Extension Factory Builder
04/06/2012 à 11:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Sénégal, le Rwanda et le Kenya ont le même taux de mortalité infantile que l'Inde. Le Sénégal, le Rwanda et le Kenya ont le même taux de mortalité infantile que l'Inde. © Un.org

Deux études publiées récemment montrent le recul de la mortalité infantile et maternelle sur le continent.

Et si la mortalité infantile et maternelle n'était pas une fatalité en Afrique ? Publiées l'une par la Banque mondiale, l'autre par l'Unicef et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), deux récentes études semblent le prouver. Réalisée dans vingt pays africains, la première révèle que le continent a connu, entre 2005 et 2010, la plus importante baisse de mortalité infantile enregistrée dans le monde au cours des trente dernières années. Avec une réduction de 8 % par an, le Sénégal, le Rwanda et le Kenya affichent désormais le même taux que l'Inde, un pays en plein essor économique. Douze des pays concernés présentent une baisse de plus de 4 % par an, ce qui constitue le rythme de baisse requis pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) consistant à réduire de deux tiers le taux de mortalité infantile entre 1990 et 2015.

Les mères aussi connaissent une embellie. Le nombre de femmes qui meurent en couches ou à la suite de complications liées à la grossesse a presque diminué de moitié entre 1990 et 2010, passant de plus de 543 000 à 287 000 décès annuels. La Guinée équatoriale a même déjà atteint l'OMD consistant à réduire de 75 % le nombre de décès maternels entre 1990 et 2015. Pour Babatunde Osotimehin, directeur exécutif du Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), pas question de s'arrêter en si bon chemin. Les progrès sont réels, mais la réalité reste tragique. Toutes les deux minutes, une femme meurt de complications liées à la grossesse, l'Afrique subsaharienne concentrant l'essentiel des cas. Une femme sur 39 y meurt dans ces conditions, contre 1 sur 290 en Asie du Sud-Est et 1 sur 3 800 dans les pays développés. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

C’est son roman "Meursault, contre-enquête", qui a valu à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud le prix de l'Organisation internationale de la Francophonie. La récom[...]

L'institut Choiseul classe ses "100 leaders économiques africains de demain"

L'Institut Choiseul vient de publier la "Choiseul 100 Africa", un classement annuel identifiant les "leaders économiques de demain" parmi les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins. Certains[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Gouvernance en Afrique : votre pays est-il performant, selon l'indice Mo Ibrahim 2014 ?

La fondation Mo Ibrahim a publié, lundi 29 septembre, son indice annuel sur la gouvernance en Afrique. Bilan : l'Afrique progresse globalement, notamment grâce aux questions des droits de l'homme et de la[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

La Francophonie confrontée au casse-tête de la succession d'Abdou Diouf

Après 12 ans sous la férule de l'ancien président sénégalais Abdou Diouf, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se trouve face au casse-tête de sa succession fin novembre[...]

La fondation pour l'Afrique de Borloo en marche d'ici la fin de l'année

Jean-Louis Borloo, qui s'est retiré de la vie politique en avril dernier, estime que sa fondation sur l'Afrique sera opérationnelle d'ici la fin de l'année, a-t-il indiqué dans un entretien au[...]

Ebola : le FMI accorde une aide supplémentaire aux pays touchés

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi une enveloppe supplémentaire de 130 millions de dollars en faveur des trois pays les plus frappés par Ebola (Guinée, Liberia, Sierra[...]

Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l'ONU

Sankara visionnaire ? En se présentant, le 4 octobre 1984, à la tribune des Nations unies, le jeune capitaine burkinabè était loin d'imaginer que, 30 ans plus tard, la plupart des thèmes de son[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers