Extension Factory Builder
23/05/2012 à 15:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Brazzaville ravagé par l'explosion d'un dépôt d'armes, le 4 mars. Brazzaville ravagé par l'explosion d'un dépôt d'armes, le 4 mars. © Guy Gervais Kitina/AFP

Deux mois après le drame qui a endeuillé la capitale congolaise, vingt-trois personnes ont été déférées devant la justice. Ce qui semble conforter la thèse de l'origine criminelle de la catastrophe.

L'explosion d'un dépôt d'armes dans le quartier brazzavillois de Mpila, qui a fait 282 morts, plus de 2 300 blessés et de 14 000 sans-abri le 4 mars, a plongé la capitale dans la tragédie. Et soulevé beaucoup de questions : s'agissait-il d'un acte criminel ou d'un simple accident causé par un court-circuit - selon la thèse officielle qui a prévalu au moment des faits ? Au lendemain du drame, le président congolais Denis Sassou-Nguesso a mis sur pied une commission d'enquête composée de neuf membres et dirigée par le colonel Philippe Obara, numéro un de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Au bout de deux mois d'investigations, cette commission a interpellé vingt-trois personnes - « des officiers et assimilés » et un civil. Placés en garde à vue plusieurs jours durant au siège de la DGST, les suspects ont été transférés à la maison d'arrêt de Brazzaville, après que leur dossier eut été transmis au ministère de la Justice. Le 7 mai, ils ont été déférés devant le tribunal de grande instance de Brazzaville. Onze chefs d'inculpation - dont celui, inquiétant, d'atteinte à la sûreté de l'État, qui implique que l'explosion pourrait être d'origine criminelle - leur ont été signifiés par le doyen des juges, qui a ouvert une information judiciaire.

Le colonel Marcel Ntsourou, principal suspect

L'affaire prend une dimension particulière quand on sait que le principal suspect n'est autre que le colonel Marcel Ntsourou, numéro deux du Conseil national de sécurité, que dirige Jean-Dominique Okemba, conseiller spécial du chef de l'État. Proche de Sassou-Nguesso, qu'il a soutenu pendant la guerre civile de 1997, cet officier aurait, selon certaines sources, pris ses distances avec le pouvoir, envers lequel « il ne cessait de tenir un discours très critique ». On le présente comme un aigri, qui remâchait sa déception de n'avoir jamais été promu général. Le 3 mars, lors d'une réception à son domicile, Ntsourou aurait annoncé à ses hôtes que « la peur [allait] bientôt changer de camp ». Un stock d'armes aurait été trouvé chez lui.

En attendant de savoir si les accusations portées contre le colonel Ntsourou et les autres suspects sont fondées, la thèse d'une tentative de putsch, évoquée dès les premières heures de la catastrophe, semble désormais privilégiée par les autorités au détriment de celle de l'accident.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

JO-2016 : Claude Le Roy accuse le Ghana de tricher sur l'âge des joueurs

JO-2016 : Claude Le Roy accuse le Ghana de tricher sur l'âge des joueurs

Le sélectionneur du Congo Brazzaville Claude Le Roy, a accusé dimanche le Ghana d'avoir aligné des joueurs trop âgés samedi lors de la défaite (1-0) de son équipe en qualifications p[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Cameroun, Congo, Gabon, Mali, RDC... : ci-gît la Corsafrique !

De l'île au continent - comme des affaires à la politique -, il n'y a qu'un pas, que les Corses ont très tôt franchi. Mais après s'être taillé un royaume en Afrique,[...]

Congo-Brazzaville : les musulmanes interdites de port du voile intégral

Épargné par les violences islamistes qui touchent son voisin camerounais, le Congo a décidé d'interdire aux musulmanes de porter le voile intégral dans les lieux publics "pour[...]

Congo-Brazzaville : Kolélas contre Kolélas...

À quatorze mois de l'élection présidentielle, le camp du pouvoir peine à clarifier ses positions sur la question d'une nouvelle candidature de Denis Sasssou Nguesso.[...]

"Le Méridional" : Henri Lopes, un étranger sur l'île

Pour qui n'a jamais lu un roman de l'écrivain congolais Henri Lopes, Le Méridional serait une porte d'entrée idéale.[...]

Airtel Trace Music Star : la star Akon adoube Mayunga, un jeune prodige tanzanien

Les chaînes musicales de Trace ont diffusé le 18 avril la finale d'Airtel Trace Music Star. Un concours étalé sur six mois à l'issue duquel le jury présidé par la star[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Guinée Équatoriale : Malabo contre Boko Haram

Face aux terroristes nigérians, Teodoro Obiang Nguema souhaite s'imposer comme le garant financier de la sécurité régionale. L'occasion de se rendre incontournable à un an de la[...]

Congo-Brazzaville : enquête sur l'étrange contrat d'un négociant pétrolier suisse

 Dans un rapport détaillé, l'ONG suisse la Déclaration de Berne dénonce les conditions, jugées anormalement avantageuses, d'un contrat attribué par l'entreprise publique congolaise[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers