Extension Factory Builder
05/04/2012 à 11:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nafissatou Diallo est en congés maladie depuis son altercation avec DSK. Nafissatou Diallo est en congés maladie depuis son altercation avec DSK. © Behar Anthony/Sipa

La femme de chambre guinéenne, Nafissatou Diallo, veut être reconnue comme victime dans le cadre de l'affaire DSK. Déboutée au pénal, elle espère gagner au civil.

On l'avait presque oubliée. Naguère symbole des victimes de viol, la femme de chambre guinéenne qui, en mai 2011, a fait chuter l'un des hommes les plus puissants de la planète n'intéresse plus grand monde. Les débats autour de sa personnalité seront pourtant au coeur du second round de l'affaire Dominique Strauss-Kahn (DSK), qui a débuté le 28 mars. D'elle - dont l'image avait été écornée par les fausses déclarations et les versions contradictoires -, on se souvient tout juste d'un regard étrangement vide et d'une gestuelle théâtrale. Cette fois, le décor a changé, les enjeux aussi. Le tribunal du Bronx - réputé généreux envers les plus faibles -, et non plus celui de Manhattan, est chargé d'examiner la recevabilité de la plainte qu'elle a déposée au civil en août. Nafissatou Diallo, qui demande des dommages et intérêts, entend toujours être reconnue comme une victime.

Secrets

Depuis qu'elle a été déboutée au pénal, l'immigrée peule de 33 ans est retournée à ses secrets. Elle a quitté son petit appartement du Bronx et réside désormais dans un lieu tenu secret, sans protection policière, avec sa fille de 16 ans. Toujours salariée au Sofitel, elle est en congé maladie, disant souffrir de l'épaule depuis l'altercation dans l'hôtel. Celle qui avait été aimablement qualifiée de « très peu séduisante » par les avocats de l'ex-patron du Fonds monétaire international (FMI) compte garder la même ligne de défense. Elle est toujours soutenue par le très médiatique Me Kenneth Thompson.

Les avocats de DSK tenteront de faire valoir son immunité diplomatique, afin de faire classer l'affaire. Sauf que leur client, mis en examen en France le 26 mars dans l'affaire du Carlton pour « proxénétisme aggravé en bande organisée », est dans de sales draps. De quoi redonner un peu de crédit à Nafissatou, dont la conversation téléphonique avec un détenu de l'Arizona et les nombreux virements bancaires demeurent une énigme. Si sa plainte est jugée recevable, elle devra ressortir de l'ombre, pour s'expliquer à nouveau. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

 Pour prendre la succesion de Christophe de Margerie, décédé le 20 octobre dans un accident d'avion, le groupe français Total a confié le poste de président du Conseil d'administratio[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Depuis dix ans, les ventes de camions chinois explosent. Pour répondre à la demande, les constructeurs commencent à implanter des usines d'assemblage. Les marques européennes contre-attaquent en[...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

Le foot n'est pas la guerre, vous êtes sûr ?

Il n'y a pas qu'en Afrique que les questions politiques font irruption sur les terrains de football.[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Cinéma : "Bande de filles", quatre ados dans le vent

Porté par des actrices non professionnelles, le film de Céline Sciamma "Bande de filles" pose un regard plein de fraîcheur sur les banlieues françaises.[...]

France : Christophe de Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total Christophe Margerie, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers