Extension Factory Builder
04/06/2012 à 11:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Sénégal, le Rwanda et le Kenya ont le même taux de mortalité infantile que l'Inde. Le Sénégal, le Rwanda et le Kenya ont le même taux de mortalité infantile que l'Inde. © Un.org

Deux études publiées récemment montrent le recul de la mortalité infantile et maternelle sur le continent.

Et si la mortalité infantile et maternelle n'était pas une fatalité en Afrique ? Publiées l'une par la Banque mondiale, l'autre par l'Unicef et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), deux récentes études semblent le prouver. Réalisée dans vingt pays africains, la première révèle que le continent a connu, entre 2005 et 2010, la plus importante baisse de mortalité infantile enregistrée dans le monde au cours des trente dernières années. Avec une réduction de 8 % par an, le Sénégal, le Rwanda et le Kenya affichent désormais le même taux que l'Inde, un pays en plein essor économique. Douze des pays concernés présentent une baisse de plus de 4 % par an, ce qui constitue le rythme de baisse requis pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) consistant à réduire de deux tiers le taux de mortalité infantile entre 1990 et 2015.

Les mères aussi connaissent une embellie. Le nombre de femmes qui meurent en couches ou à la suite de complications liées à la grossesse a presque diminué de moitié entre 1990 et 2010, passant de plus de 543 000 à 287 000 décès annuels. La Guinée équatoriale a même déjà atteint l'OMD consistant à réduire de 75 % le nombre de décès maternels entre 1990 et 2015. Pour Babatunde Osotimehin, directeur exécutif du Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), pas question de s'arrêter en si bon chemin. Les progrès sont réels, mais la réalité reste tragique. Toutes les deux minutes, une femme meurt de complications liées à la grossesse, l'Afrique subsaharienne concentrant l'essentiel des cas. Une femme sur 39 y meurt dans ces conditions, contre 1 sur 290 en Asie du Sud-Est et 1 sur 3 800 dans les pays développés. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Drones

Article pr�c�dent :
Angola : contre les clandestins, tous les coups sont permis

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Ebola : la situation reste "extrêmement préoccupante"

Malgré une nette baisse du nombre de personnes affectées par le virus Ebola, la situation reste "extrêmement préoccupante" en Afrique de l'ouest, a prévenu vendredi l'Organisation[...]

Diaporama : les plus grandes (et belles) églises d'Afrique

Le christianisme est la religion dominante en Afrique avec une part de fidèles estimée à plus de 60% en 2014. Jeune Afrique revisite pour vous la richesse architecturale de lieux de culte chrétiens sur[...]

Escrocs et charlatans

Chaque année, rituellement, je consacre mon premier "PS" aux voyantes, aux soi-disant extralucides, aux horoscopes, à tous ces escrocs et charlatans qui prétendent pouvoir prévoir[...]

Quatre-vingts ans de négritude

Au mois de mai prochain, le mouvement de la négritude aura 80 ans. Le mot est en effet apparu en 1935 sous la plume d'Aimé Césaire dans " L'Étudiant noir", journal mensuel de[...]

CAN 2015 : Bifouma, Aboubakar, Mahrez, Bolasie... meilleurs espoirs masculins

Ils ne sont pas les plus jeunes, certains fréquentent même le niveau international depuis quelques années sans pour autant avoir fait parler d'eux. Et si c'était pour cette fois-ci ?[...]

C.A.N. : Coupe de l'Apathie Nationale...

Si la déprime de nouvelle année engourdit les employés dans des bureaux qui tournent au ralenti, l'événement qui la console ne contribue pas à "booster" l'efficacité[...]

Économie africaine : 2015, l'année de tous les défis

En 2014, les espoirs de prospérité de l’Afrique ont été éprouvés par des crises économiques, sécuritaires et sanitaires. Et si elle trouvait, au coeur même de ces[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2681p041.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2681p041.xml1 from 172.16.0.100