Extension Factory Builder
20/07/2012 à 11:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Je reviens d'une semaine au Maroc. Quelques scènes, quelques « choses vues », quelques anecdotes en diront plus sur sa situation actuelle que le plus savant des discours. En voici quelques-unes. 

C'est un mariage à Marrakech qui se déroule chez des islamistes du cru. Femmes et hommes sont rigoureusement séparés. Le vendredi, les (pieuses) femmes se trémoussent sur des hymnes glorifiant le Prophète. Bizarre, dites-vous : on mélange donc le sacré et le profane ? Attendez, le pire arrive. Le lendemain, « le jour des hommes », ce sont des chikhates, ces danseuses lascives fardées à la truelle, qui viennent dévergonder les dévots. Le Prophète pour mesdames, les gourgandines pour messieurs. Et c'est ainsi qu'Allah est grand. 

Tôt le matin, à Casablanca, c'est la foule chez le boulanger. Soudain arrive un petit homme en djellaba, propre sur lui, la barbichette bien soignée, qui se fraie un chemin à coups de « pardon », « faites excuse », « 'scusez-moi ». Tout le monde s'écarte, croyant que le bonhomme travaille dans la boulangerie ou que c'est au moins un cas de force majeure. Pas du tout : arrivé devant le boulanger, il réclame tranquillement une baguette et deux croissants. À tous ceux qui pestent contre la tendance de certains Marocains à vouloir toujours resquiller, dans toutes les circonstances, on signale donc l'apparition, à Casablanca, du resquilleur courtois. Nul doute que cette mode fera bientôt fureur. 

Dimanche 8 juillet, dans la petite gare d'Aïn Sebaa, vers 22 h 10, j'attends le train en provenance de Casablanca. Un homme en uniforme de cheminot sort d'une espèce de cagibi, s'avance sur la plateforme et se met à psalmodier à pleins poumons l'appel à la prière. Dans l'air embaumé de cette nuit tranquille, ce muezzin des temps modernes rappelle aux voyageurs leur devoir religieux sans qu'aucun, sauf votre serviteur, ne trouve incongrue cette fusion du chemin de fer et de celui qui mène à Dieu. S'agit-il d'une initiative du cheminot en question ou d'une directive de la SNCF locale ? Les voies (ferrées) de la Providence sont impénétrables. 

Et pour finir, un record du monde de la bêtise. Un journaliste ayant précisé que les libertés individuelles qu'il défendait s'appliquaient aussi à sa soeur, il s'est trouvé un soi-disant prédicateur du nom de Nhari pour appeler au meurtre dudit journaliste, au prétexte surréaliste que le Prophète aurait affirmé que les « cocus » - sic - ne méritaient pas de vivre. Et les sombres crétins du type Nhari, ils méritent de vivre ? Bien sûr : il nous faut des spécimens vivants de stupidité fanatique pour nous rappeler à quel point la raison est menacée. Au Maroc et ailleurs... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc - Laurent Sablé : 'Fini les procès, place au sport !'

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Maroc : au moins 33 morts dans un grave accident d'autocar dans le Sud

Le Maroc est endeuillé une nouvelle fois par un accident de la route dû à une collusion entre un autocar et un camion près de la ville de Tan Tan (Sud). Bilan provisoire : 33 morts, dont des enfants,[...]

Maroc : la revue de détail du dernier recensement

Loin de certaines lectures exagérément dramatiques, les premiers chiffres du recensement général confirment des tendances connues. Revue de détail.[...]

Manuel Valls : "La France est fière d'être l'amie du Maroc"

En visite dans le royaume chérifien, le Premier ministre français a assuré jeudi que les relations de Paris avec Rabat avaient repris leur cours normal, après un an d'une crise diplomatique[...]

Le Maroc lance la FAAPA, pour les médias unis d'Afrique

La Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA), créée en octobre 2014 à Casablanca, au Maroc, entre en phase opérationnelle.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2688p090.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2688p090.xml0 from 172.16.0.100