Extension Factory Builder
17/05/2012 à 15:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Antoine Ntsimi ne connaît pas encore le nom de son successeur à la tête de la Cemac. Antoine Ntsimi ne connaît pas encore le nom de son successeur à la tête de la Cemac. © DR

Le sommet des six chefs d'État de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac) devrait enfin se tenir à la mi-juin, à Brazzaville, et "quoi qu'il arrive" avant celui de l'Union africaine, du 9 au 16 juillet. C'est ce que l'on assure dans l'entourage de Denis Sassou Nguesso, le président en exercice, où l'on ajoute que le problème du président de la Commission sera réglé auparavant.

S'il paraît acquis désormais que le titulaire du poste de président de la Cemac depuis 2007, le Camerounais Antoine Ntsimi, ne sera plus candidat, le nom de son successeur - un Centrafricain, selon le principe de rotation par ordre alphabétique - n'est pas encore connu.

Pressentis, les ex-Premiers ministres Élie Doté et Enoch Derant Lakoué (que l'on dit souffrant) ne font pas l'unanimité, au point que le président Bozizé pourrait sortir de son chapeau un troisième homme : Bounandele Koumba, ancien secrétaire d'État aux Finances formé à l'école nationale des douanes de Neuilly, en France, qui connaît bien la Cemac, où il est depuis douze ans conseiller pour les affaires internationales. Il s'agirait alors d'une promotion interne, comme celle dont a bénéficié l'actuel gouverneur de la Beac, l'Équato-Guinéen Lucas Abaga Nchama. Dernière hypothèse envisagée si le blocage persiste : la Centrafrique passe son tour au profit du Congo, qui tient en réserve un candidat potentiel en la personne de Pierre Moussa, l'actuel ministre d'État chargé de l'Économie. Encore faudrait-il que François Bozizé l'accepte...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Centrafrique : 25 morts dans l'effondrement d'une mine d'or

Centrafrique : 25 morts dans l'effondrement d'une mine d'or

Au moins vingt-cinq personnes sont mortes dans l'effondrement d'une mine d'or dans la région de Bambari, dans le centre de la Centrafrique, a-t-on appris samedi de sources concordantes.[...]

Centrafrique : à peine nommé, le gouvernement déjà contesté

A peine nommé, le nouveau gouvernement de transition centrafricain était déjà contesté samedi, en particulier par l'ex-rébellion Séléka qui affirme ne pas y avoir de[...]

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août[...]

Centrafrique : nomination d'un nouveau gouvernement de large ouverture

Le Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a annoncé vendredi la formation d'un nouveau gouvernement de large ouverture, comptant une trentaine de ministres, dont des représentants des groupes armés et[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Newton Ahmed Barry, journaliste burkinabè : "Je crains pour ma vie"

Les tensions politiques au Burkina Faso se traduisent par une insécurité de plus en plus grande pour les journalistes. Newton Ahmed Barry, le rédacteur en chef du bimensuel[...]

Gabon : Jean Ping et Ali Bongo Ondimba, duel de phrases assassines

À deux ans de l'élection présidentielle, la guerre des mots est déclarée entre le président gabonais Ali Bongo Ondimba et celui qui se voit déjà comme son principal[...]

Centrafrique : Mahamat Kamoun a formé son gouvernement

Quelques heures après le discours à la nation de la présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, au cours duquel elle a confirmé Mahamat Kamoun au poste de Premier ministre,[...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers