Extension Factory Builder
25/05/2012 à 18:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
64 attaques ont été perpétrées le long des côtes africaines durant le premier trimestre 2012. 64 attaques ont été perpétrées le long des côtes africaines durant le premier trimestre 2012. © John Gambrell/Sipa

Ils sévissaient surtout le long des côtes somaliennes. Traqués de tous côtés, les flibustiers écument désormais de plus en plus les eaux du golfe de Guinée et changent de tactique.

L'Afrique est plus que jamais le premier continent victime de la piraterie en mer. Sur les 102 attaques que le Bureau maritime international (BMI) a recensées dans le monde durant le premier trimestre 2012, pas moins de 64 ont été perpétrées le long des côtes africaines. Et, selon les données publiées par cet organisme au début de mai, ce fléau a frappé dix pays durant ces trois derniers mois, contre sept en 2011.

Si le nombre des agressions diminue sur la côte orientale, les observateurs du BMI notent une recrudescence « alarmante » des actes de piraterie dans le golfe de Guinée. Dix-neuf tentatives ont été constatées depuis le début de 2012 entre la Côte d'Ivoire et les deux Congos, dont dix pour le seul Nigeria, soit autant que pour toute l'année 2011. Après avoir écumé les eaux béninoises l'an dernier, les pirates nigérians semblent s'être repliés dans leurs propres eaux territoriales pour échapper aux opérations de surveillance menées par les deux États sur leur frontière maritime.

Leurs méthodes ont évolué, puisqu'ils s'inspirent des tactiques de leurs homologues somaliens, utilisant comme base des « bateaux-mères » qui leur permettent d'étendre leur rayon d'action. Six des attaques ont ainsi eu lieu à plus de 70 milles nautiques, et un vraquier a même été accosté à plus de 110 milles des côtes.

"Répercussions sur l'économie de la région"

Le BMI s'inquiète également « du niveau de violence très élevé lors des attaques », ainsi que « des répercussions sur l'économie de la région, à commencer par le secteur pétrolier ». Les pirates nigérians ont en effet pris pour cible des tankers dans la majorité des cas, et le BMI craint que l'industrie pétrolière, « qui ne veut surtout pas attirer l'attention », ne déclare pas la totalité des assauts dont elle est la victime.

En février, le Conseil de sécurité de l'ONU, « vivement préoccupé par la situation », avait appelé les États « à élaborer une stratégie régionale de lutte ». L'exemple à suivre pourrait venir de Somalie, où la situation s'améliore sensiblement, avec 43 attaques, contre 97 au premier trimestre 2011. La présence des forces navales internationales dans la région « semble avoir un effet dissuasif », souligne le BMI, qui se félicite également de la présence plus fréquente d'équipes de protection embarquées. Aucun navire comptant des gardes armés à son bord n'a été attaqué depuis le début de l'année.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Pape Diouf : 'C'est le système Fifa qu'il faut casser'

Pape Diouf : "C'est le système Fifa qu'il faut casser"

L’intense actualité autour de la FIFA depuis mercredi 27 mai, alors que l’instance organise son Congrès à Zurich pour son élection présidentielle, n’a pas surpris Pape Diouf, [...]

Ces humoristes africaines qui brûlent les planches parisiennes

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Claudia Tagbo, Tatiana Rojo, Selavie Newway et[...]

France : Annick Girardin ou la difficulté d'exister

"Qui est ministre de la Coopération aujourd'hui ?" La vacherie vient de l'ancien ambassadeur de France à Dakar, Jean-Christophe Rufin, qui dénonçait, le 26 avril, l'absence de politique[...]

Corruption à la Fifa : Blatter soutenu par la CAF, Platini demande sa démission

La Confédération africaine de football (CAF) a maintenu jeudi son soutien à Sepp Blatter, qui brigue un cinquième mandat à la présidence de la Fifa. Mais de nombreuses[...]

Élection à la présidence de la BAD : les candidats du Cap-Vert, du Nigeria et du Tchad dans le trio final

Après cinq tours de vote, Akinwumi Adesina, le candidat nigérian, reste en tête. Le Tchadien Bédoumra Kordjé s'est emparé du deuxième rang, devant la Capverdienne Crisitina Duarte.[...]

"O Ka" : Souleymane Cissé le justicier

À partir de l'expulsion de ses soeurs de sa maison natale, le réalisateur malien revient sur l'histoire de sa famille. Un film engagé, tourné vers l'avenir.[...]

Élection du président de la BAD : Akinwumi Adesina, le candidat nigérian, en tête au premier tour

Le Nigérian Akinwumi Adesina a obtenu près de 26% des voix, devançant la Cap-Verdienne Cristina Duarte, qui décroche 24,5% des voix grâce au soutien massif des électeurs non-continentaux.[...]

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer[...]

Akinwumi Adesina : "Je suis un maillon essentiel entre anglophones et francophones"

Cet agroéconomiste pragmatique a été élu, jeudi 28 mai, nouveau président de la Banque africaine de développement (BAD), succédant ainsi au Rwandais Donald Kaberuka. Voici[...]

Le Nigérian Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

Les 80 gouverneurs de la Banque africaine de développement, réunis ce jeudi 28 mai à Abidjan, ont choisi le Nigérian Akinwumi Adesina pour succéder au Rwandais Donald Kaberuka à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers