Extension Factory Builder
10/07/2012 à 18:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
De violentes collisions de protons ont permis d'isoler 'la particule de Dieu'. De violentes collisions de protons ont permis d'isoler "la particule de Dieu". © AFP photo/CERN

Sa découverte bouleverse l'histoire de la physique. Sans le boson de Higgs, il n'y aurait ni étoiles ni planètes. Et a fortiori pas de vie...

On avait presque fini par croire qu'il n'existait pas. Lors de la mise en service du Grand collisionneur de hadrons (LHC), à la frontière franco-suisse, en 2008, les scientifiques avaient annoncé que la découverte du boson de Higgs n'était qu'une question de semaines. Finalement, les semaines se sont transformées en années, mais le résultat est là. Ce que certains ont appelé « la particule de Dieu » a enfin été mis au jour, ouvrant ainsi un nouveau chapitre de l'histoire de la physique.

Imaginé au début des années 1960 par Peter Higgs, un physicien britannique, Robert Brout et François Englert, ses collègues belges, le boson est l'élément clé sur lequel repose la théorie du modèle standard de la physique des particules. Il prouve l'existence d'un champ de force invisible, qui donnerait sa masse à chaque objet. Grâce à ce fameux boson, on peut désormais comprendre comment les particules ont pu acquérir une masse au début de notre univers. Lors du Big Bang, son apparition aurait ainsi permis aux particules de s'agglomérer. Sans lui, pas d'étoiles ni de planètes, et encore moins de vie.

Tâche herculéenne

Pour parvenir à le cerner, il a fallu trente années de travail et des milliards d'euros d'investissements, car le boson a la particularité d'être très instable et de disparaître aussi vite qu'il apparaît. Les chercheurs ont donc passé des années à organiser de violentes collisions entre des protons dans l'espoir de l'isoler. La création du LHC, cet anneau de 27 km dans lequel des protons sont projetés les uns contre les autres à une vitesse proche de celle de la lumière, a enfin permis de prouver son existence.

« Sa découverte est aussi importante pour les physiciens que la découverte de l'ADN l'a été pour les biologistes », a expliqué Peter Knight, le président de l'Institut britannique de physique, le 4 juillet. En d'autres termes, les recherches sur le boson de Higgs ne font que commencer et l'on peut s'attendre à d'autres avancées spectaculaires, comme ce fut le cas avec les progrès réalisés grâce aux travaux sur l'ADN.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Comment plus deux cents villageois de la province de Battambang ont-ils été contaminés par le virus du sida ? Un étrange médecin est dans le collimateur des enquêteurs.[...]

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2687p014.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2687p014.xml0 from 172.16.0.100