Extension Factory Builder
07/06/2012 à 15:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Depuis 5 ans, l'humoriste Wonho Chung fait un tabac dans tous les pays arabes où il se produit. Depuis 5 ans, l'humoriste Wonho Chung fait un tabac dans tous les pays arabes où il se produit. © D.R.

Né à Djeddah de parents asiatiques, Wonho Chung manie mieux la langue du Coran que celle de Corée. Le succès de ses one-man-shows en a fait une vedette régionale dans le monde arabe.

En 2007, ses premières apparitions lors de la tournée moyen-orientale du spectacle L'Axe du Mal Comedy Tour ont fait l'effet d'une bombe. Jean, baskets, les cheveux gominés façon hérisson, l'Asiatique semblait tout juste débarqué de Hongdae, le quartier branché de Séoul. « Mesa el-kheir Dubaï ! » (« bonsoir Dubaï ! ») a-t-il alors lancé dans un arabe parfait à la salle médusée. Ben Laden parlant l'hébreu aurait moins détonné.

Wonho Chung, « la meilleure importation coréenne au Moyen-Orient », comme le surnomment les médias, est né à Djeddah en 1981 d'un père physiothérapeute sud-coréen et d'une mère vietnamienne. Depuis cinq ans, il casse la baraque de Dubaï à Beyrouth avec des one-man-shows aussi comiques qu'insolites. L'humoriste manie mieux la langue du Coran que celle de Corée et joue du contraste entre son arabité acquise et ses origines lointaines. « Vous pensez sans doute être devant un feuilleton mal doublé ! » plaisante-t-il, mimant le décalage entre le son et l'image. Au Moyen-Orient, les employés de maison philippins sont nombreux, et Wonho s'esclaffe à raconter les quiproquos quotidiens dont sa famille et lui font l'objet. Il raconte : « Un employé du câble a un jour sonné à la porte de la maison. Ma mère a ouvert. "Pourrais-je voir madame ?" a demandé le colporteur, pensant avoir affaire à une domestique. "Mais JE SUIS madame !" lui a répondu ma mère, exaspérée ! »

Hasard

S'il est diplômé de l'université des sciences appliquées d'Amman, la capitale jordanienne, où il a grandi, il a plutôt le spectacle que l'algèbre dans le sang. À quatre ans, il s'entraînait devant la télé à répéter jusqu'à la perfection les chansons de l'Eurovision. La musique était sa vocation et c'est le hasard qui l'a poussé sur les planches, tout d'abord dans L'Axe du Mal Comedy Tour. Un producteur du spectacle, dont le titre fait référence à l'expression employée par George W. Bush pour désigner l'Iran, l'Irak et la Corée du Nord, cherchait désespérément un Nord-Coréen, quand il est tombé sur Wonho faisant le mariole dans un magasin de chaussures de sport.

Le plaisantin a immédiatement été embauché et n'a pas tardé à devenir la coqueluche des journalistes, interviewé notamment par CNN et Al-Arabiya. Un succès qui l'a amené sur les plateaux de télévision. Dans son magazine hebdomadaire de divertissement, il reçoit des stars comme Shaggy et James Blunt, Juliette Binoche et Roberto Cavalli. Il est aussi revenu à sa passion première, la musique, et une de ses chansons, Laylitna, est devenue un tube régional. Mais l'amuseur continue d'amuser et remonte régulièrement sur les planches. « Il y a eu un grand débat pour savoir quel pays avait l'Arabe le plus drôle, mais maintenant nous savons que c'est la Corée ! » explique un animateur qui devait le présenter. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Algérie : Jund al-Khilafah, des 'soldats' pas si inconnus

Algérie : Jund al-Khilafah, des "soldats" pas si inconnus

Qui sont les terroristes de Jund al-Khilafah, qui ont exécuté l'otage français Hervé Gourdel ? Leur chef, Abdelmalek Gouri, a fait allégeance à l'État islamique.[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir[...]

Maroc : Jamal Benomar... militant un jour, militant toujours

Des rangs de l'extrême gauche marocaine au monde feutré de l'ONU en passant par Amnesty, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon au Yémen n'a jamais transigé avec ses convictions.[...]

Algérie - O. Dehendi : "Nous avons supplié les terroristes de libérer Hervé Gourdel"

Alors que les autorités algériennes ont annoncé mardi avoir identifié des auteurs de l'enlèvement et de l'assassinat du Français Hervé Gourdel, un premier témoin s'est[...]

Des ravisseurs d'Hervé Gourdel identifiés, selon le ministre algérien de la Justice

Selon le ministre algérien de la Justice, des ravisseurs de l'otage français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité la semaine dernière en Algérie, ont été[...]

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a dévoilé mardi les noms de 27 candidats retenus pour la présidentielle du 23 novembre en Tunisie.[...]

"Bodybuilder" : surprenant Roschdy Zem !

Jamais là où on l'attend, avec "Bodybuilder", l'acteur réalise un troisième film attachant. Et aborde avec originalité l'univers du culturisme et les relations père-fils.[...]

Maroc : Bouchta Charef lâché par son épouse

L'épouse de Bouchta Charef, célèbre jihadiste marocain détenu à Tétouan, a livré un témoignage remettant en cause les accusations de mauvais traitements portées par[...]

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

C’est son roman "Meursault, contre-enquête", qui a valu à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud le prix de l'Organisation internationale de la Francophonie. La[...]

Crise libyenne : première réunion de dialogue sous l'égide de l'ONU à Tripoli

Des députés rivaux du nouveau parlement libyen se sont retrouvés lundi 29 septembre en début d’après-midi pour amorcer des négociations de sortie de crise sous l’égide[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers