Extension Factory Builder
18/05/2012 à 16:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 15 mai, à Dakar. Pour Macky Sall, Bocandé était un 'héros'. Le 15 mai, à Dakar. Pour Macky Sall, Bocandé était un "héros". © AFP

Au Sénégal, c'est un hommage national qui a été rendu, les 15 et 16 mai, à Jules Bocandé, ancienne star du football africain.

Près de 30 000 personnes pour assister à un hommage national au Sénégal, parmi lesquelles des stars du ballon rond, des lutteurs, le Premier ministre et même le président de la République. Une cérémonie retransmise en direct à la télévision depuis le légendaire stade Demba-Diop, à Dakar, une dépouille transportée par un Fokker de l'armée sénégalaise, l'école buissonnière décrétée pour tous les élèves de Ziguinchor le jour de l'enterrement... A-t-on jamais vu de telles obsèques pour un sportif africain ?

Héros

L'hommage rendu par le Sénégal à la mémoire de la légende du football national, Jules Bocandé, les 15 et 16 mai, était digne de ceux que l'on réserve habituellement aux anciens chefs d'État - rien à voir avec l'enterrement sans envergure de Rashidi Yekini, la star des Super Eagles qui s'est éteinte le 4 mai au Nigeria. « Si un tel homme n'est pas un héros, qu'est-ce alors qu'un héros ? » a demandé le président Macky Sall à l'occasion d'un discours solennel

Rêve

Bocandé a quitté ce monde à l'âge de 53 ans le 7 mai en France, à la suite d'une opération chirurgicale. Cet attaquant connu pour son caractère bien trempé avait été sacré en 1986 meilleur buteur du championnat de France avec le FC Metz, à une époque où les footballeurs africains n'étaient pas encore légion en Europe. Dans les années 1980, il avait été le symbole de la renaissance de la sélection nationale. « Il nous a fait rêver », se souvient un supporteur des Lions de la Teranga.

Pourtant, « ses exploits n'étaient plus très frais dans les mémoires », rappelle le politologue Babacar Justin Ndiaye. Pour lui, la gloire rendue à ce natif de la Casamance est « démesurée » et prend tous les traits d'une « récupération politique » à l'approche des élections législatives. Nouha Cissé, le président du club de Casa Sport (Ziguinchor), où Bocandé a débuté en 1978, y voit une autre explication : « Tout ce cérémonial, c'est une sorte de rattrapage, car nous ne l'avons pas assez distingué de son vivant. » Mais il n'exclut pas les arrière-pensées. Le nouveau gouvernement a fait du retour de la paix en Casamance un de ses objectifs prioritaires. Or Bocandé, comme le note Cissé, est le « symbole d'une Casamance conquérante ». L'élever au rang de héros, c'est flatter le peuple casamançais. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Ebola atteint le Sénégal, un quartier de Monrovia sort de l'isolement

Ebola atteint le Sénégal, un quartier de Monrovia sort de l'isolement

Le Liberia doit lever samedi matin la quarantaine d'un quartier de la capitale, 10 jours après avoir imposé son isolement face à la progression de l'épidémie d'Ebola, qui touche désormais [...]

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

"La mosquée de Donaye (dans la vallée du fleuve Sénégal) doit être une sorte de manifeste. Au-delà de son caractère religieux, de l'impératif fonctionnel, elle[...]

Ebola : premier cas officiellement confirmé au Sénégal

La ministre sénégalaise de la Santé, Awa Marie Coll Seck, a officiellement confirmé au cours d'une conférence de presse, vendredi, le premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Assane Dioma Ndiaye : "La CREI viole les principes élémentaires des droits de la défense"

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains voit dans le procès du fils de l'ancien président un "règlement de comptes" orchestré par le régime[...]

Sénégal : colère sur le campus de Dakar

La tension qui régnait depuis des mois à l'université de Dakar est montée d'un cran, le 14 août, avec la mort d'un étudiant lors d'une intervention musclée des forces de[...]

Sénégal : la CREI refuse de laisser partir Bibo Bourgi

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a refusé à l'homme d'affaires Bibo Bourgi, considéré comme le principal complice de Karim Wade, d'aller se faire soigner en France[...]

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex