Extension Factory Builder
18/07/2012 à 15:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ex-numéro un mondiale a tenu sa première raquette à l'âge de 4 ans. L'ex-numéro un mondiale a tenu sa première raquette à l'âge de 4 ans. © Sipa

Renaître de ses cendres, la championne américaine de tennis Serena Williams en a fait sa spécialité tout au long de sa carrière.

Le 7 juillet dernier, à 30 ans, la célèbre joueuse a gagné son cinquième tournoi de Wimbledon. Un énième come-back au sommet pour celle qui, après deux opérations du pied et une embolie pulmonaire en 2011, était tombée à la 200e place du classement mondial de la Women's Tennis Association. À la fin du match, Serena s'est allongée sur le cours qu'elle connaît par coeur et a déclaré, la voix tremblante : « C'est un incroyable retour. Tous les titres sont spéciaux, mais celui-là l'est encore plus. Je ne rêvais même pas de pouvoir revenir ici. »

Elle possède pourtant l'un des palmarès les plus impressionnants de l'histoire du tennis : 42 titres, dont 14 du Grand Chelem. L'ancienne numéro un mondiale surpasse même son aînée, Venus. Sa rivale sur le terrain, sa plus grande complice en dehors. Leurs vies, leurs parcours, sont indissociables.

Née pour gagner

Tout commence en 1978. Richard Williams, père de famille d'une banlieue de Los Angeles, décide, après avoir regardé un match de tennis à la télévision - et vu le montant des récompenses -, d'avoir deux autres filles et d'en faire « les meilleures [joueuses de tennis, NDLR] que la Terre ait portées ». Nées à un an d'intervalle, Venus et Serena vont rapidement réaliser ce dessein paternel. Raquette en main à 4 ans, programmées pour réussir, elles deviennent toutes deux professionnelles à 14 ans. Quand elles débarquent dans le monde aseptisé du tennis des années 1990, les deux jeunes femmes noires détonnent. Tresses afros, perles, bijoux et couleurs : c'était ça, les soeurs Williams ! Serena a d'ailleurs lancé sa propre ligne de vêtements en 2004 : Aneres - son prénom inversé.

Très pieuse

Les deux soeurs deviennent de véritables icônes. Serena est la plus sulfureuse. Très disciplinée, très pieuse - elle est Témoin de Jéhovah -, elle se distingue par ses coups de gueule fracassants. Comme en demi-finale de l'US Open 2009 où, pour avoir menacé une juge de ligne - « Je jure devant Dieu de vous enfoncer la balle dans la gorge » -, elle avait écopé d'une amende record de 82 500 dollars (54 700 euros). Après la maladie, les blessures et un drame - l'assassinat de l'une de ses soeurs en 2003 -, Serena Williams semble aujourd'hui sereine.

Seuls quatre titres du Grand Chelem lui manquent pour égaler Martina Navratilova et Chris Evert. « C'est le début d'une grande période. Ma carrière n'est pas finie », a-t-elle lancé après sa dernière consécration. Pas de doute donc, la légende est bien vivante...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

L'Australie en guerre contre l'immigration clandestine

L'Australie en guerre contre l'immigration clandestine

L'Australie ne veut plus accueillir aucun migrant clandestin. Les malheureux interceptés dans l'océan Pacifique seront donc à l'avenir immédiatement transférés au... Cambodge ![...]

France : Nicolas Sarkozy dérape sur les origines de Rachida Dati

Alors qu'il s'apprête à être réélu à la présidence de l'UMP ce week-end, Nicolas Sarkozy n'a semble-t-il rien perdu de sa capacité à créer la polémique. [...]

RDC : le discours de Denis Mukwege, prix Sakharov 2014, devant le Parlement européen

On le connaît comme le "juste qui répare les femmes". Mercredi, le docteur Denis Mukwege a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, qu'il a dédié au "peuple[...]

Indice "Happy Planet" : souriez, vous êtes classés !

À l’"indice de développement humain" du Programme des Nations-unies (Pnud), la New Economics Foundation oppose l’"indice de la planète heureuse". L’Afrique est-elle[...]

Robert Johnson en BD : black, blanc, blues...

Une bande dessinée retraçant la vie du bluesman Robert Johnson, un manifeste d'époque sur l'affaire des Scottsboro Boys et un disque venu tout droit du Mississippi restituent l'atmosphère de[...]

François Fillon, ou la vengeance du "collaborateur"

On ne saura sans doute jamais si l'ancien Premier ministre a vraiment demandé au secrétaire général de l'Élysée de faire "taper" Nicolas Sarkozy par les magistrats. Mais[...]

Exclusif : libération d'un prêtre polonais enlevé en octobre dans l'ouest de la Centrafrique

Le père Mateusz Dziedzic, un prêtre polonais enlevé mi-octobre dans l'ouest de la Centrafrique, a été libéré mercredi.[...]

Espagne : scandales de corruption à tous les étages

Les affaires de corruption éclaboussent toute la classe politique, droite et gauche confondues. Elles expliquent en partie le succès foudroyant de Podemos, un nouveau parti d'extrême gauche.[...]

Affaire Michael Brown : pas de poursuites contre le policier, scènes de violence à Ferguson

Darren Wilson, le policier américain qui a abattu de six balles Michael Brown, un jeune Noir, à Ferguson début août, ne sera pas poursuivi, a annoncé lundi le procureur. Une décision qui[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers