Extension Factory Builder
03/07/2012 à 18:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Shekau a succédé à Mohammed Yusuf en 2009. Shekau a succédé à Mohammed Yusuf en 2009. © Sipa

Traqué par les forces de sécurité dans le Nord du Nigeria, Abubakar Shekau est le chef de la secte Boko Haram. Les images de lui sont rarissimes.

Pour les membres de la secte islamiste Boko Haram, c'est le « connaisseur du Coran » mais, pour les forces de sécurité nigérianes, c'est surtout l'homme à abattre. Abubakar Shekau est un ex-lieutenant de Mohammed Yusuf, le fondateur de Boko Haram mort en 2009 entre les mains de la police. C'est lui qui a repris le flambeau du djihad. C'est lui aussi que Washington a ajouté, le 21 juin, sur sa liste noire antiterroriste.

Début juin à Maiduguri (État de Borno), la traque lancée contre Shekau et ses hommes a tourné à la guerre de religion dans toute la moitié nord du pays : violences policières, attentats islamistes contre des églises et représailles de la part des chrétiens... Mi-juin, en moins d'une semaine, et en dépit du couvre-feu total décrété par les autorités, les affrontements interconfessionnels ont fait une soixantaine de morts dans l'État de Kaduna.

Brigand opportuniste

On sait peu de chose sur le nouveau leader de Boko Haram, si ce n'est qu'il vient de Shekau, un village situé non loin de la frontière nigérienne. Âgé de 34 ans pour les uns, 43 ans pour les autres, il est présenté tantôt comme un fondamentaliste, tantôt comme un brigand opportuniste et violent. Solitaire, il vit reclus dans un lieu tenu secret et n'a pas fait d'apparition publique depuis 2009.

Il a signé son grand retour dans une vidéo diffusée sur internet en janvier, une espèce de discours d'orientation générale : guerre sans merci contre les politiques, les policiers et surtout les chrétiens, notamment le président Goodluck Jonathan. « Je prends plaisir à tuer tous ceux qu'Allah me demande de tuer, de la même façon que je prends plaisir à tuer un poulet ou un bélier », a-t-il déclaré dans une deuxième vidéo revendiquant les attentats de Kano, les plus meurtriers depuis la création du mouvement (180 morts le 20 janvier).

Abubakar Shekau ne serait toutefois pas sur la même ligne que Mohammed Yusuf. « Yusuf était capable de comprendre les conséquences économiques et politiques de sa démarche. Alors qu'avec Shekau on risque d'aboutir à une somalisation du nord du Nigeria », analyse un fin connaisseur de la secte.

Le 6 juin, le grand imam de Bauchi, Sheikh Dahiru Bauchi, avait essayé de jouer les médiateurs. Il avait annoncé une trêve et le début de négociations entre les islamistes et le gouvernement. Onze jours plus tard, trois églises de Kaduna et Zaria (Nord) étaient la cible d'attentats.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Nigeria

Nigeria : la femme kamikaze, nouvelle arme de Boko Haram

Nigeria : la femme kamikaze, nouvelle arme de Boko Haram

Six personnes ont été tuées mercredi sur le campus d'une université à Kano, la deuxième plus grande ville du Nigeria. Il s'agit du quatrième attentat suicide mené par une fem[...]

Nigeria : une fillette de 10 ans arrêtée avec une ceinture d'explosifs à Katsina

Les autorités nigérianes ont annoncé mercredi l'arrestation d'une fillette de dix ans portant une ceinture d'explosifs à Katsina, dans le nord du pays. En moins d'une semaine, la ville voisine de Kano[...]

Nigeria : nouvel attentat-suicide à Kano, le sixième en moins d'une semaine

Kano, dans le nord du Nigeria, a été frappé mercredi par un nouvel attentat, le sixième en moins d'une semaine. Une femme kamikaze s'est faite exploser dans une faculté de la ville faisant,[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Ebola : le spécialiste sierra-léonais des fièvres hémorragiques meurt du virus

Mardi, Sheik Umar Khan, médecin sierra-léonais chargé de lutter contre l'épidémie dans son pays, duquel il était le seul spécialiste en fièvres hémorragiques, est[...]

Nigeria : double attentat suicide contre des mosquées du nord-est

Deux attentats suicides contre des mosquées de la ville de Potiskum, dans le nord-est du Nigeria, ont tué au moins six personnes mardi soir. La région est régulièrement la cible de violentes[...]

Troisième attentat en deux jours dans le nord du Nigeria

Un nouvel attentat a été commis par une femme kamikaze lundi à Kano, le troisième perpétré en deux jours dans cette ville du nord du Nigeria.[...]

Nigeria : cinq morts dans un attentat à la bombe à Kano

Un attentat à la bombe a fait au moins cinq morts et huit blessés dans une église de Kano, dans le nord du Nigeria, dans le quartier chrétien de Sabon Gari, déjà touché par des[...]

Nigeria : un premier cas mortel d'Ebola à Lagos

Un Libérien est mort du virus Ebola à Lagos, la plus grande ville d'Afrique, devenant le premier cas répertorié de cette fièvre mortelle au Nigeria jusque-là épargné par[...]

Combats entre l'armée camerounaise et Boko Haram, 2 militaires tués

Plusieurs dizaine de membres de Boko Haram ont attaqué jeudi soir un village camerounais proche de la frontière nigériane. Deux militaires camerounais sont morts.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers