Extension Factory Builder
17/07/2012 à 17:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Reproduction de la page d'El Mundo qui a publié, parmi d'autres, la mauvaise photo. Reproduction de la page d'El Mundo qui a publié, parmi d'autres, la mauvaise photo. © J.A.

L'agence de presse officielle espagnole EFE avait provoqué le scandale en diffusant une photo d'enfants palestiniens qu'elle avait présentée comme celle de jeunes Sahraouis blessés par la police marocaine. Or la justice belge vient de condamner pour des faits similaires une chaîne de télévision... espagnole elle aussi.

L'agence de presse officielle espagnole EFE - qui avait diffusé, en novembre 2010, des photos d'enfants palestiniens blessés à Gaza en les présentant comme des jeunes Sahraouis maltraités par la police marocaine et contre laquelle Rabat a enclenché une action en justice - risque fort de tomber sous le coup de la « jurisprudence Antena 3 ». Pour une manipulation du même genre, la chaîne de télévision madrilène a en effet été condamnée le 11 juillet par un tribunal de Bruxelles à verser 215 000 euros d'indemnités à la famille belgo-marocaine des quatre victimes d'un assassinat collectif perpétré en janvier 2010 à Casablanca par un déséquilibré. Dix mois après les faits, Antena 3 avait diffusé les images des quatre cadavres en les présentant comme les victimes d'une bavure commise en marge du démantèlement du camp sahraoui de Gdeim Izik, non loin de Laayoune, par les forces de l'ordre marocaines, le 8 novembre 2010. Ces clichés, largement repris par le Polisario, avaient fait le tour d'internet, au point de susciter une résolution du Parlement européen très critique envers le royaume. Circonstance aggravante : Antena 3 a toujours refusé de diffuser le droit de réponse de la famille Rachidi et de rectifier cette supercherie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : 20 ans de prison pour un pédophile britannique

Maroc : 20 ans de prison pour un pédophile britannique

Robert Bill, un ancien enseignant gallois de 59 ans, a été condamné mardi à 20 ans de prison pour "enlèvement" et "tentatives de viol" sur mineures.[...]

Maroc : Jesa, dessine-moi un projet

Fruit de l'union entre OCP et l'américain Jacobs, la coentreprise met ses connaissances techniques au service de l'exploitation du phosphate.[...]

Maroc : les islamistes signent une "Charte de la majorité" avec leurs alliés

Le Parti justice et développement (PJD, islamiste), à la tête du gouvernement marocain, a signé une charte avec ses alliés afin "d’accélérer les réformes" et[...]

Maroc : Mohamed Fizazi, le salafiste de Sa Majesté

"Je n'ai pas retourné ma veste, je la porte désormais à l'endroit", explique Mohamed Fizazi. Condamné à trente ans de prison après les attentats de Casablanca en 2003, cette[...]

Maroc : le débat sur la légalisation du cannabis est relancé

En organisant un week-end de rencontre et de débats dans le Rif, le parti Authenticité et modernité (PAM) a récemment relancé le débat sur la légalisation partielle du cannabis[...]

Rachid Benbrahim Andaloussi : "Faire classer Casablanca au patrimoine mondial par l'Unesco"

Lancées à Casablanca en 2009, les journées du patrimoine sont devenues au fil du temps l’un des grands rendez-vous culturels du printemps : 26 000 participants pour la dernière édition[...]

Amine Tazi-Riffi, rattrapé par l'Afrique

Né en Suisse, Amine Tazi-Riffi n'a renoué avec ses origines marocaines qu'après la trentaine. Et a découvert, au passage, un marché prometteur. Depuis, l'ingénieur pilote[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Sommet UE - Afrique : l'important, c'est d'y participer !

Accords de partenariat économique, compétence de la CPI, droits des homosexuels... Africains et Européens ne sont pas d'accord sur tout, loin s'en faut. Mais ils se sont parlés avec franchise.[...]

Afrobaromètre : hommes-femmes, le choc des égaux en Afrique

Scolarisation, divorce, héritage... Les discriminations entre les sexes ont tendance à régresser. Sinon dans les faits, du moins dans les mentalités, selon une enquête[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers