Extension Factory Builder
25/06/2012 à 14:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Son dernier opus résonne comme une volonté délibérée de resserrer son champ artistique. Son dernier opus résonne comme une volonté délibérée de resserrer son champ artistique. © Anthony Faure

À 26 ans, la chanteuse sort son second album. Quatorze titres, entièrement arrangés par le bassiste Guy Nsangué, qui signent une quête d'autonomie plutôt réussie.

À la sortie de Mispa, son premier album, paru en 2009, on lui avait reproché de vouloir montrer l'étendue de ses capacités. Charlotte Dipanda mélangeait alors allègrement, peut-être aussi ostensiblement, sonorités R'nB, pop et africaines. Inspiré par ses pérégrinations à travers les dix régions de son Cameroun natal, son dernier opus, Dube L'am (« ma foi », en langue douala), résonne comme une volonté délibérée de resserrer son champ artistique. Le résultat ? Une farandole de rythmes traditionnels que la jeune femme, installée en France depuis onze ans, a métissés pour en faire des chansons aux couleurs pop, adoubée par son illustre aîné Toto Guillaume. Comme sur « Soma Loba », qui débute sur un rythme bikutsi (centre du pays) avant d'enchaîner avec un refrain mangambeu (Ouest).

Une voix soul éclatante, souple et agile, un brin caverneuse, suit les courbes sinueuses des mélodies.

Si cette grande voyageuse a appris le solfège, le piano « et un peu le chant » à l'Institut art culture perception (IACP Paris) à son arrivée en France, c'est auprès de grands noms de la musique africaine comme Manu Dibango, Lokua Kanza ou encore Rokia Traoré que l'ex-habituée des cabarets camerounais fait ses armes à l'international, en tant que choriste. Une belle expérience qu'elle dit ne pas pouvoir s'empêcher de renouveler avec certains, elle qui est désormais en quête d'autonomie. Dans cet opus dont elle signe la majorité des textes et des musiques, énergie et inspiration circulent en toute fluidité. On découvre alors une chanteuse éclatante à la voix soul, d'une surprenante maturité. Une voix de l'âme aussi, souple, agile, un brin caverneuse, qui suit les courbes parfois sinueuses des mélodies, elles-mêmes suffisamment pernicieuses pour s'installer dans votre tête et ne plus vous quitter.

« Coucou »

Cette mère d'un petit garçon, Jadi, n'hésite pas à se mettre à nu, à la fois câline et grave. Comme dans « Coucou » - l'un des titres les plus aboutis -, où elle invite son amoureux à se réfugier auprès d'elle pour oublier l'adversité du quotidien. Ou dans « Na Ndé », dédié à ce père qu'elle n'a jamais connu et qu'elle « cherche dans les yeux des hommes de sa vie ». Un manque qui a participé à l'éveil de sa sensibilité, qui s'exprime dans l'écriture de ses textes. Celle pour qui la chanson était juste un moyen pratique d'échapper au lycée sait aussi frapper de grands coups. Comme ces deux duos magnifiques : « Bodimbea », avec Richard Bona (« un rêve qu'elle aimerait voir réalisé », disait-elle au cours d'une émission de radio en 2009), et « Wé Ndé Nja », avec Jacob Desvarieux, où zouk et makossa s'entrelacent. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Drissa Traoré : 'Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs'

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo, ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques[...]

OGM : les pays africains les plus avancés

 Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la BAD, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise l'adopti[...]

La danse des popotins

La danse des popotins "Nous sommes les hommes de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur." Ce vers, vous vous en êtes rendu compte, n'est pas de moi, mais bien de Léopold S&[...]

Mali : les Casques bleus, cibles privilégiées des jihadistes

Rarement mission onusienne aura autant été prise pour cible. Dans le Nord, les soldats de la Minusma sont seuls et en première ligne. Mines, tirs de roquettes et attentats ont déjà fait 3[...]

Théâtre : Étienne Minoungou sur le ring avec Muhammad Ali

Pour Étienne Minoungou, le directeur des Récréâtrales, qui se tiennent du 25 octobre au 2 novembre à Ouagadougou, l'art est un combat. Sur scène, il incarne le plus africa[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est totaleme[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou obstina[...]

Tunisie : tension sécuritaire à quatre jours des législatives

À quatre jours des élections législatives, l'activité d'éléments jihadistes armés fait monter la tension sécuritaire de plusieurs crans dans le pays.[...]

Pourquoi le Niger a acheté un avion de renseignement à 10 millions d'euros

Le gouvernement du Niger a annoncé mercredi avoir fait l'acquisition d'un avion de renseignement pour lutter contre les groupes armés islamistes le long de ses frontières avec le Mali et la Libye. Quelles en s[...]

Centrafrique : l'attaque d'un groupe armé dans le Centre fait au moins 30 morts

Des éléments armés assimilés aux Peuls et aux ex-Séléka ont attaqué un village de la région Balaka, centre de la Centrafrique, rapporte jeudi la Minusca, la mission de l'ONU [...]

Tunisie : un policier tué lors d'affrontements entre la police et un groupe terroriste près de Tunis

Oued Ellil, une localité à 70 km de Tunis, est le théâtre d'échanges de tirs entre les forces de l'ordre et des éléments terroristes. Un policier a été tué.[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines assassiné[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Un Oeil sur l'actualité

Toute l'actu en images
Voir tous les dossiers