Extension Factory Builder
28/06/2012 à 15:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bill Clinton entouré de Tasha Reign et de Brooklyn Lee, deux stars du cinéma porno. Bill Clinton entouré de Tasha Reign et de Brooklyn Lee, deux stars du cinéma porno. © DR

Bill Clinton est l'ami des stars et l'ancien président ne ménage pas ses efforts afin de collecter des fonds pour la campagne de Barack Obama. Un soutien à double tranchant !

À 65 ans, Bill Clinton remonte sur scène et joue les chauffeurs de salle pour Barack Obama. Objectif : faire affluer l'argent dans les caisses du candidat démocrate. Le 4 juin, Bill a ainsi chaperonné Barack lors d'un grand raout new-yorkais. Dîner chez le milliardaire Marc Lasry, à 40 000 dollars le couvert. Gala au Waldorf Astoria, où 500 invités ont applaudi le hard-rockeur Jon Bon Jovi pour 2 500 dollars. Enfin, Barack on Broadway, un concert à 250 dollars la place en présence de 1 700 spectateurs et d'une pléiade de stars. Les recettes de cette quête devraient dépasser 3,6 millions de dollars. Et un tirage au sort permettant à trois heureux élus de rencontrer les deux compères en tête à tête pourrait doubler la mise.

Du temps où il était candidat, Clinton excellait dans cet exercice. À ceci près qu'en 1992 sa campagne présidentielle avait coûté 61 millions de dollars, une somme inférieure à celle dépensée le 7 juin lors de l'élection du gouverneur de l'État du Wisconsin ! Ce qui n'a pas changé, c'est l'aisance avec laquelle l'ex-président charme son auditoire. Vantant le « bon bilan » d'Obama dans un « contexte très difficile », il a éreinté Mitt Romney, son adversaire, estimant que, s'il venait à être élu, sa politique « serait calamiteuse pour les États-Unis et pour le monde ». « Qui aurait imaginé que les républicains, dont le fonds de commerce a été pendant des décennies de se moquer de la "vieille Europe", finiraient par adopter sa politique économique ? a ironisé Clinton. Faisons la politique de la zone euro. Ils ont un taux de chômage de 11 %. On peut y arriver si on essaie vraiment ! »

Désinvolte

L'ennui, c'est que Bill est aussi le roi de la gaffe. En 2008, quand Hillary disputait l'investiture démocrate à Obama, il avait trébuché à plusieurs reprises en voulant prêter main-forte à son épouse. Comme d'habitude, son soutien est à double tranchant, note le Financial Times. Bavard et désinvolte, il a commis deux impairs. D'abord, en estimant que Romney s'est forgé une « solide expérience d'homme d'affaires », alors que les démocrates s'escriment à démontrer le contraire. Ensuite, en déclarant qu'il faut généraliser les baisses d'impôts décidées sous l'ère Bush, au moment où la croissance s'essouffle.

Certains louent son franc-parler, d'autres mettent ces couacs sur le compte d'une santé déclinante. Depuis son quadruple pontage cardiaque, l'ancien président paraît moins fringant. Encore que... Lors d'un gala au casino de Monte-Carlo, en mai, il a posé auprès de deux stars du porno, le visage épanoui entre leurs poitrines siliconées. Sacré farceur !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Les gorilles, trésors nationaux du Rwanda

Article pr�c�dent :
Maroc : fini les peines d'amour ?

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : quand Obama joue avec le cliché raciste de l''homme noir en colère'

États-Unis : quand Obama joue avec le cliché raciste de l'"homme noir en colère"

À l’occasion du dîner annuel de la presse présidentielle américaine, samedi soir, Barack Obama était confronté à un défi difficile à relever. Faire rire son audi[...]

Face au trafic des faux médicaments, la mobilisation de tous est indispensable !

Marc Gentilini, de la Fondation Chirac, est délégué général pour l’Accès à une santé et des médicaments de qualité. Bien que source de nombreux[...]

L'option militaire n'est pas une solution à la tragédie en Méditerranée, selon Ban Ki-moon

Le recours à la force n'est pas une solution à la tragédie des migrants en Méditerranée, assure le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dans un entretien[...]

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, la secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie arrive ce samedi le 25 avril à Abidjan, première étape d’une tournée en[...]

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique,[...]

Méditerranée : accord a minima sur Triton, dont les moyens sont triplés

Le sommet extraordinaire des dirigeants européens, convoqué après le naufrage d'un chalutier qui a fait plus de 700 morts en Méditerranée, a accouché d'une mesure peu ambitieuse : le[...]

Quand les Européens étaient noirs

Contrairement aux idées reçues, les visages pâles n'ont pas toujours dominé l'Europe. Leur prédominance est même très récente, selon une étude[...]

Kaaris, un rappeur sur le ring

Kaaris, Français d'origine ivoirienne, entend bien sonner le rap français à coup de punchlines dévastatrices.[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2685p058-059.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2685p058-059.xml1 from 172.16.0.100