Extension Factory Builder
04/05/2012 à 15:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le leader taïwanais Ma Ying-Jeou, au Burkina Faso, le 9 avril. Le leader taïwanais Ma Ying-Jeou, au Burkina Faso, le 9 avril. © Ahmed Ouoba/AFP

En tournée sur le continent africain mi-avril, le président taïwanais Ma Ying-jeou a fait du foot, des pompes, de la cuisine... Le tout pour ménager ses derniers soutiens face à Pékin.

Manuel Pinto da Costa était-il en trop petite forme pour oser affronter Ma Ying-jeou ? En déplacement à Cuba, le président de São Tomé e Príncipe est le seul des quatre derniers alliés diplomatiques de Taipei en Afrique à n'avoir pas pu apprécier la forme olympique du dirigeant de Taïwan lors de sa tournée sur le continent, du 7 au 18 avril.

Il faut dire que pour sa visite au Burkina, en Gambie et au Swaziland (l'étape santoméenne ayant donc été annulée) Ma Ying-jeou, 61 ans et physique de jeune premier, avait choisi la méthode douce, histoire de ne pas heurter son voisin chinois, désormais deuxième puissance mondiale. Au menu de ce périple haut en couleur : activités sportives à des fins de communication et traditionnelles visites de projets financés par son pays.

En Gambie, dans un lycée financé par Taïwan, il s'est gracieusement prêté à une partie de football avec séance de tirs au but contre le président Yahya Jammeh - partie qu'il a fort opportunément remportée. Car Yahya Jammeh, présenté comme un autocrate ubuesque par ses détracteurs, sait recevoir. En particulier lorsque 3 millions de dollars environ lui sont versés pour l'aider à faire face à la crise alimentaire qui ravage son pays. D'ailleurs, le président gambien a aussi connu son quart d'heure de gloire sportive en faisant jeu égal dans le duel de pompes qui l'a opposé à son homologue.

Une "diplomatie de l'aérobic"

Au Swaziland, dernière monarchie absolue d'Afrique et ultime étape de la tournée de Ma Ying-jeou, les pompes étaient aussi de rigueur. Mswati III et son invité - par ailleurs joggeur invétéré - en ont accompli une vingtaine chacun. Au Burkina, enfin, le président taïwanais, dont le nom Ma signifie « étalon », s'est vu offrir de nombreux cadeaux, dont un cheval blanc. Pour des raisons pratiques, il a laissé le cheval sur place, mais a promis de s'enquérir régulièrement de son état de santé.

Aux railleries de l'opposition taïwanaise, qui fustige une « diplomatie de l'aérobic » emmenée par un président aux allures de « chef d'une troupe de cirque », Ma Ying-jeou oppose « l'élargissement de l'espace international de l'île et la qualité des relations entretenues avec ces États ». Tout en réfutant les accusations selon lesquelles Pékin continue d'étouffer Taïwan sur la scène internationale, il rappelle que c'est sous son prédécesseur (membre de l'opposition) que le Niger, le Tchad ou le Sénégal se sont détournés de Taïwan.

Pour Jean-Pierre Cabestan, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et responsable du département des études internationales et des sciences sociales à la Hong Kong Baptist University, Taipei fait avec les moyens du bord pour exister en tant qu'État. Depuis 2008, une trêve diplomatique entre les deux Chine l'empêche d'en faire plus. Cette visite ne modifiera donc pas la donne stratégique en Afrique. Au demeurant, l'essentiel pour Taïwan aujourd'hui, ce sont ses relations non officielles avec Pékin, Washington et ses principaux partenaires asiatiques. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Soudan du Sud : plus de 100 morts au cours d'un raid pour du bétail

Soudan du Sud : plus de 100 morts au cours d'un raid pour du bétail

Plus de 100 personnes ont été tuées lors d'un raid pour du bétail et sa répression par les forces de l'ordre dans le nord du Soudan du Sud, a déclaré samedi le ministre régio[...]

Guinée : 109 cas confirmés de fièvre Ebola, 61 décès

La Guinée, en proie à une épidémie de fièvre hémorragique, a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola, selon[...]

Nigeria : Boko Haram revendique le sanglant attentat d'Abuja

Le groupe islamiste armé Boko Haram a revendiqué l'attentat à la bombe qui a fait au moins 75 morts lundi dernier à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, dans un enregistrement[...]

Centrafrique : un prêtre assassiné dans le Nord

Un prêtre centrafricain a été tué vendredi dans la région de Paoua, dans le nord de la Centrafrique, par des hommes armés assimilés aux peuls et à l'ex-rébellion[...]

Soudan du Sud : le Conseil de sécurité demande à Djouba de protéger les bases de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exigé vendredi du gouvernement sud-soudanais des "mesures immédiates pour assurer la sécurité de tous les civils et de toutes les bases de[...]

Zimbabwe : Mugabe critique l'"absurdité homosexuelle" de l'Europe

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, s'en est pris vendredi à "l'absurdité homosexuelle" de l'Europe, condamnant le refus de ses dirigeants d'accepter son pouvoir, dans son dernier[...]

Sénégal : Karim Wade bientôt jugé pour "enrichissement illicite"

Karim Wade, le fils de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade dont il fut conseiller et ministre, restera en prison où il croupit depuis un an en attendant son procès, prévu en juin,[...]

RDC - AS Vita Club : Firmin Mubele Ndombe, une ambition européenne

À tout juste 20 ans, Firmin Mubele Ndombe, l’attaquant de l’AS Vita Club, fait déjà pas mal parler de lui. Le joueur du club le plus populaire de RD Congo pourrait même s’expatrier[...]

Lycéennes enlevées au Nigeria : les recherches s'intensifient dans le Nord-Est

Le gouverneur de l'État de Borno a offert 50 millions de nairas (215 000 euros) à quiconque donnerait des informations permettant la libération des 129 lycéennes enlevées lundi soir par le[...]

Rwanda : vingt ans après... Renaître à Kigali

6 avril 1994-6 avril 2014 : alors que la communauté internationale peine encore à examiner ses propres responsabilités dans le génocide des Tutsis, les Rwandais s'efforcent de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers