Extension Factory Builder
04/05/2012 à 14:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Érythréen Merom Russom, maillot jaune lors de la deuxième étape de la course gabonaise. L'Érythréen Merom Russom, maillot jaune lors de la deuxième étape de la course gabonaise. © Patrick Fort/ AFP

La Tropicale Amissa Bongo s'impose comme la course la mieux cotée et dotée du continent. Si l'épreuve a un coût pour le Gabon, le pays en retire un beau bénéfice en termes d'image.

Un hélicoptère survolant le peloton, des transferts en avion pour traverser le pays en quelques heures, un pôle d'experts et de techniciens français ayant l'expérience du Tour de France...Lors de sa 7e édition, du 24 au 29 avril, la Tropicale Amissa Bongo a confirmé son statut de course cycliste la mieux dotée du continent. Au point de séduire Thomas Voeckler, célèbre dans l'Hexagone pour avoir porté le maillot jaune de leader à dix reprises lors de la dernière Grande Boucle. Pour la seconde fois (il avait déjà participé en 2010), le coureur français est venu avaler le bitume gabonais avec son équipe, Europcar, l'une des cinq formations professionnelles au départ de l'épreuve africaine la mieux cotée par l'Union cycliste internationale.

Une telle débauche de moyens, évidemment, a un coût sur lequel aucun autre pays du continent ne s'aligne : près de 1 milliard de F CFA (1,5 million d'euros). L'essentiel de ce budget provient des caisses de l'État : 500 millions de F CFA cette année. Quelque 400 millions de F CFA sont apportés par les sponsors - des sociétés parapubliques en majorité. « Les recettes de marketing ont atteint un montant record cette année », se félicite toutefois Benjamin Burlot, coordinateur général de l'épreuve.

Une aubaine pour les grands hôtels de Libreville

En l'absence de Gabon Airlines, transporteur officiel de la compétition jusqu'à sa faillite l'année dernière, les principaux bénéficiaires locaux de cette manne sont les plus confortables hôtels de Libreville, Franceville et Lambaréné (les trois villes étapes de cette année, en attendant peut-être Port-Gentil en 2013), qui peinaient à faire le plein depuis la Coupe d'Afrique des nations de janvier et février : la caravane du tour leur a amené, sur un plateau, ses cinq cents invités.

Les coureurs sont eux aussi choyés par l'organisation : les prix, offerts par la Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba, représentent un total de 87 millions de F CFA, dont 14 millions réservés aux sportifs africains. Autres bénéficiaires, les diffuseurs (Canal+ et TV5 Monde), à qui les images sont gracieusement mises à disposition : l'organisation a fait le choix de ne pas réclamer de droits de télévision pour maximiser la notoriété de l'événement. Car c'est dans ce domaine que Libreville, soucieux de promouvoir l'écotourisme, tente de rentrer dans ses frais. L'image, dans les médias français, d'un Thomas Voeckler serpentant sous la canopée gabonaise vaut son pesant d'or. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Gabon : à l'heure des comptes

Sur l'échiquier politique, comme sur les plans économique et social, les grandes manoeuvres ont commencé au Gabon. Objectif : la présidentielle 2016. Jeune Afrique fait le tour du pays.[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Gabon : le gouvernement instaure le paiement par bons de caisse pour riposter contre les grévistes

Certains enseignants gabonais, en grève depuis plus d'un mois, ont eu mercredi la mauvaise surprise de ne pas trouver les virements de salaire sur leurs comptes bancaires. Le gouvernement a décidé de les[...]

Gabon : pourquoi les fonctionnaires sont-ils en grève depuis plus d'un mois ?

Entrés en grève début février, les fonctionnaires gabonais ont voté aujourd'hui la reconduite de la grève générale. Ils réclament des revalorisations salariales.[...]

Cyclisme : les Africains, nouveaux princes de la "petite reine"

Pour la deuxième année consécutive, un Africain a remporté la Tropicale Amissa-Bongo, au Gabon. Le continent, nouvelle fabrique de champions ? De plus en plus d'experts le pensent.[...]

Gabon : Akanda ou Beverly Hills aux portes de la jungle

Créée il y a deux ans au nord d'une Libreville surpeuplée, la commune d'Akanda grandit à vue d'oeil. Cité idéale qui promeut la mixité sociale, ou gâchis[...]

Gabon : une potiche, Sylvia Bongo Ondimba ? Jamais !

À travers sa fondation pour la famille, Sylvia Bongo Ondimba occupe le terrain de la lutte contre la pauvreté. Avec succès ?[...]

Gabon : l'assurance maladie obligatoire, ça marche !

D'abord réservé aux plus démunis, le régime d'assurance maladie a été généralisé. Avec des consultations et des actes pris en charge de 80 à [...]

Gabon - Sylvia Bongo Ondimba : la santé, "en parler, c'est déjà sauver des vies"

Ces derniers mois, la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, a multiplié les actions de sensibilisation pour favoriser la détection précoce des cancers féminins. Elle en dresse le[...]

Gabon : une société suisse réclame 8 millions de dollars à l'État et fait saisir un Boeing

Depuis deux semaines, un avion de la République gabonaise est immobilisé à l'aéroport d'Orly, en France. Saisi par la justice française, il est au centre d'un litige entre une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers