Extension Factory Builder
22/06/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'actrice chinoise à Haikou, dans le sud de la Chine, le 30 mai. L'actrice chinoise à Haikou, dans le sud de la Chine, le 30 mai. © Chen Kang/ImagineChina

Dans Tigre et Dragon, elle jouait une experte en arts martiaux. Au coeur d'un scandale politico-sexuel impliquant Bo Xilai, la belle Zhang Ziyi fait aujourd'hui vaciller la classe politique.

Invitée au Festival de Cannes pour son dernier film, Dangerous Liaisons - ça ne s'invente pas ! -, Zhang Ziyi avait brillé par son absence. Depuis, la jeune femme (33 ans) ne s'exprime plus que par communiqués de presse et avocats interposés. C'est que l'actrice vedette de Mémoires d'une Geisha et de Tigre et Dragon est au coeur d'un nouvel épisode du feuilleton Bo Xilai. La presse l'accuse de prostitution. Elle aurait reçu en échange de ses faveurs quelque 110 millions de dollars d'une cohorte d'hommes d'affaires et de responsables politiques, parmi lesquels, justement, l'ancien ministre du Commerce, l'étrange M. Bo. Exclu du bureau politique, celui-ci est accusé de corruption, tandis que son épouse est fortement soupçonnée d'avoir empoisonné son associé britannique. Tous deux dorment en prison depuis le mois de mars.

On espère que les prestations de la jeune femme étaient à la hauteur, car, toujours selon la presse chinoise, elle exigeait pour chaque rencontre l'équivalent de 1,5 million de dollars. C'est un proche de Bo, un homme d'affaires de Dalian, qui servait, paraît-il, d'intermédiaire.

Des accusations que l'intéressée réfute avec véhémence. « Nous avons lu dans la presse des propos diffamatoires à l'encontre de Ziyi, s'indigne son agent dans un texte rendu public le 31 mai. Pourquoi persécuter ainsi cette jeune femme dévouée et responsable ? Nos amis nous ont conseillé de ne pas prendre ces propos au sérieux. Mais un innocent est un innocent. Nous disons à ceux qui ont diffusé cette rumeur que nous allons donner notre version des faits et faire appel à la justice. Nous allons les retrouver et nous ne les lâcherons pas. » Des plaintes ont en effet été déposées. Mais un éventuel procès servirait-il la réputation de l'actrice ?

Interdiction de quitter la Chine

C'est la presse de Hong Kong qui, la première, a révélé le scandale, vite relayée par des journaux chinois aux États-Unis. Certains affirment même que l'actrice serait visée par une enquête et aurait interdiction de quitter la Chine. Il est vrai que ce n'est pas la première fois que l'actrice se retrouve au coeur d'un scandale sexuel. En 2010, déjà, elle avait eu beaucoup de mal à faire taire la rumeur selon laquelle elle était la maîtresse d'un homme d'affaires marié. Pendant près d'un mois, les journaux chinois et hong-kongais s'en étaient donnés à coeur joie, avant que, brutalement et sans explication, l'affaire disparaisse de la une des tabloïds.

Mais la rumeur avait porté un sérieux coup à la réputation de l'actrice, désignée en 2001 « plus belle femme du monde » par le magazine américain People. Après quelques tentatives avortées à Hollywood, elle avait depuis peu entrepris de faire son come-back en Chine et termine actuellement The Grandmasters, de Wong Kar Wai. Ce nouveau scandale pourrait porter un coup fatal à sa carrière.

Bo Xilai ne risque pas de donner de sitôt sa version des faits. Il est toujours emprisonné à Pékin, et le gouvernement réfléchit au sort qui lui sera réservé. Un procès public pourrait en effet tourner au grand déballage et jeter le discrédit sur toute la classe politique, à quatre mois du plénum du Parti communiste. Quoi qu'il en soit, entre le meurtre d'un Britannique, les relations tarifées d'une star de la politique et de persistantes rumeurs de coup d'État, l'affaire Bo Xilai pourrait bien devenir le scénario de l'année.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Le sans-abri noir tué par la police de Los Angeles était français

Le sans-abri noir tué par la police de Los Angeles était français

Selon le "Los Angeles Times", le sans-abri abattu dimanche par des policiers à Los Angeles lors d'une altercation était un citoyen français déjà condamné pour braquage aux &Ea[...]

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Décédé le 25 février, Éric Rouleau, journaliste spécialiste du Proche-Orient, collabora au "Monde" et à "Jeune Afrique". Il fut aussi ambassadeur de[...]

Emmanuel Macron, le coup droit de Hollande

Il est jeune, brillant et séducteur. Jusqu'ici, tout lui réussissait. L'incapacité du ministre de l'Économie à amadouer les "frondeurs" socialistes et à faire[...]

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2684p058.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2684p058.xml0 from 172.16.0.100