Extension Factory Builder
23/05/2012 à 16:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Carlos Fuentes est mort à l'âge de 83 ans. Carlos Fuentes est mort à l'âge de 83 ans. © Reuters

Ami des écrivains Gabriel García Márquez et Mario Vargas Llosa, Carlos Fuentes, humaniste inaltéré, continuera de vivre à travers la poésie de ses nombreux romans.

Homme-roman, homme-monde. Contrairement à ce que bien des journaux ont affirmé, Carlos Fuentes n'est pas mort le 15 mai à l'hôpital Ángeles de Pedregal, à Mexico. D'ailleurs, qui peut prouver que cet hôpital existe ? Qui sait si l'auteur de Terra Nostra avait bien 83 ans ? Il n'est pas mort, comme ne mourront pas ses vieux comparses, le Colombien Gabriel García Márquez et le Péruvien Mario Vargas Llosa. Tout simplement parce que le réel ne peut pas rattraper ceux qui ont défié le temps et mis à bas les comptes à rebours assassins.

1928-2012 : une vie ne s'enferme pas entre deux dates, elle s'enracine dans l'avant et se ramifie vers l'après. Panamá-Mexique : une vie ne s'atrophie pas entre murs ou frontières, elle s'enrichit de l'ailleurs et nourrit l'autre. Carlos Fuentes restera l'arpenteur cosmopolite qui, s'il a ses ports d'attache à Londres, Paris et Mexico, court la planète depuis son enfance de fils de diplomate trimballé entre l'Équateur, l'Uruguay, le Brésil, les États-Unis, l'Argentine... Qu'il ait fait de brillantes études au collège français puis à l'Université nationale autonome de Mexico et à l'Institut des hautes études de Genève (Suisse), qu'il ait travaillé pour le ministère mexicain des Affaires étrangères et occupé le poste d'ambassadeur en France de 1975 à 1977, ce ne sont que les étapes administratives d'un voyage bien plus ample. L'élan de Carlos Fuentes l'a porté de Jours de carnaval (1954) à Federico en su balcón, le texte qu'il vient de remettre à son éditeur.

Les prix littéraires ne prouvent rien (prix Romulo Gallegos, prix Cervantès). Élégance toute britannique, moustache tout hispanique, Carlos Fuentes n'écrit pas, il est écriture. Depuis ses 20 ans et jusqu'à ses 83 ans ? Peut-être l'était-il avant même de naître, comme le suggère l'extraordinaire Christophe et son oeuf (1987) qui raconte l'amour d'Ángel et d'Ángeles vu depuis l'utérus de cette dernière par leur fils Christophe, appelé à naître le 12 octobre 1992, cinq cents ans après qu'un autre Christophe (Colomb) a pour la première fois posé le pied sur le sol américain. Et, aujourd'hui encore, Carlos Fuentes continue d'écrire, puisque sa langue débridée mélangeant allègrement les cultures, l'Histoire, les mythes offre sans cesse de scintillantes découvertes. Père et enfant de ses foisonnants romans, Carlos Fuentes entretient sa passion pour la sublime Jean Seberg à travers Diane ou la chasseresse solitaire (1996), il critique les dérives de la révolution mexicaine à travers La Mort d'Artemio Cruz (1962), il prolonge son engagement à gauche avec Contre Bush (2004) et, comme chaque année, à Pâques, il relit encore et encore ce qui forme la matrice de son oeuvre polymorphe : le Don Quichotte de Cervantès. Jeune homme émerveillé, père éprouvé par la mort de deux enfants partis trop tôt, érudit partageur et engagé, il répète : « Une culture se forge et se renforce au gré de ses contacts avec les autres cultures. Il ne faut jamais avoir peur de ce qui vient de l'extérieur. »

Ne pleurons pas, Carlos Fuentes n'est pas mort, il est encore dans le ventre d'Ángeles et susurre : « Je mélangerai avec irrévérence les langages / j'interrogerai, je parlerai de toi, j'imaginerai, je ne conclurai que pour ouvrir une nouvelle page / j'interpellerai et répondrai sans cesse / j'offrirai au monde et aux gens une autre image d'eux-mêmes / je me transformerai tout en restant le même : CHRISTOPHE DANS SON OEUF. » 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Afrique du Sud : le frère d'Oscar Pistorius soupçonné d'avoir effacé des preuves

Le frère d'Oscar Pistorius a-t-il effacé des preuves dans l'enquête sur le meurtre de Reeva Steenkamp par son frère Oscar ? C'est en tout cas ce que révèle jeudi la radio sud-africaine EW[...]

Nigeria : Boko Haram diffuse une vidéo de Shekau pour prouver qu'il est en vie

Annoncé mort par l'armée nigerianne, le chef de la secte islamique Boko Haram, Abubakar Shekau, est apparu dans un nouvel enregistrement vidéo. Il déclare notamment diriger un califat établi sur [...]

Les sons de la semaine #16 : MR Bongo, The Afrorockerz, Faada Freddy, Cheb Hasni...

Bienvenu dans notre d'horizon hebdomadaire des musiques noires ![...]

Carte interactive : l'Afrique, un continent aux millions d'apatrides ?

Ils pourraient être plusieurs millions en Afrique. Sans nationalité, ils vivent dans des pays sans réellement en faire partie. Focus sur les apatrides du continent.[...]

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Du Nigeria au Burundi en passant par la Côte d'Ivoire et la Centrafrique, les élections présidentielles, législatives et locales sont nombreuses en 2015 sur le continent africain. "Jeune Afrique&quo[...]

Ebola au Texas : plusieurs personnes infectées par le patient libérien ?

Aux États-Unis, deux jours après l'identification d'un patient infecté par le virus Ebola, les autorités texanes recherchent toutes les personnes qui auraient pu être contaminées à s[...]

RDC : qui est responsable de la mort de Mamadou Ndala ?

Près de neuf mois jour pour jour après les faits, le procès des accusés du meurtre du colonel congolais Mamadou Ndala s'est ouvert mercredi devant la cour opérationnelle militaire du Nord-Kivu.[...]

Ce mal qui sème la terreur

Ni nous ni surtout, et c'est le plus grave, nos dirigeants politiques, pourtant comptables de la santé de leurs concitoyens, n'ont écouté les hommes et les femmes d'expérience. Dès le mo[...]

Égypte : 10 à 15 ans de prison pour 68 partisans de Mohamed Morsi

La justice égyptienne a condamné mercredi 63 partisans de Mohamed Morsi à 15 ans de prison. 5 autres ont écopé d'une peine de 10 ans de détention.[...]

France - Edwy Plenel : "La banalisation de la xénophobie n'a pas d'étiquette politique"

Le journaliste et fondateur de "Médiapart", Edwy Plenel, vient de publier un manifeste intitulé "Pour les musulmans". Nous l'avons rencontré.[...]

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Jeune patronne d'Oriental Wedding, cette créatrice propose ses caftans aux Franco-Maghrébines à la recherche de robes de mariage traditionnelles... et modernes.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers