Extension Factory Builder
24/05/2012 à 18:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En RDC, l'extraction de la cassitérite y génère une économie de guerre. En RDC, l'extraction de la cassitérite y génère une économie de guerre. © AFP

Le journaliste Christophe Boltanski explore un recoin bien sombre de la mondialisation dans un livre-enquête passionnant, qui le fait voyager du Nord-Kivu jusqu'en Malaisie.

Minerais de sang nous entraîne sur la piste de la cassitérite, composant principal de l'étain, présent dans tous nos appareils électroniques, du téléphone portable au téléviseur, et dont le prix n'a cessé d'augmenter sous le coup de la forte demande, rendant son commerce extrêmement lucratif. Christophe Boltanski, reporter au Nouvel Observateur, démarre son récit à Bisie, au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC). Une région accessible uniquement à pied. L'extraction de la cassitérite y génère une économie de guerre contrôlée par les combattants de l'armée régulière mais aussi par des factions rebelles. Ils exploitent la misère des mineurs de fond, souvent adolescents, qui risquent leur vie pour quelques dollars au fond des galeries. L'argent ainsi récolté leur permet d'acheter des armes et d'asseoir leur domination sur leurs fiefs.

Le journaliste français reconstitue minutieusement la chaîne des responsabilités dans une enquête de terrain au rythme enlevé. Depuis l'enfer des mines artisanales de Bisie jusqu'aux fonderies malaisiennes, en passant par les comptoirs de Goma et du Rwanda et le port de Dar es-Salaam, le lecteur suit l'ensemble du trajet de ce « minerai de sang », qui prend de la valeur à chaque étape. Boltanski décrypte le jeu des différents acteurs : seigneurs de guerre, intermédiaires, transporteurs, multinationales, chacun d'eux tire son profit de la filière. Le journaliste prend aussi du recul sur ce qu'il découvre, en s'aidant des analyses de dirigeants politiques et économiques, chercheurs ou militants de Washington, Londres, Paris ou Kuala Lumpur. Un livre passionnant et fouillé, résultat de trois années d'investigations, qui met en lumière le fonctionnement d'une facette peu reluisante de la mondialisation. 

Minerais de sang, les esclaves du monde moderne, de Chritophe Boltanski, Grasset, 352 pages, 19,50 euros.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers