, Teodoro Obiang Nguema souhaite s'imposer comme le garant financier de la sécurité régionale. L'occasion de se rendre incontournable à un an de la[...]

Terrorisme : le sommet contre Boko Haram se tiendra à Malabo le 8 avril

Près d’un mois et demi après avoir été évoqué une première fois, le sommet extraordinaire sur la stratégie de lutte contre Boko Haram réunissant les chefs[...]

France - Guinée Équatoriale : porte de sortie en vue pour Teodorín ?

Va-t-on vers une sortie honorable pour Teodoro Nguema Obiang Mangue, poursuivie pour biens mal acquis en France ? Son avocat veut le croire.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Lutte contre Boko Haram : Sassou et Obiang en mission en Afrique de l'Ouest

Après le Ghana et le Nigeria mardi, les présidents congolais et équato-guinéen, Denis Sassou Nguesso et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, se sont rendus au Tchad mercredi. But de ces trois visites de[...]

Guinée équatoriale : la deuxième jeunesse d'El Presidente

Il se sentait seul, très seul. Alors le président équato-guinéen,Teodoro Obiang Nguema, a multiplié les opérations séduction : main tendue à l'opposition, ouverture [...]

L'Afrique centrale apporte son soutien à la lutte régionale contre Boko Haram

Les chefs d’État de la CEEAC se sont réunis lundi à Yaoundé, au Cameroun, pour élaborer une stratégie commune destinée à "éradiquer" Boko Haram. Ils[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2689p041-bis.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2689p041-bis.xml0 from 172.16.0.100