Extension Factory Builder
06/07/2012 à 15:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Françoise Mbango aux couleurs de la France aux championnats d'Europe à Helsinki. Françoise Mbango aux couleurs de la France aux championnats d'Europe à Helsinki. © AFP

La double championne olympique du triple saut concourt désormais sous les couleurs françaises. Dommage pour le Cameroun...

Françoise Mbango avait deux amours : le Cameroun, où elle est née il y a trente-six ans, et la France, où elle vit depuis quinze ans. Double championne olympique du triple saut, à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008, la « lionne du Cameroun » porte dorénavant le maillot de l'équipe de France. C'est sous ces nouvelles couleurs qu'elle s'est présentée le 27 juin aux Championnats d'Europe d'athlétisme d'Helsinki (Finlande). Et c'est encore pour la France qu'elle visera une médaille aux JO de Londres (27 juillet-12 août)... La France, qui lui a toujours ouvert ses infrastructures et lui offre de meilleures conditions pour s'entraîner, où son club d'Orléans lui a permis de se hisser au niveau de l'élite mondiale du sport et où des entraîneurs, comme Jean-Hervé Stievenart, l'ont préparée à ses succès olympiques...

Pourtant, c'était d'abord pour son pays natal qu'elle avait choisi de concourir, réalisant un saut de 15,30 m à Athènes et un autre de 15,39 m à Pékin. Unique médaille d'or pour le Cameroun, Françoise Mbango est donc la seule sportive à avoir fait résonner l'hymne des Lions indomptables lors des deux dernières éditions des Jeux olympiques d'été. À ses héros la patrie reconnaissante ? Oui, lorsqu'il s'agit de prononcer des éloges officiels. Mais, au-delà des mots, la dure réalité s'impose : les infrastructures sportives restent insuffisantes. Et si les athlètes ont le droit d'être patriotes, on leur dénie tout droit de regard sur la gestion de la prime olympique qui leur est due. En conflit à ce sujet avec les responsables de la Fédération camerounaise d'athlétisme, Mbango a été écartée d'une compétition en 2008.

Présente aux JO de Londres

À l'instar de tant d'autres athlètes, la « lionne » a donc fini par s'en aller. Aux JO de Londres, la Marseillaise pourrait ainsi saluer les performances d'une demi-douzaine de sportifs originaires du Cameroun : Gévrise Emane et Audrey Tcheuméo (championnes du monde de judo en 2011), Vencelas Dabaya (vice-champion olympique d'haltérophilie en 2008), Antoinette Nana Djimou (championne d'Europe 2011 de pentathlon), Martial Mbandjock (relais 4 x 100 m), Nicolas Batum (basket-ball), Véronique Mang (100 m). Blessés, Teddy Tamgho et Gwladys Epangue, champions du monde respectivement du triple saut et de taekwondo, auraient également pu prétendre à une médaille tricolore. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2686p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2686p018.xml0 from 172.16.0.100