Extension Factory Builder
19/07/2012 à 10:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Hollande (g.) et Joseph Kabila. François Hollande (g.) et Joseph Kabila. © AFP

Joseph Kabila paraît de plus en plus agacé par son homologue français, François Hollande. Celui-ci, on le sait, pose des conditions à sa venue au Sommet de la francophonie, en octobre, à Kinshasa.

François Hollande viendra-t-il en octobre à Kinshasa pour le Sommet de la francophonie ? La décision du nouveau locataire de l'Élysée serait conditionnée à une réforme de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui garantirait la transparence des futures élections provinciales, et au jugement des « vrais coupables » dans l'affaire Floribert Chebeya.

Le 7 juillet, lors d'une réunion de haut niveau dans la capitale, le chef de l'État congolais a confié à ses collaborateurs qu'il ne se sentait pas tenu d'obtempérer à ces demandes françaises. « De toute façon, j'ai la guerre à l'Est », a-t-il ajouté. Le conflit du Nord-Kivu pourrait lui servir de prétexte pour proposer un report du sommet... Signe de cette fermeté : le lendemain, le 8, le journaliste belge Thierry Michel, qui venait présenter son film sur l'affaire Chebeya, s'est fait refouler de l'aéroport de Kinshasa. Aussitôt, Paris a « regretté profondément » cette décision.

"Coup de bluff"

« La Francophonie, c'est surtout la France. Si le président français ne venait pas à Kinshasa, nous pourrions nous interroger sur l'opportunité du sommet », convient un haut responsable politique congolais proche de Kabila. Dans les milieux diplomatiques, on préfère plutôt parler de « bras de fer » et de « coup de bluff » entre Paris et Kinshasa. Avec un espoir : « Que les choses bougent en septembre. » C'est en tout cas ce qui est ressorti de l'entretien entre Abdou Diouf, secrétaire général de l'OIF, et Aubin Minaku, président de l'Assemblée nationale congolaise, le 11 juillet, à Bruxelles. Deux jours plus tôt, Abdou Diouf avait été reçu à l'Élysée par François Hollande. Qui a rappelé ses exigences pour envisager un déplacement à Kinshasa. « La balle est dans le camp congolais », conclut une source proche de ce dossier.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Vatican : vote très attendu à l'issue d'un synode sur la famille et l'homosexualité

Vatican : vote très attendu à l'issue d'un synode sur la famille et l'homosexualité

Les participants au synode sur la famille, réunis depuis deux semaines au Vatican, devaient voter samedi un document final, concluant des débats mouvementés sur des sujets de société brûl[...]

La bataille contre Ebola en passe d'être "perdue", faute de solidarité

L'ONU et la Banque mondiale s'alarment du manque de solidarité internationale envers les pays africains touchés par Ebola, qui a tué 4.555 personnes, et appellent à convertir en actes les promesses[...]

France : après plus dix années passées en prison, deux Marocains tentent d'obtenir une indemnisation

Injustement condamnés pour meurtre, les Marocains Kader Azzimani et Brahim El Jabri ont respectivement passé onze et treize ans en prison. Finalement relaxés le 3 juillet, ils s'efforcent[...]

On vous aura prévenus

La liberté d'expression ne s'est jamais aussi mal portée en Afrique qu'aujourd'hui. Je ne parle pas de celle qui autorise les médias à naître, à diffuser, à paraître et[...]

Fonds de l'ONU contre Ebola : seulement 100 000 dollars sur les 20 millions promis

Le fonds spécial des Nations unies destiné à lutter contre le virus Ebola ne dispose que de 100 000 dollars sur les 20 millions initialement promis, a déploré jeudi le secrétaire[...]

France : agenda judiciaire chargé pour l'humoriste Dieudonné

Le polémiste-humoriste Dieudonné M'bala M'bla accumule les rendez-vous avec la justice française. Retour sur les principaux dossiers le concernant.[...]

Samba, "happy" clandestin

Comment ne pas aimer Samba ? Sujet grave, mais traitement léger. Casting impeccable avec, à la proue, un tandem amoureux césarisé (Omar Sy et Charlotte Gainsbourg). Une pincée d'action,[...]

Les sons de la semaine #18 : Real World, BKO Quintet, Hanni El Khatib, Hempolics, Art Melody...

De Londres à Ouaga, bienvenue dans notre d'horizon hebdomadaire de l'actualité musicale ![...]

ONU : l'Angola élu membre non permanent du Conseil de sécurité

Cinq nouveaux membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations ont été élus jeudi. Parmi eux, un pays africain, l'Angola, accompagné de la Nouvelle-Zélande, du Venezuela,[...]

Infographie : l'assassinat des moines de Tibhirine vu selon les différents protagonistes

Deux juges d'instruction français sont actuellement en Algérie pour autopsier les têtes des moines de Tibhirine. En attendant les résultats de leur enquête, "Jeune Afrique" vous propose[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers