Extension Factory Builder
09/07/2012 à 12:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hélène Dumas, spécialiste de l'histoire du génocide rwandais. Hélène Dumas, spécialiste de l'histoire du génocide rwandais. © DR

Entretien avec Hélène Dumas, doctorante à l'École des hautes études en sciences sociales (Paris), spécialiste de l'histoire du génocide rwandais

Jeune Afrique : En quoi les tribunaux gacaca étaient-ils novateurs ? 

Hélène Dumas : Ils sont uniques parce que l'événement sur lequel ils s'appliquent est unique. Le nombre de victimes du génocide de 1994, qui a été très bref, montre qu'il a été fulgurant et surtout populaire. Il y avait non seulement de nombreux tueurs, mais aussi des gens qui dénonçaient, qui encourageaient, qui pillaient... Les gacaca ont mis en évidence ce phénomène. Ils ont parfois été comparés à la Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud. Mais il y a de grandes différences : les gacaca ne négociaient pas l'amnistie. Il y avait une dimension pénale très forte. En Afrique du Sud, la Commission était le fruit d'un compromis entre le nouveau et l'ancien gouvernement, alors qu'au Rwanda il y a eu une victoire militaire du Front patriotique rwandais

Les accusés ont-ils pu se défendre pendant leur procès ? 

Plus qu'on pourrait le penser. D'abord parce que les rescapés étaient beaucoup moins nombreux qu'eux. Les accusés étaient souvent soutenus par leurs familles. Et puis, en prison, ils ont été informés, ils ont appris à connaître les subtilités de la loi et ont mis en place des stratégies précises. C'est d'ailleurs sans doute une limite : les accusés étaient parfois focalisés sur la manière d'obtenir une réduction de peine, sans prendre tout à fait conscience de la gravité de leurs actes. 

Les rescapés étaient-ils surreprésentés parmi les juges ?

Dans les juridictions que j'ai pu voir, oui, clairement. Mais je n'ai pu m'en rendre compte qu'a posteriori, en m'intéressant à leur parcours. Lorsqu'ils étaient en exercice, ils menaient les audiences de manière assez impartiale. Ce ne fut pas une justice ethnique. J'ai assisté à des cas de procès où des Tutsis étaient auditionnés sur leur comportement pendant le génocide. Inversement, les gacaca ont permis aux Hutus qui ont risqué leur vie pour sauver des gens d'être reconnus. C'était extrêmement important.

___

Propos recueillis par Pierre Boisselet

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda : les pro-Kagamé lancent le débat sur le nombre des mandats présidentiels

Rwanda : les pro-Kagamé lancent le débat sur le nombre des mandats présidentiels

Trois petits partis rwandais, proches du pouvoir, ont publiquement lancé le débat sur le maintien du président Paul Kagamé à la tête de l'État après 2017. Ils réclam[...]

Rwanda : prison à vie pour un ex-membre de la garde de Paul Kagamé

Le lieutenant rwandais Joël Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle, a été condamné vendredi à la prison à vie pour "terrorisme" et "complot" contre le[...]

RDC - Rwanda : qu'est-ce qui bloque (encore) le désarmement des FDLR ?

Après la neutralisation du M23, la brigade d'intervention des Nations unies devait s'attaquer aux autres groupes armés notamment les rebelles rwandais FDLR. Mais les pays de la région ont décidé[...]

Rwanda : peines de prison à vie confirmées pour les chefs du parti de Habyarimana

Mathieu Ngirumpatse et Edouard Karemera, chefs du parti au pouvoir au Rwanda au moment du génocide contre les Tutsi de 1994, ont vu leurs peines de prison à perpétuité confirmées lundi par le[...]

Que cachent les corps du lac Rweru ?

À la mi-juillet, des riverains du lac Rweru, au Burundi, ont rapporté avoir vu flotter une quarantaine de corps. Ligotés ou enfermés dans des toiles de jute, ces corps auraient montré des[...]

Cadavres du lac Rweru : Washington veut des "enquêtes impartiales" du Rwanda et du Burundi

Alors que de mystérieux personnages ont récemment tenté de déterrer les cadavres retrouvés flottant en août sur le lac Rweru, Washington met la pression sur le Rwanda et le Burundi. Dans un[...]

Génocide au Rwanda : un suspect incarcéré et un autre libéré en Suède

Un Suédois d'origine rwandaise, soupçonné d'avoir participé au génocide de 1994, a été incarcéré en Suède à l'issue de sa garde à vue. Un[...]

Génocide rwandais : visés par deux enquêtes, un Suédois et un Rwandais entendus en Suède

La justice suédoise a arrêté mercredi un Suédois d'origine rwandaise et un Rwandais dans le cadre d'une double enquête sur leur éventuelle participation au génocide de 1994. Selon des[...]

Burundi : les cadavres du lac Rweru viennent-ils du Rwanda ?

Officiellement quatre cadavres - bien plus selon des témoignages de pêcheurs - ont été retrouvés sur le lac Rweru, au Burundi. Enfermés dans des toiles de jute et ligotés, les corps[...]

Rwanda : Sa Majesté Kigeli V, roi sans royaume

Il est le dernier monarque du pays des Mille Collines. En exil depuis plus de cinquante ans, Sa Majesté Kigeli V n'a toujours pas renoncé à revenir un jour sur sa terre natale.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers