Extension Factory Builder
24/05/2012 à 17:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pascal Canfin (à gauche), et Yamina Benguigui (droite). Pascal Canfin (à gauche), et Yamina Benguigui (droite). © Alain Robert/Sipa

L'une, Yamina Benguigui, est une femme d'images. L'autre, Pascal Canfin, un journaliste de sensibilité altermondialiste. On ne les attendait pas forcément au gouvernement français. On avait tort.

Productrice et réalisatrice pour la télévision et le cinéma, Yamina Benguigui n'est pas une novice en politique. Pressentie un temps au Conseil supérieur de l'audiovisuel, elle est depuis 2008 conseillère du 20e arrondissement et adjointe au maire de Paris chargée des droits de l'homme et de la lutte contre les discriminations. Au lendemain de sa nomination comme ministre déléguée aux Français de l'étranger et à la Francophonie, elle s'est pourtant déclarée « surprise ».

Dès 1990, elle intègre la Fondation France Libertés de Danielle Mitterrand. Parallèlement, elle tourne des films consacrés à la Maison des esclaves, à Gorée, ou sur l'ANC de Nelson Mandela. Mais c'est grâce à son triptyque documentaire intitulé Mémoires d'immigrés, récompensé par un Sept d'or, que Yamina Benguigui se fait connaître du grand public, en 1997. Cette femme au caractère, disons, bien trempé ne se laisse pas aisément démonter. En témoigne son clash avec Éric Zemmour, alors chroniqueur vedette de l'émission On n'est pas couché, sur France 2, en février 2011. Traitée de « bobo » touchée par le « syndrome Plus belle la vie », elle avait répliqué d'un cinglant : « Je m'en fous, de ce que vous pensez. » Avant de poursuivre : « On se verra à l'extérieur, soit je vous règle votre compte, soit on se met d'accord. » Ça promet.

"New Deal"

Pascal Canfin (37 ans) est quant à lui le Jean-Pierre Cot de François Hollande, qui l'a nommé ministre délégué chargé du Développement. L'altermondialiste du gouvernement, c'est lui. Loin, très loin des « réseaux affairistes » de la Françafrique, avec lesquels le nouveau président a promis de rompre. D'abord journaliste au magazine Alternatives économiques, il rejoint les Verts dans les années 2000. En juin 2009, il est élu au Parlement européen, où il sera le chantre de la taxe sur les transactions financières et de la lutte contre les paradis fiscaux. Il a par ailleurs créé l'ONG Finance Watch, qui milite pour une régulation de la finance, et a participé au lancement du collectif Sauvons les riches. Conseiller économique d'Eva Joly, la candidate écologiste, il a tout au long de la campagne plaidé pour un « new deal écologique et social ».

On l'a compris : Canfin ne sera ni l'allié des ténors du CAC 40 sur le continent ni le complice des petits arrangements françafricains. Encore moins l'artisan de l'enterrement de l'affaire des « biens mal acquis ». À Laurent Fabius, son ministre de tutelle, de faire de la politique. À Hélène Le Gal, la conseillère Afrique de l'Élysée, la charge de maintenir une certaine continuité diplomatique. Reste à savoir si la « rupture Canfin » ne risque pas de connaître le même sort que celle entreprise par Jean-Pierre Cot au début des années 1980.

____

Youssef Aït Akdim et Philippe Perdrix

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Wilson Kipsang : 'Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi'

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2h03’23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale sur route face à une concurrence particulièrement relev&[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Les sons de la semaine : les Lijadu Sisters, Nas, Bibi Tanga, "Ghana Mixtape"...

Un peu de musique pour accompagner votre journée ? Voici de quoi se détendre avec notre sélection de sons à écouter cette semaine. Au programme : le retour des Lijadu Sisters, le XXe anniversaire[...]

Ukraine : la guerre par d'autres moyens

Frapper les intérêts russes à l'étranger pour dissuader le Kremlin d'envahir de nouveau l'Ukraine ? Cette politique de sanctions ciblées est dans l'air du temps. Ses résultats sont[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Migration clandestine : manège en absurdie

Venu d'Afrique, le flux de bateaux de fortune tentant de rallier l'Europe ne faiblit pas. À son bord, des migrants aimantés par le fantasme de l’Occident et manipulés par des marchands de morts. Alors[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

France - Mériam Rhaiem : "Ma fille est une otage" en Syrie

Fin 2013, sa fille de 24 mois a été enlevée par son père, parti faire le jihad en Syrie. Après avoir créé un collectif nommé "Jamais sans Assia", Mériam[...]

Présidentielle américaine : Hillary Clinton toujours d'attaque

Ex-First Lady, ex-secrétaire d'État et ex-rivale d'Obama, Hillary Clinton est loin d'avoir fait une croix sur la présidence. Son staff de campagne est déjà en place et piaffe[...]

Les Algériens de France aux urnes : "Bouteflika, je sais qu'il va gagner..."

Quelque 815 000 Algériens de France ont commencé à voter samedi pour élire leur président, soit cinq jours avant le scrutin en Algérie, prévu jeudi 17 avril. Reportage en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers