Extension Factory Builder
25/06/2012 à 14:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Son dernier opus résonne comme une volonté délibérée de resserrer son champ artistique. Son dernier opus résonne comme une volonté délibérée de resserrer son champ artistique. © Anthony Faure

À 26 ans, la chanteuse sort son second album. Quatorze titres, entièrement arrangés par le bassiste Guy Nsangué, qui signent une quête d'autonomie plutôt réussie.

À la sortie de Mispa, son premier album, paru en 2009, on lui avait reproché de vouloir montrer l'étendue de ses capacités. Charlotte Dipanda mélangeait alors allègrement, peut-être aussi ostensiblement, sonorités R'nB, pop et africaines. Inspiré par ses pérégrinations à travers les dix régions de son Cameroun natal, son dernier opus, Dube L'am (« ma foi », en langue douala), résonne comme une volonté délibérée de resserrer son champ artistique. Le résultat ? Une farandole de rythmes traditionnels que la jeune femme, installée en France depuis onze ans, a métissés pour en faire des chansons aux couleurs pop, adoubée par son illustre aîné Toto Guillaume. Comme sur « Soma Loba », qui débute sur un rythme bikutsi (centre du pays) avant d'enchaîner avec un refrain mangambeu (Ouest).

Une voix soul éclatante, souple et agile, un brin caverneuse, suit les courbes sinueuses des mélodies.

Si cette grande voyageuse a appris le solfège, le piano « et un peu le chant » à l'Institut art culture perception (IACP Paris) à son arrivée en France, c'est auprès de grands noms de la musique africaine comme Manu Dibango, Lokua Kanza ou encore Rokia Traoré que l'ex-habituée des cabarets camerounais fait ses armes à l'international, en tant que choriste. Une belle expérience qu'elle dit ne pas pouvoir s'empêcher de renouveler avec certains, elle qui est désormais en quête d'autonomie. Dans cet opus dont elle signe la majorité des textes et des musiques, énergie et inspiration circulent en toute fluidité. On découvre alors une chanteuse éclatante à la voix soul, d'une surprenante maturité. Une voix de l'âme aussi, souple, agile, un brin caverneuse, qui suit les courbes parfois sinueuses des mélodies, elles-mêmes suffisamment pernicieuses pour s'installer dans votre tête et ne plus vous quitter.

« Coucou »

Cette mère d'un petit garçon, Jadi, n'hésite pas à se mettre à nu, à la fois câline et grave. Comme dans « Coucou » - l'un des titres les plus aboutis -, où elle invite son amoureux à se réfugier auprès d'elle pour oublier l'adversité du quotidien. Ou dans « Na Ndé », dédié à ce père qu'elle n'a jamais connu et qu'elle « cherche dans les yeux des hommes de sa vie ». Un manque qui a participé à l'éveil de sa sensibilité, qui s'exprime dans l'écriture de ses textes. Celle pour qui la chanson était juste un moyen pratique d'échapper au lycée sait aussi frapper de grands coups. Comme ces deux duos magnifiques : « Bodimbea », avec Richard Bona (« un rêve qu'elle aimerait voir réalisé », disait-elle au cours d'une émission de radio en 2009), et « Wé Ndé Nja », avec Jacob Desvarieux, où zouk et makossa s'entrelacent. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Arabie saoudite : une militante poche de Raif Badawi libérée après trois mois de prison

Arabie saoudite : une militante poche de Raif Badawi libérée après trois mois de prison

Une militante saoudienne, qui avait co-fondé un forum de discussions sur internet avec le célèbre blogueur Raef Badaoui, a été libérée après trois mois de prison, a[...]

CAN 2015 : Le Ghana met fin au miracle guinéen

Plus forts et plus expérimentés, les Black Stars ont largement dominé la Guinée (3-0) dimanche à Malabo en quarts de finale de la CAN 2015. Le Ghana affrontera la Guinée équatoriale[...]

Nigeria : l'attaque de Maiduguri par Boko Haram repoussée

Une nouvelle offensive de Boko Haram dimanche contre Maiduguri, son ancien fief du nord-est peuplé d'un million d'habitants, a été repoussée par l'armée et les milices, à deux semaines d'u[...]

L'armée tchadienne poursuit les bombardements de Boko Haram à Gamboru

Deux hélicoptères de combat de l'armée tchadienne ont bombardé dimanche après-midi la ville nigériane de Gamboru (nord-est), située à la frontière camerounaise et tenu[...]

Alarab : la chaîne d'information du prince saoudien Al-Walid a commencé à émettre

La chaîne d'informations en continu Alarab du richissime prince saoudien Al-Walid ben Talal a commencé à émettre dimanche par satellite, entrant en compétition avec d'autres chaînes ré[...]

Abdel Fattah al-Sissi : "La lutte contre les jihadistes sera longue" en Égypte

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a estimé samedi que la lutte contre les jihadistes dans le Sinaï serait "longue et difficile", deux jours après des attentats contre les forces[...]

Leekens, sélectionneur de la Tunisie : "Il faut suspendre cet arbitre pour sauver la CAN 2015"

Georges Leekens, sélectionneur de la Tunisie, demande la suspension de l'arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn pour "sauver" la CAN-2015, après la polémique sur le penalty égalisateur de l[...]

Tunisie-Guinée équatoriale : pour la fédération tunisienne, la décision de l'arbitre est presque un "viol"

Le chef de la délégation tunisienne en Guinée équatoriale, Hichem Ben Omrane, a évoqué en des mots très dur l'arbitrage de la rencontre Guinée équatoriale-Tunisie (1-0[...]

"La confession de la lionne" : Mia Couto et le réalisme magique

Dans son dernier roman, "La Confession de la lionne", le Mozambicain Mia Couto nous plonge dans une histoire poétique dont il a le secret. Où les attaques de lions visant les femmes d'un village sont au coe[...]

CAN 2015 : Côte d'Ivoire - Algérie, une finale avant la lettre

Deux grands favoris de la CAN-2015, la Côte d'Ivoire et l'Algérie, s'affrontent dimanche dans un quart de finale en forme de revanche après celui de 2010. Dans un autre match, le Ghana a quant à lui nete[...]

Burkina Faso : naissance d'un parti sur mesure pour Djibrill Bassolé, proche de Compaoré

Un nouveau parti a été fondé samedi à Ouagadougou par d'anciens fidèles de l'ex-président Blaise Compaoré pour soutenir la candidature de son chef de la diplomatie, Djibrill Bassol&[...]

Le Maroc et la France rétablissent leur coopération judiciaire et antiterroriste

La France et le Maroc ont décidé samedi de "tourner la page" de près d'un an de brouille diplomatique, en rétablissant leur coopération judiciaire et anti-jihadiste, un réchauffe[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2685p125.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2685p125.xml0 from 172.16.0.100