Extension Factory Builder
28/06/2012 à 15:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bill Clinton entouré de Tasha Reign et de Brooklyn Lee, deux stars du cinéma porno. Bill Clinton entouré de Tasha Reign et de Brooklyn Lee, deux stars du cinéma porno. © DR

Bill Clinton est l'ami des stars et l'ancien président ne ménage pas ses efforts afin de collecter des fonds pour la campagne de Barack Obama. Un soutien à double tranchant !

À 65 ans, Bill Clinton remonte sur scène et joue les chauffeurs de salle pour Barack Obama. Objectif : faire affluer l'argent dans les caisses du candidat démocrate. Le 4 juin, Bill a ainsi chaperonné Barack lors d'un grand raout new-yorkais. Dîner chez le milliardaire Marc Lasry, à 40 000 dollars le couvert. Gala au Waldorf Astoria, où 500 invités ont applaudi le hard-rockeur Jon Bon Jovi pour 2 500 dollars. Enfin, Barack on Broadway, un concert à 250 dollars la place en présence de 1 700 spectateurs et d'une pléiade de stars. Les recettes de cette quête devraient dépasser 3,6 millions de dollars. Et un tirage au sort permettant à trois heureux élus de rencontrer les deux compères en tête à tête pourrait doubler la mise.

Du temps où il était candidat, Clinton excellait dans cet exercice. À ceci près qu'en 1992 sa campagne présidentielle avait coûté 61 millions de dollars, une somme inférieure à celle dépensée le 7 juin lors de l'élection du gouverneur de l'État du Wisconsin ! Ce qui n'a pas changé, c'est l'aisance avec laquelle l'ex-président charme son auditoire. Vantant le « bon bilan » d'Obama dans un « contexte très difficile », il a éreinté Mitt Romney, son adversaire, estimant que, s'il venait à être élu, sa politique « serait calamiteuse pour les États-Unis et pour le monde ». « Qui aurait imaginé que les républicains, dont le fonds de commerce a été pendant des décennies de se moquer de la "vieille Europe", finiraient par adopter sa politique économique ? a ironisé Clinton. Faisons la politique de la zone euro. Ils ont un taux de chômage de 11 %. On peut y arriver si on essaie vraiment ! »

Désinvolte

L'ennui, c'est que Bill est aussi le roi de la gaffe. En 2008, quand Hillary disputait l'investiture démocrate à Obama, il avait trébuché à plusieurs reprises en voulant prêter main-forte à son épouse. Comme d'habitude, son soutien est à double tranchant, note le Financial Times. Bavard et désinvolte, il a commis deux impairs. D'abord, en estimant que Romney s'est forgé une « solide expérience d'homme d'affaires », alors que les démocrates s'escriment à démontrer le contraire. Ensuite, en déclarant qu'il faut généraliser les baisses d'impôts décidées sous l'ère Bush, au moment où la croissance s'essouffle.

Certains louent son franc-parler, d'autres mettent ces couacs sur le compte d'une santé déclinante. Depuis son quadruple pontage cardiaque, l'ancien président paraît moins fringant. Encore que... Lors d'un gala au casino de Monte-Carlo, en mai, il a posé auprès de deux stars du porno, le visage épanoui entre leurs poitrines siliconées. Sacré farceur !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

Depuis le meurtre de Michael Brown, le 9 août dernier à Ferguson, les États-Unis vivent une nouvelle fois au rythme des tensions raciales. Une situation que le pays a connue à de multiples reprises dep[...]

Isis, la lingerie britannique du même nom que l'État islamique

La chaîne britannique de dessous érotiques Ann Summers vient de lancer une collection de lingerie fine nommée Isis, l’acronyme en anglais de l’État islamique. La porte-parole de la marque a[...]

France : premier Conseil des ministres pour le gouvernement "Valls II"

Le gouvernement "Valls II" se réunit ce mercredi pour son premier Conseil des ministres, purgé de l'aile gauche du PS pour assumer la "ligne" sociale-libérale voulue par un[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

Barack Obama souhaite intensifier la lutte contre le jihadisme en Syrie

Les États-Unis ont décidé d’intensifier leur lutte contre les islamistes ultraradicaux en Syrie. Si le président américain Barack Obama n’a pas encore pris de décision[...]

Ukraine : Washington dénonce une "escalade significative"

Les "incursions militaires" de la Russie en Ukraine constituent une "escalade significative", a affirmé la Maison Blanche lundi soir après que Kiev a annoncé la capture de soldats russes[...]

Ebola : "La lutte pour vaincre le virus n'est pas une bataille, mais une guerre"

Selon le Dr David Nabarro, coordinateur de l'ONU contre l'épidémie Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest, la "guerre" contre le virus n'est "pas gagnée" et pourrait prendre six[...]

Syrie : libération d'un otage américain enlevé il y a deux ans par Al-Qaïda

Le secrétaire d’État américain John Kerry a annoncé dimanche la libération de Peter Theo Curtis, un ressortissant américain enlevé il y a deux ans par la branche[...]

Contre Ebola, douche froide et buzz viral

Le "Ice Bucket Challenge" fait rage sur la planète. Des personnalités de toutes sphères se prêtent à ce défi du seau glacé. L’Afrique, elle, navigue entre suivisme et[...]

États-Unis : ville noire, pouvoir blanc

Des émeutes de Watts en 1965 à celles de Ferguson, le cercle vicieux se perpétue : bavure, colère, répression, le tout sur fond d'inégalités. Rien n'aurait donc[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex