Extension Factory Builder
28/06/2012 à 13:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef de l'État ivoirien et son épouse Dominique, au Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem. Le chef de l'État ivoirien et son épouse Dominique, au Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem. © AFP

La visite d'Alassane Ouattara à Jérusalem, du 16 au 21 juin, a ouvert de nouvelles perspectives à la coopération bilatérale entre la Côte d'Ivoire et Israël, qui date des années 1960.

En regagnant Abidjan le 21 juin, Alassane Ouattara pouvait être satisfait. En quatre jours de visite en Terre sainte, le président ivoirien a pris la mesure des excellentes relations qu'entretient son pays avec Israël. Le 16 juin, il avait été accueilli à l'aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv par son ami Stanley Fischer, le gouverneur de la Banque centrale d'Israël, qu'il avait côtoyé au Fonds monétaire international (FMI). Preuve de l'importance qu'il accordait à ce séjour, Ouattara était accompagné d'une forte délégation d'hommes d'affaires et de ministres, dont Daniel Kablan Duncan (Affaires étrangères), Adama Toungara (Mines et Énergie) et Paul Koffi Koffi (Défense). Tous ont été logés dans le prestigieux hôtel King David de Jérusalem.

Le président ivoirien répondait à l'invitation de son homologue Shimon Pérès, dernier témoin d'un demi-siècle de relations bilatérales. « Je suis le seul à être assez vieux pour me souvenir de la visite de Félix Houphouët-Boigny en 1962 », a déclaré le chef de l'État israélien en recevant Ouattara à sa résidence. Les deux hommes se sont retrouvés une seconde fois le 20 juin, lors de la quatrième édition de Facing Tomorrow, une conférence internationale organisée par Pérès.

Préoccupations sécuritaires

Auparavant, Ouattara s'était entretenu avec Benyamin Netanyahou, le Premier ministre, avec qui il a été question du rapatriement des quelque 2 000 ressortissants ivoiriens présents en Israël, pour la plupart en situation irrégulière. « Nous allons examiner la liste et ramener nos citoyens dans leur pays, en pleine coopération avec Israël », a promis Ouattara au moment où une poignée d'entre eux manifestaient contre lui devant la Knesset.

Parmi les sujets évoqués, le rapatriement de 2 000 Ivoiriens, la plupart en situation irrégulière.

La visite du président ivoirien était souhaitée de longue date par les responsables israéliens, soucieux de rétablir un niveau de coopération semblable à celui qui prévalait sous Laurent Gbagbo. Confronté en 2002 à une rébellion qui a abouti à la partition du pays, ce dernier s'était tourné vers l'État hébreu afin d'obtenir une aide militaire. À Abidjan, certaines sources laissent entendre que la visite de Ouattara serait elle aussi liée à des préoccupations sécuritaires. Devant faire face à des tentatives de déstabilisation dans l'Ouest et désormais privé de l'appui de Nicolas Sarkozy, le président ivoirien chercherait à opérer un rapprochement stratégique avec Israël. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire - FPI : duel Affi-Gbagbo, qui soutient qui ?

Côte d'Ivoire - FPI : duel Affi-Gbagbo, qui soutient qui ?

Tous deux candidats à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan et Laurent Gbagbo seront départagés lors du 4e congrès du parti, début décembre à[...]

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, [...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces