Extension Factory Builder
22/06/2012 à 12:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Depuis la mort de Kadhafi, son fondateur et principal bailleur de fonds, l’organisation sahélo-saharienne dépérissait. Un traité révisé vise à la remettre sur pied.

Le 11 juin, les ministres des Affaires étrangères des pays membres de la Communauté des États sahélo-sahariens (Cen-Sad), réunis à Rabat, ont adopté un projet de « traité révisé ». Une manière de relancer une organisation créée en 1998 par Mouammar Kadhafi et qui stagne depuis le décès du dirigeant libyen. Ce traité sera soumis à l’approbation des chefs d’État lors d’un sommet dont la date n’est pas encore fixée. « Il redonne à la Cen-Sad sa mission première », indique Moussa Faki Mahamat, le ministre tchadien des Affaires étrangères, qui est également le président du conseil exécutif de la Communauté.

Trois modifications significatives ont été apportées à ce texte. Tout d’abord, l’espace géographique sahélo-saharien est désormais clairement défini. Ce qui devrait pousser ceux des 28 États membres qui n’appartiennent pas à cette aire (notamment le Bénin, les Comores, le Ghana, le Kenya ou le Togo) à se retirer de l’organisation. L’Algérie, que le Conseil national de transition libyen (CNT) accueillerait volontiers, pourrait en revanche être invitée à la rejoindre. L’établissement de la liste définitive des États membres sera le principal thème abordé lors du prochain sommet. Ce qui devrait donner lieu à de vifs débats (le Sénégal souhaiterait que la Gambie reste, le Maroc ne veut pas entendre parler de l’Algérie, etc.).

Bonne foi

Ensuite, les objectifs ont été reprécisés : œuvrer en faveur de la paix et de la sécurité, favoriser l’intégration économique. Les Libyens ont déclaré que cette nouvelle vision, qui ne fera plus de l’organisation un instrument à la gloire de Kadhafi, leur convient parfaitement.

Pour prouver sa bonne foi, le CNT a restitué à la Cen-Sad le siège de Tripoli, qui avait été occupé par les miliciens, ainsi que les archives, confisquées pendant la guerre. Le personnel de l’organisation qui n’avait pu quitter la Libye a finalement été payé. « Depuis quelques semaines, le travail a repris au siège », confirme un diplomate burkinabè.

Enfin, le mode de fonctionnement – et donc la contribution de chacun – sera revu. « Pour que tout le monde parle à voix égale, il faut être au même niveau de cotisation », estime Moussa Faki Mahamat. Ce pourrait aussi être le talon d’Achille de la Cen-Sad relookée. Kadhafi la finançait pour assouvir son ambition continentale contrariée à l’Union africaine. Aujourd’hui, le nouveau pouvoir de Tripoli et les autres États membres, qui n’ont pas les mêmes moyens qu’avait le « Guide », pourront-ils maintenir l’organisation en vie ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Ebola : des vaccins seront testés dans les pays d'Afrique les plus touchés

Ebola : des vaccins seront testés dans les pays d'Afrique les plus touchés

Des vaccins contre la fièvre Ebola seront testés, si possible en décembre, dans les trois principaux pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie selon l'OMS, alors qu'au Mali, la fill[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

Diaporama : les lieux qui racontent l'Histoire de l'Afrique

La mémoire de l’Afrique, ce sont des ouvrages et des mythes. Mais ce sont aussi des lieux qui invitent au recueillement et suscitent parfois l’émotion.[...]

OGM : les pays africains les plus avancés

 Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la BAD, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise[...]

La danse des popotins

La danse des popotins "Nous sommes les hommes de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur." Ce vers, vous vous en êtes rendu compte, n'est pas de moi, mais bien de Léopold[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers