Extension Factory Builder
15/06/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une jeune victime malienne, au tribunal correctionnel de Bobigny, près de Paris. Une jeune victime malienne, au tribunal correctionnel de Bobigny, près de Paris. © SIPA

Le 4 juin, une employée de maison a déposé plainte pour agression sexuelle contre l'ambassadeur de Bahreïn en France. Une affaire qui rappelle de fâcheux précédents.

Depuis quelques jours, Naser al-Balooshi, l'ambassadeur de Bahreïn en France, a disparu des écrans radars. Il ne s'est pas rendu à son bureau depuis le 6 juin, a confié un employé de la représentation diplomatique au quotidien bahreïni Gulf Daily News. La veille, on apprenait de « source judiciaire » l'ouverture d'une enquête préliminaire après qu'une ancienne employée de maison eut déposé une plainte pour agression sexuelle, le 4 juin.

Cette femme de 44 ans a d'abord accusé l'ambassadeur de viols, puis expliqué avoir repoussé ses assauts. Elle maintient avoir été victime d'attouchements de juillet 2010 à octobre 2011 au domicile de son ex-employeur, à Neuilly-sur-Seine (banlieue chic de Paris), avant d'être licenciée fin 2011 avec son compagnon. L'ouverture par le parquet de Nanterre d'une enquête préliminaire permettra de vérifier ces accusations, avant la désignation éventuelle d'un juge d'instruction.

L'ambassadeur et son épouse jouissent de l'immunité diplomatique, ce qui n'est pas le cas de leur fils, que la plaignante accuse de l'avoir menacée à l'arme blanche. En fonction de l'évolution de l'enquête, la justice pourrait demander au Quai d'Orsay de solliciter auprès de Bahreïn la levée de l'immunité de Naser al-Balooshi.

À la fin avril, le tribunal de Bourg-en-Bresse (Ain) avait condamné l'épouse franco-libanaise de Béchir Salah - ancien chef de cabinet de Mouammar Kadhafi et actuellement en fuite - à deux ans de prison avec sursis et 70 000 euros d'amende pour des faits d'esclavagisme domestique sur quatre Tanzaniens employés à son domicile de Prévessin-Moëns. Mme Salah faisait travailler ces quatre personnes, recrutées en Libye, jusqu'à dix-huit heures par jour, sans les nourrir correctement et en ne les payant presque jamais. L'une des victimes a même perdu près de vingt kilos au cours des quatre années passées à son service.

Corvéables à merci

Toujours en avril, cette fois en Belgique, huit princesses émiraties ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour des faits relevant de la « traite d'êtres humains » et de « traitements inhumains et dégradants ». La famille princière occupait une suite à l'année à l'hôtel Conrad, avec à son service vingt-trois femmes, corvéables à merci. Les victimes ont été libérées, mais les accusées ont pu quitter le territoire et font traîner l'instruction depuis 2008.

Selon le Comité contre l'esclavage moderne, pareils faits ne sont pas l'apanage des milieux aisés. « L'expression "esclavage domestique" fait souvent penser aux diplomates et aux nababs. C'est largement inexact », estime l'association, qui précise que, « si 20 % des victimes sont employées dans le monde diplomatique ou les beaux quartiers », les autres sont asservies dans « les pavillons de banlieue ou dans les grands ensembles des quartiers défavorisés ». 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers