Extension Factory Builder
10/05/2012 à 17:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Parmi les participants : Aliko Dangote, Tidjane Thiam, Mostafa Terrab, Issa Redrab... Parmi les participants : Aliko Dangote, Tidjane Thiam, Mostafa Terrab, Issa Redrab... © J.A.

Le Groupe Jeune Afrique et la BAD organisent la première rencontre internationale des dirigeants de grandes entreprises africaines. Rendez-vous à Genève du 19 au 21 novembre prochain.

« Il faut libérer le potentiel économique de l'Afrique », insiste Donald Kaberuka. Le président de la Banque africaine de développement (BAD) est convaincu que le moment est venu. Et de fait, depuis 2001, le continent affiche une croissance de 4,9 % par an en moyenne. L'objectif est bien sûr que cette progression se maintienne au-delà de 2012 et 2013, où l'on prévoit une hausse annuelle du PIB de 6 % et 8 % en Afrique subsaharienne - soit autant que la Chine ou l'Inde, dont les économies ralentissent.

Tirant parti de cette dynamique, les plus grands groupes du continent ont multiplié leur chiffre d'affaires par trois en quinze ans (lire notre hors-série annuel « Les 500 premières entreprises africaines »). De nombreux champions nationaux, voire régionaux, se battent pour conquérir des marchés et créer des emplois. Tous brûlent de passer à la vitesse supérieure. Reste à savoir comment. Car les embûches restent nombreuses. Coût des transports ou de l'énergie, lenteurs administratives, détournements, corruption, marchés morcelés, barrières douanières... L'Afrique est le plus mauvais élève au monde en termes d'environnement des affaires : seuls huit pays du continent figurent dans les cent premiers du classement « Doing Business » de la Banque mondiale, et quinze autres se classent dans les vingt derniers, sur un total de 183 États. En outre, les différents espaces régionaux tardent à prendre leur essor. Conséquence : à taille comparable, une entreprise africaine consacre entre 20 % et 50 % de ses ressources à résoudre des problèmes de tous ordres avant de parvenir au même niveau de productivité qu'une entreprise chinoise !

Emblématique

Organisé par le Groupe Jeune Afrique en collaboration avec la société suisse Rainbow Unlimited et le soutien de la BAD, le « Africa Ceo Forum »* proposera pour la première fois aux PDG venus de tout le continent de débattre de ces questions. Il se tiendra du 19 au 21 novembre prochain à Genève (Suisse) et accueillera près de trois cents chefs d'entreprise, une centaine de banquiers et de financiers ainsi que des responsables politiques de premier plan.

Conçu en concertation avec de nombreux dirigeants d'entreprise, le programme se fixe pour objectif d'examiner les enjeux et les difficultés auxquels sont confrontées les entreprises africaines afin d'élaborer des solutions en liaison avec les pouvoirs publics. Le Forum s'est d'ores et déjà assuré la participation de dirigeants de grandes entreprises : Aliko Dangote, PDG du premier conglomérat industriel du Nigeria ; Jean-Louis Billon, président de Sifca, premier employeur privé en Côte d'Ivoire ; Issad Rebrab, PDG de Cevital, premier groupe privé d'Algérie ; Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP (Maroc), premier exportateur mondial de phosphate, ou Mark Cutifani, qui dirige le groupe minier sud-africain AngloGold Ashanti. Des dirigeants de groupes internationaux emblématiques seront également présents, comme Tidjane Thiam, PDG du groupe d'assurances britannique Prudential, et Sunny Verghese, PDG d'Olam, multinationale de l'agroalimentaire basée à Singapour.

_______

* Voir le site www.theafricaceoforum.com

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Immigration : un naufrage africain

Immigration : un naufrage africain

Mohammed Ali Malek a 27 ans, il est tunisien, et, pour les quelque 800 victimes du naufrage de son chalutier, le 19 avril, ce commandant qui les regardait sombrer avec un sourire narquois avait le visage du diable[...]

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique,[...]

Cour de justice de l'Uemoa : y a-t-il un pilote à la barre ?

Que se passe-t-il à la Cour de justice de l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) ?[...]

À la tête de l'Union africaine, Robert Mugabe en profite pour plaider ses causes dans le monde entier

De retour sur le devant de la scène internationale depuis qu'il occupe la présidence tournante de l'Union africaine, le chef de l'État zimbabwéen, Robert Mugabe, multiplie les voyages et profite de[...]

Xénophobies africaines

Je donne ma main à couper si je me trompe. Chaque fois que rien ne marche sur notre continent, chaque fois que ceux qui rêvent debout voient leurs desseins contrariés, une phrase, une seule, revient[...]

Dr Fatoumata Nafo-Traoré : "Nous sommes à un tournant de la lutte contre le paludisme"

Samedi 25 avril a lieu la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. L'occasion pour le Dr Fatoumata Nafo-Traoré, directrice exécutive de l'organisme Roll Back Malaria, de faire le point sur la situation[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Immigration : l'ONU appelle l'Europe à sortir de sa stratégie "minimaliste" et à "sauver des vies"

Alors que l'Union européenne se réunit jeudi en sommet extraordinaire après les multiples naufrages de ces derniers jours en Méditerranée, l'ONU l'a exhortée à sortir de sa[...]

Zimbabwe : quand Mugabe se change en "Miss Roberta"

Résignés, les internautes zimbabwéens s’attardent davantage sur les photographies de leur président que sur sa politique. Sur le dernier cliché à la mode, Robert Mugabe semble[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2678p015.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2678p015.xml0 from 172.16.0.100