Extension Factory Builder
25/06/2012 à 11:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Conrad Murray a été jugé coupable d'homicide involontaire. Conrad Murray a été jugé coupable d'homicide involontaire. © Pool New/Reuters

À l'occasion du troisième anniversaire de la mort de Michael Jackson, le 25 juin, France Ô revient sur l'affaire judiciaire qui a passionné la planète : le procès du médecin personnel de la star américaine.

« C'était David contre Goliath. Le monde entier s'est retourné contre moi. » C'est un homme apeuré, les larmes au bord des yeux, que dévoile le documentaire de Tom Roberts, Michael Jackson et le Dr Murray : une amitié fatale. Le réalisateur américain a suivi le médecin personnel du roi de la pop durant les six semaines de son procès en 2011. Muré dans le silence, refusant d'être appelé à la barre pour se défendre, Conrad Murray est davantage bavard face à la caméra de Tom Roberts. Il s'exprime enfin sur l'affaire : « Nous étions amis. Je n'aurais jamais trahi sa confiance », témoigne-t-il depuis sa maison de Las Vegas. Il raconte alors leur rencontre quelques années auparavant. En 2006, l'un des enfants de la star est malade lors d'un séjour à Las Vegas. Sur les recommandations de l'un de ses gardes du corps, Michael Jackson contacte le cardiologue, avec qui il se liera d'amitié au fil des ans. Au point de l'embaucher à temps plein pour 150 000 dollars (environ 110 000 euros à l'époque) par mois, six semaines avant son décès, afin qu'il l'aide à préparer son grand retour sur scène.

Conrad Murray n'a pas toujours connu l'opulence. Né en 1953 à Saint Andrew (Grenade), le futur médecin a été élevé par ses grands-parents jusqu'à ses 7 ans, âge auquel il rejoint sa mère, qui a émigré à Trinité-et-Tobago à la recherche d'un avenir meilleur. Le père ? Un médecin américain de Houston totalement absent des premières années de sa vie. Il ne le rencontrera qu'à l'âge de 25 ans. Déterminé, Conrad Murray n'a jamais rechigné au moindre effort. Il misera tout sur ses études qu'il poursuivra aux États-Unis dès 1980. En 1999, il ouvre son propre cabinet à Las Vegas. Lorsqu'il rencontre Michael Jackson, en 2006, sa situation financière n'est pas des plus reluisantes. Il ne parvient plus à entretenir sa luxueuse maison, ses dettes sont estimées à 750 000 dollars et il est en retard dans le versement d'une pension alimentaire.

La diffusion de ce documentaire - qui ne donne pas la parole aux proches du chanteur - sur NBC a fait grand bruit aux États-Unis. Les fans de Bambi n'ont guère apprécié de voir retransmis sur une chaîne à grande écoute ce qui pourrait s'apparenter à une opération com' de la part du responsable de la mort de Michael Jackson, alors âgé de 50 ans, le 25 juin 2009. Conrad Murray a, en effet, été jugé coupable d'homicide involontaire et purge actuellement une peine de quatre ans de prison. On lui reproche d'avoir administré du Propofol, un puissant anesthésiant, à son célèbre patient, qui avait déjà ingurgité un mélange d'anxiolytiques et de décontractants (diazépam, lorazépam, midazolam...). Un cocktail qui fut fatal.

Michael Jackson égratigné

Alors qu'il préparait une tournée de cinquante dates (This Is It) à travers le monde pour l'été 2009 et le début de l'année 2010, Michael Jackson devait être au mieux de sa forme pour supporter les heures intensives d'entraînement et de répétition. Ruiné après son procès pour pédophilie en 2005, la star voyait en cette tournée le moyen non seulement de signer son grand retour sur scène mais aussi d'éponger ses dettes. Les avocats du Dr Murray ont dénoncé la pression que faisait subir à Michael Jackson le promoteur de la tournée, AEG. Or, il souffrait d'insomnie chronique qu'il essayait de combattre grâce à son « lait », le Propofol.

Les confidences du Dr Murray égratignent l'image de la star. Il décrit un homme faible, perdu, qui dormait avec une poupée, faisait pipi au lit, vivait reclus dans une chambre sale, sans hygiène... Ce que confirment les photographies prises par les services du coroner. Rien d'étonnant à ce que les fans de la star aient abhorré ce documentaire qui montre comment les avocats de la défense tentent de mettre sur pied une stratégie pour sauver leur client, qu'ils peinent à croire innocent... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque d'"i[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Après quatre mois de violents combats, l'État islamique (EI) a été chassé de la ville syrienne de Kobané par les forces kurdes. C'est la plus importante défaite du groupe jihadiste[...]

"Danser les ombres" de Laurent Gaudé : Haïti entre la vie et la mort

L'histoire du dernier roman de Laurent Gaudé, "Danser les ombres", se situe à Haïti, au moment du tremblement de terre de janvier 2010.[...]

Jean-Damascène Habarurema, marathonien philosophe, entre la France et le Rwanda

Rescapé du génocide, ce Rwandais court le marathon pour la France et travaille sur une thèse de philosophie.[...]

Pape François : révolution au Vatican...

Le pape François a déclenché dans l'Église catholique une vague de réformes qui, par leur ampleur, évoquent la perestroïka de Mikhaïl Gorbatchev ou le New Deal[...]

Syrie : Daesh revendique l'assassinat d'un otage japonais

Le groupe Etat islamique a revendiqué dimanche l'exécution d'un otage nippon, réclamant que soit relâchée une jihadiste en échange de la libération du deuxième Japonais aux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2684p128.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2684p128.xml0 from 172.16.0.100