Extension Factory Builder
18/07/2012 à 15:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ex-numéro un mondiale a tenu sa première raquette à l'âge de 4 ans. L'ex-numéro un mondiale a tenu sa première raquette à l'âge de 4 ans. © Sipa

Renaître de ses cendres, la championne américaine de tennis Serena Williams en a fait sa spécialité tout au long de sa carrière.

Le 7 juillet dernier, à 30 ans, la célèbre joueuse a gagné son cinquième tournoi de Wimbledon. Un énième come-back au sommet pour celle qui, après deux opérations du pied et une embolie pulmonaire en 2011, était tombée à la 200e place du classement mondial de la Women's Tennis Association. À la fin du match, Serena s'est allongée sur le cours qu'elle connaît par coeur et a déclaré, la voix tremblante : « C'est un incroyable retour. Tous les titres sont spéciaux, mais celui-là l'est encore plus. Je ne rêvais même pas de pouvoir revenir ici. »

Elle possède pourtant l'un des palmarès les plus impressionnants de l'histoire du tennis : 42 titres, dont 14 du Grand Chelem. L'ancienne numéro un mondiale surpasse même son aînée, Venus. Sa rivale sur le terrain, sa plus grande complice en dehors. Leurs vies, leurs parcours, sont indissociables.

Née pour gagner

Tout commence en 1978. Richard Williams, père de famille d'une banlieue de Los Angeles, décide, après avoir regardé un match de tennis à la télévision - et vu le montant des récompenses -, d'avoir deux autres filles et d'en faire « les meilleures [joueuses de tennis, NDLR] que la Terre ait portées ». Nées à un an d'intervalle, Venus et Serena vont rapidement réaliser ce dessein paternel. Raquette en main à 4 ans, programmées pour réussir, elles deviennent toutes deux professionnelles à 14 ans. Quand elles débarquent dans le monde aseptisé du tennis des années 1990, les deux jeunes femmes noires détonnent. Tresses afros, perles, bijoux et couleurs : c'était ça, les soeurs Williams ! Serena a d'ailleurs lancé sa propre ligne de vêtements en 2004 : Aneres - son prénom inversé.

Très pieuse

Les deux soeurs deviennent de véritables icônes. Serena est la plus sulfureuse. Très disciplinée, très pieuse - elle est Témoin de Jéhovah -, elle se distingue par ses coups de gueule fracassants. Comme en demi-finale de l'US Open 2009 où, pour avoir menacé une juge de ligne - « Je jure devant Dieu de vous enfoncer la balle dans la gorge » -, elle avait écopé d'une amende record de 82 500 dollars (54 700 euros). Après la maladie, les blessures et un drame - l'assassinat de l'une de ses soeurs en 2003 -, Serena Williams semble aujourd'hui sereine.

Seuls quatre titres du Grand Chelem lui manquent pour égaler Martina Navratilova et Chris Evert. « C'est le début d'une grande période. Ma carrière n'est pas finie », a-t-elle lancé après sa dernière consécration. Pas de doute donc, la légende est bien vivante...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France : arrestation au Burundi du frère de l'agresseur de policiers à Joué-lès-Tours

France : arrestation au Burundi du frère de l'agresseur de policiers à Joué-lès-Tours

Les services de renseignement burundais ont annoncé lundi avoir arrêté à Bujumbura le frère de Bertrand "Bilal" Nzohabonayo, le français d'origine burundaise abattu samedi en Fr[...]

SOS Fifa

Fifa : un sigle qui sent de plus en plus le soufre. Principale institution sportive mondiale, avec le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de football association[...]

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

Jeune homme au physique athlétique, l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi par les forces de l'ordre s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte[...]

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers