Extension Factory Builder
03/05/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 12 avril, jour du vote, la tension était vive entre les parlementaires. Le 12 avril, jour du vote, la tension était vive entre les parlementaires. © Junior D. Kannah/AFP

Le nouveau président de l'Assemblée congolaise, Aubin Minaku, a été élu lors d'un vote boycotté par l'opposition. Qui est bien décidée à lui rendre la tâche très difficile...

« La prochaine session parlementaire donnera le ton, elle indiquera si la crise avec le pouvoir s'aggravera ou si une décrispation peut être envisagée », expliquait Samy Badibanga, de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), début avril. La réponse est venue, le 12 du même mois, avec l'élection d'Aubin Minaku (46 ans) à la présidence de l'Assemblée nationale congolaise. Seul candidat en lice, l'ancien secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP) et député dans le Bandundu (Ouest) depuis 2006 a obtenu 343 voix sur 349 votants, soit une confortable majorité.

Problème : l'opposition, qui revendique environ 120 députés, notamment emmenée par l'UDPS d'Étienne Tshisekedi, le Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba et l'Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, n'a pas participé au vote après avoir bruyamment quitté l'hémicycle. La raison : ses candidats officiels pour les postes de deuxième vice-président et de rapporteur adjoint ont été retoqués par le camp présidentiel, en mesure de débaucher des opposants plus malléables. Signalons que manquent toujours à l'appel une bonne vingtaine de députés - sur les 500 sièges à pourvoir. Si on ajoute à cela le divorce consommé au sein même de l'UDPS entre un  « président élu », Étienne Tshisekedi, silencieux mais toujours ferme sur sa ligne de boycott des « institutions illégitimes », et les 33 députés qui, eux, ont décidé de siéger à l'Assemblée... nous avons une situation plus que confuse. Comme on pouvait le craindre, en raison d'élections « non crédibles », selon la mission d'observation électorale de l'Union européenne, toutes les institutions sont aujourd'hui fragilisées. Bon orateur et fin connaisseur du personnel politique, Aubin Minaku saura-t-il ramener un peu de sérénité ? Son passé aux côtés et au service d'Augustin Katumba Mwanke ne plaide pas en sa faveur. Mais le fait qu'il soit originaire du Bandundu et son intelligence tactique devraient permettre à ce jeune baron du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) de renouer quelques fils du dialogue...

________

Par Philippe Perdrix et Aimée Nseya

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : l'opposition exige un nouveau calendrier électoral

RDC : l'opposition exige un nouveau calendrier électoral

Des élus de l'opposition congolaise ont déposé mardi à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de la République démocratique du Congo une proposition de calend[...]

RDC - Rwanda : "Rumeurs du lac", ou quand les eaux du Kivu se racontent

Dans un documentaire de 52 minutes dont la diffusion en avant-première est prévue le 10 mars en Belgique, la journaliste congolaise Wendy Bashi interroge le lac Kivu, témoin séculaire de la situation[...]

RDC : Étienne Tshisekedi, ad vitam aeternam

De retour, le vieil opposant congolais semble le seul à pouvoir remettre de l'ordre dans son parti. La situation s'est certes dégradée en son absence... mais peut-être pas autant que son[...]

RDC - R. Tshibanda : "La Monusco a décidé de ne pas lutter contre les FDLR pour des raisons fallacieuses"

La Mission onusienne en RDC (Monusco) a suspendu son appui à l'armée congolaise dans les opérations contre les FDLR. En réponse, Kinshasa a décidé de traquer seul ces rebelles rwandais. De[...]

RDC : les rebelles hutus rwandais fuient l'offensive de l'armée dans les Kivus

Les rebelles hutus rwandais des FDLR fuyaient samedi matin l'offensive de l'armée congolaise dans les provinces des Nord et Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, mais des affrontements[...]

RDC : opérations contre les rebelles hutus rwandais au Nord-Kivu

L'armée congolaise a lancé une offensive contre des rebelles hutus rwandais dans la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi d'un [...]

Léopards de RDC : Ibenge va convoquer Batshuayi et Mulumba

Actuellement en France, Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopards, va convoquer Michy Batshuayi pour les matches amicaux face à l’Irak fin mars. L’attaquant de l’Olympique de Marseille,[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

RDC : l'ancien milicien congolais Ngudjolo Chui acquitté par la CPI

Débuté en 2009, le procès de l’ex-chef de milice congolais, Mathieu Ngudjolo Chui, s’est soldé vendredi par la confirmation en appel de son acquittement par la Cour pénale[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2676p022-027.xml4 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2676p022-027.xml4 from 172.16.0.100