Extension Factory Builder
13/06/2012 à 16:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdoulaye Wade a décidé de mener la bataille des législatives à la tête du PDS. Abdoulaye Wade a décidé de mener la bataille des législatives à la tête du PDS. © AFP

La gestion du pays par le PDS de Abdoulaye Wade est désormais passée au crible par la justice sénégalaise. Mais les éventuelles mises en examen d'anciens ministre suspectés de détournements ne pourront avoir lieu qu'après les législatives de juillet prochain.

Au sein même du Parti démocratique sénégalais (PDS), les tensions sont palpables. Il ne se passe pas une semaine à Dakar sans qu'une nouvelle affaire ne mette en cause la gestion de l'ancien parti au pouvoir. Mais les Sénégalais désireux que justice soit rendue devront s'armer de patience. Pour l'heure, la gendarmerie et la Direction des investigations criminelles auditionnent d'anciens ministres et hauts fonctionnaires soupçonnés d'enrichissement illicite, sur la base d'une liste établie par les autorités.

Néanmoins, pour tout délit commis pendant son mandat, un ex-ministre ne pourra pas être inquiété par la Cour de répression des crimes économiques et financiers. La Constitution prévoit en effet un traitement spécial via la Haute Cour de justice, qui doit être saisie d'un acte d'accusation voté par le Parlement. Problème : jusqu'aux législatives, repoussées au 1er juillet, et un éventuel changement de majorité, ce dernier reste aux mains du PDS, qui n'interviendra pas contre ses anciens dirigeants. Seule marge de manoeuvre pour l'heure : retenir le plus possible au pays les personnalités soupçonnées et remplir les dossiers. Pour cela, la justice peut compter sur le soutien de la Banque mondiale et des États-Unis, qui ont nommé un procureur spécial chargé d'enquêter sur d'éventuels biens mal acquis.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : ci-gît le PDS

En faisant d'un Karim Wade incarcéré depuis près de deux ans son candidat à la prochaine élection présidentielle, le Parti démocratique sénégalais (PDS[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Sénégal : Macky et le minimandat

Macky Sall l'avait promis pendant sa campagne : il réduirait le mandat présidentiel à 5 ans. Presque 3 ans après son accession au pouvoir, la réforme n'est toujours pas lancée et continue[...]

Sénégal : Vieux Aïdara, "dommage collatéral" de l'affaire Karim Wade

Au lendemain de la condamnation de Karim Wade par la Crei pour enrichissement illicite, Vieux Aïdara, qui est considéré comme l'homme de paille du fils de l'ancien président sénégalais, a[...]

Sénégal : Fadel Barro, génération 2.0

"Y'en a marre", le mouvement fondé par cet ancien journaliste sénégalais, fait des émules dans toute l'Afrique. Son objectif : inciter les jeunes à se conduire en citoyens[...]

Sénégal : la défense de Karim Wade entend "faire juger la CREI" - récit d'un verdict contesté

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a condamné Karim Wade à six ans de prison et ses complices de 5 à dix ans de réclusion. Le jugement est contesté par les[...]

Sénégal : les avocats de Karim Wade vont saisir la Cour suprême

Les avocats de Karim ont annoncé lundi, en début d'après-midi, qu'ils allaient saisir la Cour suprême pour revoir le jugement de la CREI, qui a condamné dans la matinée leur client à[...]

Sénégal : Karim Wade condamné à six ans de prison ferme

Karim Wade a été condamné, lundi, à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA d'amende pour enrichissement illicite.[...]

Sénégal : Karim Wade désigné candidat du PDS pour la prochaine présidentielle

À 48 heures du jugement de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), le Parti démocratique sénégalais (PDS) vient de désigner Karim Wade comme candidat officiel en vue[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2683p017.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2683p017.xml1 from 172.16.0.100