Extension Factory Builder
06/07/2012 à 15:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Françoise Mbango aux couleurs de la France aux championnats d'Europe à Helsinki. Françoise Mbango aux couleurs de la France aux championnats d'Europe à Helsinki. © AFP

La double championne olympique du triple saut concourt désormais sous les couleurs françaises. Dommage pour le Cameroun...

Françoise Mbango avait deux amours : le Cameroun, où elle est née il y a trente-six ans, et la France, où elle vit depuis quinze ans. Double championne olympique du triple saut, à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008, la « lionne du Cameroun » porte dorénavant le maillot de l'équipe de France. C'est sous ces nouvelles couleurs qu'elle s'est présentée le 27 juin aux Championnats d'Europe d'athlétisme d'Helsinki (Finlande). Et c'est encore pour la France qu'elle visera une médaille aux JO de Londres (27 juillet-12 août)... La France, qui lui a toujours ouvert ses infrastructures et lui offre de meilleures conditions pour s'entraîner, où son club d'Orléans lui a permis de se hisser au niveau de l'élite mondiale du sport et où des entraîneurs, comme Jean-Hervé Stievenart, l'ont préparée à ses succès olympiques...

Pourtant, c'était d'abord pour son pays natal qu'elle avait choisi de concourir, réalisant un saut de 15,30 m à Athènes et un autre de 15,39 m à Pékin. Unique médaille d'or pour le Cameroun, Françoise Mbango est donc la seule sportive à avoir fait résonner l'hymne des Lions indomptables lors des deux dernières éditions des Jeux olympiques d'été. À ses héros la patrie reconnaissante ? Oui, lorsqu'il s'agit de prononcer des éloges officiels. Mais, au-delà des mots, la dure réalité s'impose : les infrastructures sportives restent insuffisantes. Et si les athlètes ont le droit d'être patriotes, on leur dénie tout droit de regard sur la gestion de la prime olympique qui leur est due. En conflit à ce sujet avec les responsables de la Fédération camerounaise d'athlétisme, Mbango a été écartée d'une compétition en 2008.

Présente aux JO de Londres

À l'instar de tant d'autres athlètes, la « lionne » a donc fini par s'en aller. Aux JO de Londres, la Marseillaise pourrait ainsi saluer les performances d'une demi-douzaine de sportifs originaires du Cameroun : Gévrise Emane et Audrey Tcheuméo (championnes du monde de judo en 2011), Vencelas Dabaya (vice-champion olympique d'haltérophilie en 2008), Antoinette Nana Djimou (championne d'Europe 2011 de pentathlon), Martial Mbandjock (relais 4 x 100 m), Nicolas Batum (basket-ball), Véronique Mang (100 m). Blessés, Teddy Tamgho et Gwladys Epangue, champions du monde respectivement du triple saut et de taekwondo, auraient également pu prétendre à une médaille tricolore. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Cameroun : Paul Biya veut en finir avec Boko Haram

Cameroun : Paul Biya veut en finir avec Boko Haram

Les islamistes nigérians de Boko Haram ne cessent d'étendre leur influence près des frontières camerounaises. En déplacement en France, le président Paul Biya a fait savoir sa déter[...]

Jean II Makoun : "Je mets un terme à ma carrière internationale" avec le Cameroun

À 31 ans, Jean II Makoun a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale, débutée en novembre 2003 face au Japon . Il en explique les raisons en exclusivité[...]

Nigeria : Boko Haram tente de renforcer sa présence à la frontière camerounaise

Un jour après avoir pris d’assaut la ville de Gamboru Ngala, située au nord-est du Nigeria, les combattants du groupe islamiste Boko Haram ont tenté de faire exploser le pont de Fotokol qui relie le[...]

Joël Nana Kontchou, de l'énergie à revendre

À 52 ans, cet ingénieur prend les rênes de l'électricien Sonel, au Cameroun. Ses talents de meneur d'hommes, acquis chez Schlumberger, lui seront utiles pour remettre de l'ordre dans[...]

Algérie : décès du footballeur camerounais Albert Ebossé, atteint par un projectile

L’attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé est décédé samedi soir, atteint par un projectile parti des tribunes à l’issue de la défaite à domicile de son[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

Le Cameroun a décidé lundi de fermer toutes ses frontières aériennes, maritimes et terrestres avec le Nigeria. À cette mesure de prévention s'ajoute une restriction de la circulation avec[...]

Douze chefs d'État africains avec Hollande aux cérémonies du débarquement en Provence

François Hollande accueille ce vendredi 13 chefs d'État, dont douze africains, à bord du Charles-de-Gaulle pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Provence avec en point[...]

Samuel Foyou, un patron si discret

Ce self-made-man cultive les relations haut placées mais fuit les mondanités. Retour sur l'ascension d'un tailleur qui s'est enrichi dans l'import-export avant de bâtir un vaste empire industriel.[...]

Boko Haram : le Cameroun sur le pied de guerre ?

L'attaque de Kolofata sonne comme un sérieux avertissement. En prenant un ministre camerounais pour cible, les assaillants - probablement des islamistes de Boko Haram - envoient un message clair : leur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex