Extension Factory Builder
28/06/2012 à 13:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef de l'État ivoirien et son épouse Dominique, au Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem. Le chef de l'État ivoirien et son épouse Dominique, au Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem. © AFP

La visite d'Alassane Ouattara à Jérusalem, du 16 au 21 juin, a ouvert de nouvelles perspectives à la coopération bilatérale entre la Côte d'Ivoire et Israël, qui date des années 1960.

En regagnant Abidjan le 21 juin, Alassane Ouattara pouvait être satisfait. En quatre jours de visite en Terre sainte, le président ivoirien a pris la mesure des excellentes relations qu'entretient son pays avec Israël. Le 16 juin, il avait été accueilli à l'aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv par son ami Stanley Fischer, le gouverneur de la Banque centrale d'Israël, qu'il avait côtoyé au Fonds monétaire international (FMI). Preuve de l'importance qu'il accordait à ce séjour, Ouattara était accompagné d'une forte délégation d'hommes d'affaires et de ministres, dont Daniel Kablan Duncan (Affaires étrangères), Adama Toungara (Mines et Énergie) et Paul Koffi Koffi (Défense). Tous ont été logés dans le prestigieux hôtel King David de Jérusalem.

Le président ivoirien répondait à l'invitation de son homologue Shimon Pérès, dernier témoin d'un demi-siècle de relations bilatérales. « Je suis le seul à être assez vieux pour me souvenir de la visite de Félix Houphouët-Boigny en 1962 », a déclaré le chef de l'État israélien en recevant Ouattara à sa résidence. Les deux hommes se sont retrouvés une seconde fois le 20 juin, lors de la quatrième édition de Facing Tomorrow, une conférence internationale organisée par Pérès.

Préoccupations sécuritaires

Auparavant, Ouattara s'était entretenu avec Benyamin Netanyahou, le Premier ministre, avec qui il a été question du rapatriement des quelque 2 000 ressortissants ivoiriens présents en Israël, pour la plupart en situation irrégulière. « Nous allons examiner la liste et ramener nos citoyens dans leur pays, en pleine coopération avec Israël », a promis Ouattara au moment où une poignée d'entre eux manifestaient contre lui devant la Knesset.

Parmi les sujets évoqués, le rapatriement de 2 000 Ivoiriens, la plupart en situation irrégulière.

La visite du président ivoirien était souhaitée de longue date par les responsables israéliens, soucieux de rétablir un niveau de coopération semblable à celui qui prévalait sous Laurent Gbagbo. Confronté en 2002 à une rébellion qui a abouti à la partition du pays, ce dernier s'était tourné vers l'État hébreu afin d'obtenir une aide militaire. À Abidjan, certaines sources laissent entendre que la visite de Ouattara serait elle aussi liée à des préoccupations sécuritaires. Devant faire face à des tentatives de déstabilisation dans l'Ouest et désormais privé de l'appui de Nicolas Sarkozy, le président ivoirien chercherait à opérer un rapprochement stratégique avec Israël. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Drissa Traoré : 'Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs'

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques son[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers