Extension Factory Builder
04/05/2012 à 14:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Érythréen Merom Russom, maillot jaune lors de la deuxième étape de la course gabonaise. L'Érythréen Merom Russom, maillot jaune lors de la deuxième étape de la course gabonaise. © Patrick Fort/ AFP

La Tropicale Amissa Bongo s'impose comme la course la mieux cotée et dotée du continent. Si l'épreuve a un coût pour le Gabon, le pays en retire un beau bénéfice en termes d'image.

Un hélicoptère survolant le peloton, des transferts en avion pour traverser le pays en quelques heures, un pôle d'experts et de techniciens français ayant l'expérience du Tour de France...Lors de sa 7e édition, du 24 au 29 avril, la Tropicale Amissa Bongo a confirmé son statut de course cycliste la mieux dotée du continent. Au point de séduire Thomas Voeckler, célèbre dans l'Hexagone pour avoir porté le maillot jaune de leader à dix reprises lors de la dernière Grande Boucle. Pour la seconde fois (il avait déjà participé en 2010), le coureur français est venu avaler le bitume gabonais avec son équipe, Europcar, l'une des cinq formations professionnelles au départ de l'épreuve africaine la mieux cotée par l'Union cycliste internationale.

Une telle débauche de moyens, évidemment, a un coût sur lequel aucun autre pays du continent ne s'aligne : près de 1 milliard de F CFA (1,5 million d'euros). L'essentiel de ce budget provient des caisses de l'État : 500 millions de F CFA cette année. Quelque 400 millions de F CFA sont apportés par les sponsors - des sociétés parapubliques en majorité. « Les recettes de marketing ont atteint un montant record cette année », se félicite toutefois Benjamin Burlot, coordinateur général de l'épreuve.

Une aubaine pour les grands hôtels de Libreville

En l'absence de Gabon Airlines, transporteur officiel de la compétition jusqu'à sa faillite l'année dernière, les principaux bénéficiaires locaux de cette manne sont les plus confortables hôtels de Libreville, Franceville et Lambaréné (les trois villes étapes de cette année, en attendant peut-être Port-Gentil en 2013), qui peinaient à faire le plein depuis la Coupe d'Afrique des nations de janvier et février : la caravane du tour leur a amené, sur un plateau, ses cinq cents invités.

Les coureurs sont eux aussi choyés par l'organisation : les prix, offerts par la Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba, représentent un total de 87 millions de F CFA, dont 14 millions réservés aux sportifs africains. Autres bénéficiaires, les diffuseurs (Canal+ et TV5 Monde), à qui les images sont gracieusement mises à disposition : l'organisation a fait le choix de ne pas réclamer de droits de télévision pour maximiser la notoriété de l'événement. Car c'est dans ce domaine que Libreville, soucieux de promouvoir l'écotourisme, tente de rentrer dans ses frais. L'image, dans les médias français, d'un Thomas Voeckler serpentant sous la canopée gabonaise vaut son pesant d'or. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

'Le Mytho' : Frédéric Gassita et les menteurs en série au Gabon

"Le Mytho" : Frédéric Gassita et les menteurs en série au Gabon

Le jazzman Frédéric Gassita se lance dans la production audiovisuelle avec Le Mytho. Une création 100 % librevilloise qui va décaper.[...]

Gabon : quatre femmes de pouvoir qui se sont imposées face aux hommes

Ces quatre femmes se sont imposées dans le marigot politique, économique ou judiciaire. Leur secret pour venir à bout des préjugés sexistes ? Compétence et[...]

Ebanega : "Au Gabon, un footballeur qui se blesse et ne peut plus jouer se retrouve à la rue"

L’international gabonais du CA Bastia Rémy Ebanega a créé avec Axel N’Guéma, un ancien joueur, l’Association nationale des footballeurs professionnels au Gabon (ANFPG). Le[...]

Casimir Oyé Mba : "Seule solution pour sortir de l'impasse politique au Gabon, le dialogue"

Casimir Oyé Mba, opposant gabonais et ancien Premier ministre d'Omar Bongo Ondimba, appelle une nouvelle fois le chef de l'État au dialogue national.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Gabon : l'opposition à la recherche de l'oiseau rare

Les principaux ténors de l'opposition gabonaise font aujourd'hui front commun. S'accorderont-ils demain pour désigner un candidat unique à la présidentielle ?[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Gabon-France : le casse-tête Veolia

Le président Ali Bongo Ondimba a reçu Antoine Frérot, le PDG de Veolia, lors de son dernier séjour à Paris, début février. Au menu des échanges : le renouvellement de la[...]

Gabon - Tropicale Amissa Bongo : le Tunisien Rafaa Chtioui s'épanouit loin de l'Europe

Ancien grand espoir du cyclisme ayant évolué dans des formations européennes, le Tunisien Rafaâ Chtioui, vainqueur dimanche de la 10e Tropicale Amissa Bongo, la plus grande course d'Afrique,[...]

Gabon : fleurs, SMS et crèmes glacées... les factures de Pascaline Bongo devant la justice française

Pascaline Bongo est assignée à comparaître le 17 mars à 10h devant le tribunal de grande instance de Paris. La sœur du chef de l'État gabonais est accusée de n'avoir pas[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2677p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2677p018.xml0 from 172.16.0.100