Extension Factory Builder
04/05/2012 à 15:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le leader taïwanais Ma Ying-Jeou, au Burkina Faso, le 9 avril. Le leader taïwanais Ma Ying-Jeou, au Burkina Faso, le 9 avril. © Ahmed Ouoba/AFP

En tournée sur le continent africain mi-avril, le président taïwanais Ma Ying-jeou a fait du foot, des pompes, de la cuisine... Le tout pour ménager ses derniers soutiens face à Pékin.

Manuel Pinto da Costa était-il en trop petite forme pour oser affronter Ma Ying-jeou ? En déplacement à Cuba, le président de São Tomé e Príncipe est le seul des quatre derniers alliés diplomatiques de Taipei en Afrique à n'avoir pas pu apprécier la forme olympique du dirigeant de Taïwan lors de sa tournée sur le continent, du 7 au 18 avril.

Il faut dire que pour sa visite au Burkina, en Gambie et au Swaziland (l'étape santoméenne ayant donc été annulée) Ma Ying-jeou, 61 ans et physique de jeune premier, avait choisi la méthode douce, histoire de ne pas heurter son voisin chinois, désormais deuxième puissance mondiale. Au menu de ce périple haut en couleur : activités sportives à des fins de communication et traditionnelles visites de projets financés par son pays.

En Gambie, dans un lycée financé par Taïwan, il s'est gracieusement prêté à une partie de football avec séance de tirs au but contre le président Yahya Jammeh - partie qu'il a fort opportunément remportée. Car Yahya Jammeh, présenté comme un autocrate ubuesque par ses détracteurs, sait recevoir. En particulier lorsque 3 millions de dollars environ lui sont versés pour l'aider à faire face à la crise alimentaire qui ravage son pays. D'ailleurs, le président gambien a aussi connu son quart d'heure de gloire sportive en faisant jeu égal dans le duel de pompes qui l'a opposé à son homologue.

Une "diplomatie de l'aérobic"

Au Swaziland, dernière monarchie absolue d'Afrique et ultime étape de la tournée de Ma Ying-jeou, les pompes étaient aussi de rigueur. Mswati III et son invité - par ailleurs joggeur invétéré - en ont accompli une vingtaine chacun. Au Burkina, enfin, le président taïwanais, dont le nom Ma signifie « étalon », s'est vu offrir de nombreux cadeaux, dont un cheval blanc. Pour des raisons pratiques, il a laissé le cheval sur place, mais a promis de s'enquérir régulièrement de son état de santé.

Aux railleries de l'opposition taïwanaise, qui fustige une « diplomatie de l'aérobic » emmenée par un président aux allures de « chef d'une troupe de cirque », Ma Ying-jeou oppose « l'élargissement de l'espace international de l'île et la qualité des relations entretenues avec ces États ». Tout en réfutant les accusations selon lesquelles Pékin continue d'étouffer Taïwan sur la scène internationale, il rappelle que c'est sous son prédécesseur (membre de l'opposition) que le Niger, le Tchad ou le Sénégal se sont détournés de Taïwan.

Pour Jean-Pierre Cabestan, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et responsable du département des études internationales et des sciences sociales à la Hong Kong Baptist University, Taipei fait avec les moyens du bord pour exister en tant qu'État. Depuis 2008, une trêve diplomatique entre les deux Chine l'empêche d'en faire plus. Cette visite ne modifiera donc pas la donne stratégique en Afrique. Au demeurant, l'essentiel pour Taïwan aujourd'hui, ce sont ses relations non officielles avec Pékin, Washington et ses principaux partenaires asiatiques. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

Guinée équatoriale : le président Obiang accorde l'amnistie générale aux opposants en exil

Teodoro Obiang Nguema a accordé une amnistie générale aux opposants en exil dans la perspective d'un dialogue national en novembre, selon un décret présidentiel lu à la [...]

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky[...]

Burkina - Zephirin Diabre : "Le référendum est inopportun et dangereux pour la paix sociale"

Après l'annonce du gouvernement, mardi, d’un référendum à venir pour ouvrir la voie à une nouvelle candidature de Blaise Compaoré, l'opposition annonce d'ores et déjà[...]

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

Les protestations contre la Monusco ont fait deux morts et un blessé par balle mardi, dans l'est de la RDC, a annoncé mercredi une fédération d'association.[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Élections au Mozambique : des observateurs militaires déployés après des résultats contestés

La prudence est de mise au Mozambique. Le gouvernement a annoncé mercredi que des observateurs militaires étrangers allaient être déployés afin de s'assurer que la période[...]

Sierra Leone : deux morts dans des affrontements liés à Ebola

Deux personnes ont été tuées dans la ville minière de Koidu, dans l'est de la Sierra Leone, au cours de violences liées au refus par un groupe de jeunes d'un test de virus Ebola sur un cas[...]

RDC : "Vieux Ebola", le nouveau surnom de Koffi Olomidé ne passe pas

Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé, 58 ans, été arrêté mardi à Kinshasa pour avoir accroché dans la rue des banderoles annonçant le concert de "Vieux [...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers