Extension Factory Builder
20/07/2012 à 18:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Écrivain franco-congolais.

Marie-Andrée Ciprut, psychologue de formation, est l'auteure de textes qui convoquent la rencontre des cultures, la tolérance et l'art du vivre-ensemble. Elle a ainsi publié, entre autres, en 2004, Outre mère. Essai sur le métissage, livre dans lequel on perçoit l'itinéraire d'une femme née en Martinique, venue en Suisse pour poursuivre des études universitaires et mariée à un Suisse qui, lui-même, est né en Iran de père bulgare et de mère roumaine. Un mélange des origines qui traduit avec force ce qu'Édouard Glissant, maître à penser de Ciprut, aurait pu qualifier d'« identité rhizome ». L'auteure, préoccupée par la place de la femme dans nos sociétés, publiera d'ailleurs, en 2008, un essai remarquable, Flore de femmes. Féminitude et influx migratoires.

"Ciprut convoque la recontre des cultures, le vivre-ensemble"

Dans son nouveau livre, La Vie à pile ou face... ou le goût des autres, Ciprut mêle des textes très personnels aux « aventures » vécues à travers un calendrier imaginaire. En janvier, c'est la période de l'Obamania, tandis que février, avec son cortège de festivités, de carnavals, enflamme non seulement la Martinique mais aussi la Suisse, où réside l'auteure. Le mois de mars « énerve » Ciprut, et elle le dit dans un pamphlet qui réclame les droits de la femme. Avril traîne de drôles de poissons migratoires et identitaires. Quand arrive mai, on pense à l'Histoire, celle de la Caraïbe, là où, en 1492, apparut Christophe Colomb. Une terre qui allait trembler en 1902, avec l'éruption du volcan de la montagne Pelée. Ciprut retrouvera son « vieil homme », le grand Césaire, témoin infatigable, voix rebelle du peuple noir.

Marche du monde

Dans chaque « mois », l'auteure nous plonge dans l'Histoire, fouille des éléments qui, éparpillés, se rassemblent et éclaircissent notre vision sur la marche du monde. Certains textes sont des plaidoyers contre le racisme, la xénophobie, voire une lettre ouverte au président de la République française élu en 2007 et qui choisit d'aller retrouver ses amis dans un célèbre restaurant des Champs-Élysées.

Et il arrive que, dans son pèlerinage à travers le monde, notamment en Iran, l'éclat de colère s'empare de l'auteure contre les mariages forcés. Cela, c'est en novembre, mois sombre, mois de deuil. L'auteure songe alors à décembre, qui clôt le livre, mois de détente, de légèreté. Et on peut pousser la chanson.

En somme, Ciprut nous donne à lire un livre d'amitié, de sourires, d'impertinence, avec une expérience multiculturelle qui traverse ses réflexions sans nous assommer de morale. Ce qui est rare en ces temps. 

- La Vie à pile ou face...ou le goût des autres, de Marie-Andrée Ciprut, Ibis Ruge Éditions, 10 pages, 15 euros.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Edwy Plenel : 'Nos jihadistes ne sont pas le produit de l'islam, mais celui de l'Histoire de France'

Edwy Plenel : "Nos jihadistes ne sont pas le produit de l'islam, mais celui de l'Histoire de France"

Le journaliste et fondateur de Médiapart, Edwy Plenel, vient de publier un manifeste intitulé "Pour les musulmans". Nous l'avons rencontré.[...]

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Jeune patronne d'Oriental Wedding, cette créatrice propose ses caftans aux Franco-Maghrébines à la recherche de robes de mariage traditionnelles... et modernes.[...]

Tourisme gay : l'Ouganda à voile et à vapeur

Les homosexuels révulsent une frange des autorités ougandaises, mais le secteur du tourisme ne dédaigne pas le contenu de leurs portefeuilles. Schizophrénie politique ?[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New-York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New-York.[...]

Libye : Mahmoudi sous haute protection

Abdelhakim Belhaj, l'ex-jihadiste libyen réfugié en Turquie, assure que l'ancien Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, peut compter sur sa protection. Celui-ci est détenu depuis juin 2012 à Tr[...]

Inde : quand la foule passe à tabac des étudiants africains dans le métro

Trois étudiants africains ont été violemment pris à partie, dimanche 28 septembre, par une foule d’Indiens dans le metro de New Delhi. La scène, filmée par des passants, a fait le to[...]

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale (CPI) étudie depuis lundi l'oportunité de juger - ou pas - Charles Blé Goudé. L'accusation, portée par la procureure Fatou Bensouda, demande que quatre chefs [...]

Algérie : Jund al-Khilafah, des "soldats" pas si inconnus

Qui sont les terroristes de Jund al-Khilafah, qui ont exécuté l'otage français Hervé Gourdel ? Leur chef, Abdelmalek Gouri, a fait allégeance à l'État islamique.[...]

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture

 Le gouvernement ivoirien a décidé de liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA). Lancée en 2004 pour soutenir les PME et le monde rural, cet établissement bancaire&nbs[...]

Hama Arba Diallo, figure de la gauche burkinabè, est décédé

Hama Arba Diallo, député-maire de Dori et figure de l'opposition burkinabè, est décédé dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre. Il avait 75 ans.[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir b&[...]

Afrique du sud : et Rosatom, le rival d'Areva, arriva...

Rosatom, le géant russe du nucléaire, a-t-il remporté le plus grand marché public de l'histoire sud-africaine ? C'est en tout cas ce qu'il laisse entendre. De quoi inquiéter son concurren[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers