Extension Factory Builder
04/06/2012 à 14:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bob Denard contrôlait l'armée mais aussi l'économie de l'archipel. Bob Denard contrôlait l'armée mais aussi l'économie de l'archipel. © DR

À travers des témoignages inédits, un documentaire diffusé sur France Ô, le 9 juin à 20h35, revient sur le destin tourmenté de Bob Denard.

Dix-sept ans après son départ, il ne reste pas grand-chose de Bob Denard aux Comores. Pourtant, le documentaire montre combien le nom de ce mercenaire français, mort en 2007, est intimement lié à l'histoire contemporaine de l'archipel. Surnommé « le sultan blanc des Comores », Denard fut un homme controversé, tantôt providentiel, tantôt haï. Il mène trois coups d'État. La première fois, en 1975, il remplace le président Ahmed Abdallah par Ali Soilihi, alors que la République fédérale islamique des Comores vient de proclamer son indépendance de façon unilatérale. La deuxième, il ramène Ahmed Abdallah à la tête de l'État comorien, renversant le régime révolutionnaire de son successeur. Le militaire est alors accueilli en héros et met en place une garde présidentielle, composée de 500 hommes et encadrée par une quarantaine d'officiers européens. Très vite, il devient le garant de la stabilité du pays et de la sécurité du président.

Souvent, Bob Denard troque son uniforme militaire contre le costume d'homme d'affaires. Le complexe d'hôtels de luxe de Galawa et la ferme-pilote de Sanghali, c'est lui. Il a mainmise sur l'économie, la politique, l'armée. Mais sa réussite exaspère. On réclame son départ. Après l'assassinat d'Ahmed Abdallah en présence de Denard, le 26 novembre 1989, le héros déchu est extradé en Afrique du Sud et ne remettra les pieds sur l'archipel qu'en 1995 pour un troisième coup d'État qui se soldera par son retour définitif en France et des poursuites judiciaires. « Les autorités françaises ont manqué d'élégance pour un homme qui les avait tant servies », estime François-Xavier Sidos, proche et ancien mercenaire de Denard. Son témoignage inédit ainsi que celui de Michel Rocard, ancien Premier ministre, ou de Salim Abdallah, fils du président assassiné, éclairent ces années controversées.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Comores

Comores : le juge et les putschistes présumés

Comores : le juge et les putschistes présumés

Aux Comores, la justice prend son temps pour traiter les dossiers des auteurs présumés de la tentative de coup d'État du 19 avril 2013.[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

France : une mini tournée africaine pour François Hollande en juillet

Le mois de juillet sera africain pour le président français, François Hollande. Attendu en Côte d'Ivoire, il pourrait faire un saut au Niger avant de partir pour les Comores et Mayotte.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

1960-2013 : 53 ans d'interventions françaises en Afrique

Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé, jeudi, la France à intervenir en République centrafricaine, Jeune Afrique revient sur les nombreuses interventions militaires de l'ancienne[...]

Comores : les ambitions du général Salimou

Après un exil volontaire de près de dix mois en France, le général Mohamed Amiri Salimou est de retour aux Comores.[...]

Comores - France : Dhoinine à l'Élysée ?

La perspective d'une rencontre entre Ikililou Dhoinine et François Hollande, les présidents comorien et français, se précise. Quelques détails restent à régler, mais Dhoinine[...]

Comores : les Abdallah, une affaire de famille

Chez les Abdallah, il y a le père, l'ex-président disparu en 1989. Mais, depuis vingt ans, ce sont ses fils qui s'invitent sur le devant de la scène politique. L'un d'eux vient d'être[...]

Tentative de coup d'État aux Comores : des associations portent plainte en France

Des associations et un parti politique comoriens ont annoncé vouloir déposer plainte à Paris. L’objet de la plainte : la tentative de coup d'Etat du 20 avril aux Comores à laquelle auraient[...]

Comores : un complot ourdi en France ?

Les autorités comoriennes qui enquêtent sur la récente tentative de coup d'État ont acquis la certitude qu'une partie du complot avait été ourdie en France.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers