Extension Factory Builder
25/05/2012 à 18:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
64 attaques ont été perpétrées le long des côtes africaines durant le premier trimestre 2012. 64 attaques ont été perpétrées le long des côtes africaines durant le premier trimestre 2012. © John Gambrell/Sipa

Ils sévissaient surtout le long des côtes somaliennes. Traqués de tous côtés, les flibustiers écument désormais de plus en plus les eaux du golfe de Guinée et changent de tactique.

L'Afrique est plus que jamais le premier continent victime de la piraterie en mer. Sur les 102 attaques que le Bureau maritime international (BMI) a recensées dans le monde durant le premier trimestre 2012, pas moins de 64 ont été perpétrées le long des côtes africaines. Et, selon les données publiées par cet organisme au début de mai, ce fléau a frappé dix pays durant ces trois derniers mois, contre sept en 2011.

Si le nombre des agressions diminue sur la côte orientale, les observateurs du BMI notent une recrudescence « alarmante » des actes de piraterie dans le golfe de Guinée. Dix-neuf tentatives ont été constatées depuis le début de 2012 entre la Côte d'Ivoire et les deux Congos, dont dix pour le seul Nigeria, soit autant que pour toute l'année 2011. Après avoir écumé les eaux béninoises l'an dernier, les pirates nigérians semblent s'être repliés dans leurs propres eaux territoriales pour échapper aux opérations de surveillance menées par les deux États sur leur frontière maritime.

Leurs méthodes ont évolué, puisqu'ils s'inspirent des tactiques de leurs homologues somaliens, utilisant comme base des « bateaux-mères » qui leur permettent d'étendre leur rayon d'action. Six des attaques ont ainsi eu lieu à plus de 70 milles nautiques, et un vraquier a même été accosté à plus de 110 milles des côtes.

"Répercussions sur l'économie de la région"

Le BMI s'inquiète également « du niveau de violence très élevé lors des attaques », ainsi que « des répercussions sur l'économie de la région, à commencer par le secteur pétrolier ». Les pirates nigérians ont en effet pris pour cible des tankers dans la majorité des cas, et le BMI craint que l'industrie pétrolière, « qui ne veut surtout pas attirer l'attention », ne déclare pas la totalité des assauts dont elle est la victime.

En février, le Conseil de sécurité de l'ONU, « vivement préoccupé par la situation », avait appelé les États « à élaborer une stratégie régionale de lutte ». L'exemple à suivre pourrait venir de Somalie, où la situation s'améliore sensiblement, avec 43 attaques, contre 97 au premier trimestre 2011. La présence des forces navales internationales dans la région « semble avoir un effet dissuasif », souligne le BMI, qui se félicite également de la présence plus fréquente d'équipes de protection embarquées. Aucun navire comptant des gardes armés à son bord n'a été attaqué depuis le début de l'année.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Carte interactive : l'Afrique francophone dans les missions de maintien de la paix

Carte interactive : l'Afrique francophone dans les missions de maintien de la paix

Depuis quelques années, les pays africains francophones participent de plus en plus à des opérations et missions de paix dans le monde. "Jeune Afrique" vous propose de vérifier si votre &Eacut[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Tunisie - Philippe Troussier : avec Sfax, "nous voulons remporter la Ligue des champions"

Dimanche à Kinshasa (RDC), Sfax se présentera avec l’étiquette de favori, lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions face à l’AS Vita Club. Philippe Troussier,[...]

Qatar National Bank en Afrique, maintenant, c'est du sérieux !

L'entrée du groupe qatari dans le capital d'Ecobank a surpris tout le monde. Et selon les analystes, ce n'est qu'un début... Les géants du continent se laisseront-ils faire ?[...]

Stanley Nelson : "Obama n'a rien changé à la situation des Noirs"

Le réalisateur américain, Stanley Nelson, a présenté pour la première fois en France son documentaire "Freedom Summer" au Festival international des films de la diaspora[...]

FAO : 805 millions de personnes souffrent (encore) de la faim dans le monde

Dans un rapport publié mardi, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a indiqué qu'environ 805 millions de personnes souffraient encore de la famine dans le monde, malgré[...]

Ebola : il faut un milliard de dollars pour lutter contre l'épidémie, selon l'ONU

À l'issue d'une réunion à huis-clos à Genève, mardi, le Dr David Nabarro, coordonnateur de l'ONU contre l'épidémie d'Ebola, a indiqué que les Nations unies avaient besoin[...]

Ebola : Barack Obama souhaite lancer un plan d'action estimé à 88 millions de dollars

Le président Barack Obama va demander au Congrès américain une enveloppe de 88 millions de dollars pour lutter contre le virus Ebola en Afrique de l'ouest, a rapporté lundi le Wall Street Journal.[...]

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Depuis dix ans, le nom de ce businessman - et ancien espion chinois ? - apparaît dans de nombreux contrats miniers passés entre Pékin et l'Afrique. Son parcours sinueux commence en Angola[...]

À quoi sert Mme Zuma ?

Si Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), était japonaise, elle se confondrait en kokaishiteimass (excuses publiques) et courbettes contrites, avant de [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex