Extension Factory Builder
25/06/2012 à 11:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Conrad Murray a été jugé coupable d'homicide involontaire. Conrad Murray a été jugé coupable d'homicide involontaire. © Pool New/Reuters

À l'occasion du troisième anniversaire de la mort de Michael Jackson, le 25 juin, France Ô revient sur l'affaire judiciaire qui a passionné la planète : le procès du médecin personnel de la star américaine.

« C'était David contre Goliath. Le monde entier s'est retourné contre moi. » C'est un homme apeuré, les larmes au bord des yeux, que dévoile le documentaire de Tom Roberts, Michael Jackson et le Dr Murray : une amitié fatale. Le réalisateur américain a suivi le médecin personnel du roi de la pop durant les six semaines de son procès en 2011. Muré dans le silence, refusant d'être appelé à la barre pour se défendre, Conrad Murray est davantage bavard face à la caméra de Tom Roberts. Il s'exprime enfin sur l'affaire : « Nous étions amis. Je n'aurais jamais trahi sa confiance », témoigne-t-il depuis sa maison de Las Vegas. Il raconte alors leur rencontre quelques années auparavant. En 2006, l'un des enfants de la star est malade lors d'un séjour à Las Vegas. Sur les recommandations de l'un de ses gardes du corps, Michael Jackson contacte le cardiologue, avec qui il se liera d'amitié au fil des ans. Au point de l'embaucher à temps plein pour 150 000 dollars (environ 110 000 euros à l'époque) par mois, six semaines avant son décès, afin qu'il l'aide à préparer son grand retour sur scène.

Conrad Murray n'a pas toujours connu l'opulence. Né en 1953 à Saint Andrew (Grenade), le futur médecin a été élevé par ses grands-parents jusqu'à ses 7 ans, âge auquel il rejoint sa mère, qui a émigré à Trinité-et-Tobago à la recherche d'un avenir meilleur. Le père ? Un médecin américain de Houston totalement absent des premières années de sa vie. Il ne le rencontrera qu'à l'âge de 25 ans. Déterminé, Conrad Murray n'a jamais rechigné au moindre effort. Il misera tout sur ses études qu'il poursuivra aux États-Unis dès 1980. En 1999, il ouvre son propre cabinet à Las Vegas. Lorsqu'il rencontre Michael Jackson, en 2006, sa situation financière n'est pas des plus reluisantes. Il ne parvient plus à entretenir sa luxueuse maison, ses dettes sont estimées à 750 000 dollars et il est en retard dans le versement d'une pension alimentaire.

La diffusion de ce documentaire - qui ne donne pas la parole aux proches du chanteur - sur NBC a fait grand bruit aux États-Unis. Les fans de Bambi n'ont guère apprécié de voir retransmis sur une chaîne à grande écoute ce qui pourrait s'apparenter à une opération com' de la part du responsable de la mort de Michael Jackson, alors âgé de 50 ans, le 25 juin 2009. Conrad Murray a, en effet, été jugé coupable d'homicide involontaire et purge actuellement une peine de quatre ans de prison. On lui reproche d'avoir administré du Propofol, un puissant anesthésiant, à son célèbre patient, qui avait déjà ingurgité un mélange d'anxiolytiques et de décontractants (diazépam, lorazépam, midazolam...). Un cocktail qui fut fatal.

Michael Jackson égratigné

Alors qu'il préparait une tournée de cinquante dates (This Is It) à travers le monde pour l'été 2009 et le début de l'année 2010, Michael Jackson devait être au mieux de sa forme pour supporter les heures intensives d'entraînement et de répétition. Ruiné après son procès pour pédophilie en 2005, la star voyait en cette tournée le moyen non seulement de signer son grand retour sur scène mais aussi d'éponger ses dettes. Les avocats du Dr Murray ont dénoncé la pression que faisait subir à Michael Jackson le promoteur de la tournée, AEG. Or, il souffrait d'insomnie chronique qu'il essayait de combattre grâce à son « lait », le Propofol.

Les confidences du Dr Murray égratignent l'image de la star. Il décrit un homme faible, perdu, qui dormait avec une poupée, faisait pipi au lit, vivait reclus dans une chambre sale, sans hygiène... Ce que confirment les photographies prises par les services du coroner. Rien d'étonnant à ce que les fans de la star aient abhorré ce documentaire qui montre comment les avocats de la défense tentent de mettre sur pied une stratégie pour sauver leur client, qu'ils peinent à croire innocent... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2684p128.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2684p128.xml0 from 172.16.0.100