Extension Factory Builder
28/06/2012 à 12:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Premier ministre de transition, Cheik Modibo Diarra. Le Premier ministre de transition, Cheik Modibo Diarra. © AFP

Le Premier ministre de transition est sous le feu des critiques des différents acteurs de la crise malienne.

Le très émotif Cheick Modibo Diarra (il lui arrive de pleurer en public), Premier ministre de transition, agace tous ceux qui souhaitent voir le Mali sortir de l'abîme où il est plongé, au point que diplomates et personnalités politiques ne sont pas loin de reprocher au médiateur Blaise Compaoré de leur avoir imposé « la pire des solutions ». Le président par intérim étant hors jeu depuis son agression barbare au palais de Koulouba, Diarra reste seul à la tête de l'exécutif. Il est le chef du gouvernement, mais n'a jamais eu de poids politique dans le pays, où il n'a d'ailleurs jamais résidé. « Diarra, tranche, féroce, le chef d'un grand parti, n'a aucun plan, aucune stratégie. Il se contente de prendre ses ordres au camp de Kati [le fief de la junte dirigée par le capitaine Sanogo, NDLR]. » Même son de cloche chez un de ses concurrents : « C'est le mauvais homme au mauvais endroit. Grâce à la crise, il occupe un poste auquel il n'aurait jamais pu postuler autrement. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Lieux d'aisance

Article précédent :
Les Bidoun, ces apatrides du Golfe

Réagir à cet article

Mali

Mali : au Nord, c'est le far west

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants parai[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête s'annonce délicate

Le travail des enquêteurs, notamment français, attendus samedi sur le site du crash d'un avion ayant fait 118 victimes dans le nord du Mali s'annonce délicat en raison de la désintégration de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers