Extension Factory Builder
13/07/2012 à 11:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La course à pieds, spécialité des Kényans. La course à pieds, spécialité des Kényans. © Tony Karumba/AFP

Mais comment font-ils ? Deux livres parus récemment tentent de percer le secret de ces athlètes est-africains, kényans en particulier, que l'on retrouvera certainement sur les podiums aux JO de Londres.

Sans trop prendre de risques, il est déjà possible de parier qu'il y aura des Kényans sur les podiums lors des Jeux olympiques de Londres (du 27 juillet au 12 août 2012). C'est de notoriété publique, ils dominent la plupart des disciplines de course à pied : même les Éthiopiens ont du mal à tenir le rythme. Une telle supériorité ne peut laisser indifférent, et nombreux sont ceux qui cherchent à expliquer le pourquoi d'une domination qui a parfois tendance à nourrir des clichés raciaux.

Deux livres viennent de paraître sur le sujet. Favorisant une explication biologique au détriment des facteurs sociologiques, Jean-Philippe Leclaire publie Pourquoi les Blancs courent moins vite (Grasset), ouvrage consacré aux performances des sprinteurs. Journaliste britannique adepte des enquêtes de terrain, Adharanand Finn a choisi un autre parti. Coureur amateur de bon niveau, il est allé s'entraîner au Kenya avec femme et enfants dans l'espoir, si ce n'est de gagner le marathon de Lewa, du moins de le terminer en mettant en pratique les « recettes miracle » des athlètes du pays.

Est-il arrivé au bout des 42,195 km, la distance mythique parcourue par le messager grec Phidippidès en 490 av. J.-C. entre les villes de Marathon et Athènes ? Pour le savoir, il faudra lire Courir avec les Kényans. Les secrets des hommes les plus rapides du monde (JC Lattès), dans lequel il relate son expérience. La démarche peut paraître masochiste, mais le journaliste du Guardian et de Runner's World parvient, en se mettant en scène, à raconter une histoire entraînante tout en faisant la part belle aux hommes et aux femmes qui, tous les jours, partent s'entraîner sur les routes avant même que le soleil ne se lève. Le lieu qu'il a choisi pour apprendre à courir comme eux n'est autre qu'Iten, cette ville de la vallée du Rift où vivent et se retrouvent les coureurs de fond du pays. À tous les coins de rue ou presque, un centre d'entraînement. Partout, des athlètes qui ont à leur actif une ou plusieurs victoires remarquables dans le monde. 

Aucune recette miraculeuse

Tout en s'appliquant à courir « comme un Kényan », c'est-à-dire en posant d'abord la pointe du pied puis le talon, Finn multiplie les rencontres et les interviews sans jamais perdre de vue son objectif. « Les Kényans disent toujours en plaisantant que c'est l'ugali [le plat national, à base de farine de maïs ou de mil et d'eau, NDLR] qui les rend si rapides, écrit-il. Ça n'est pas aussi tiré par les cheveux qu'il y paraît. Si, à lui seul, l'ugali n'est pas le secret des coureurs kényans, c'est une petite pièce du puzzle que je m'efforce peu à peu de compléter. » Et au bout de son long reportage, qui est aussi un portrait du Kenya contemporain, il conclut : « En définitive, il n'y a ni panacée, ni gène de la course à pied, ni recette d'entraînement miraculeuse. [...] J'énumère mentalement leurs secrets : une enfance rude et active, passée à courir pieds nus, la nécessité d'aller à l'école en courant, l'altitude, l'alimentation, l'exemple donné par les champions, une conception spartiate de l'entraînement, les camps d'entraînement, concentration et sérieux, force de caractère, désir de réussir, d'améliorer son existence, conviction d'être capable de gagner, pas d'alternative, abondance des pistes où s'entraîner, temps passé à se reposer, culture omniprésente de la course à pied et respect dont elle jouit. »

Fin observateur, Finn ne se gêne pas pour regarder le dos de la médaille. Et, s'il constate que bien des coureurs parviennent à s'assurer, avec leurs gains, une vie correcte au pays, il sait qu'« à moins de gagner les Jeux olympiques, un athlète est vite oublié au Kenya ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Kenya

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Le vote d'une loi sécuritaire très controversée jeudi par l'Assemblée nationale kényane s'est déroulé dans un chaos indescriptible. Les membres de l'opposition dénoncent un c[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Au Kenya, des "Jeux Olympiques masaï" pour sauver les derniers lions

Bondissant dans les airs, brandissant leurs lances en guise de javelots, les chasseurs de lions du Kenya ont rivalisé d'adresse samedi lors de "Jeux Olympiques masaï" organisés pour sauver ces fauves[...]

Kenya : le gouvernement a-t-il mis sur pied des escadrons de la mort contre des islamistes ?

Furieux, le gouvernement kényan a ordonné mardi 9 décembre une enquête sur les personnes impliquées dans un reportage de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira accusant la[...]

Kenya : la CPI abandonne les poursuites contre le président Kenyatta

La Cour pénale internationale (CPI) a décidé vendredi d'abandonner ses poursuites contre le président kényan, Uhuru Kenyatta.[...]

Rwanda - Me Cantier : "J'ignore qui a enlevé Émile Gafirita"

Me François Cantier, avocat du Rwandais Émile Gafirita, répond aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de l'enlèvement de son client, au Kenya, mi-novembre. L'ancien sous-officier devait[...]

CPI : les juges perdent patience dans l'affaire Kenyatta

Les juges de la CPI ont donné mercredi une semaine à la procureur Fatou Bensouda pour qu'elle démontre avoir rassemblé des preuves supplémentaires contre le président kényan Uhuru[...]

Uhuru Kenyatta : le Kenya "ne reculera pas" face aux "animaux enragés" Shebab

Le gouvernement kényan n'a pas tardé à réagir après l'attaque des Shebab ayant fait 36 morts près de Mandera dans la nuit de lundi à mardi. Le ministre de l'Intérieur a[...]

Kenya : des hommes armés tuent au moins 36 personnes dans le Nord-Est

Au moins 36 personnes ont été tuées par des hommes armés mardi matin dans le nord-est du Kenya. L'attaque a été revendiquée par les Shebab somaliens.[...]

Ces futurs ports qui vont changer la donne en Afrique

Entre sites traditionnels et plateformes de transbordement, un nouveau réseau d'interfaces émerge. Leur but : connecter l'intérieur des terres à la mer.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers