Extension Factory Builder
30/03/2012 à 10:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le milieu de terrain de Bolton Fabrice Muamba victime d'une crise cardiaque, le 17 mars 2012. Le milieu de terrain de Bolton Fabrice Muamba victime d'une crise cardiaque, le 17 mars 2012. © AFP

Victime d'un arrêt cardiaque le 17 mars lors d'un match de Coupe d'Angleterre, le joueur de football congolais natif de Kinshasa, Fabrice Muamba, semble tiré d'affaire.

Fabrice Muamba est un miraculé. Il en prendra pleinement conscience quand il quittera le London Chest Hospital, où il a été admis le 17 mars. Ce jour-là, le joueur de Bolton Wanderers s'écroule sur la pelouse de White Hart Lane, lors d'un quart de finale de Coupe d'Angleterre face à Tottenham. Pendant une dizaine de minutes, l'équipe médicale d'urgence s'affaire autour du milieu de terrain, tentant de le réanimer par du bouche-à-bouche, des massages cardiaques et un défibrillateur. En vain.

Son coeur se remet à fonctionner lors de son transfert en ambulance vers l'hôpital. Le soir même, l'état de santé du joueur, placé dans une unité de soins intensifs, est jugé « critique », selon un communiqué de son club. « Les prochaines vingt-quatre heures seront cruciales », ajoute Owen Coyle, l'entraîneur de Bolton, sachant le pronostic vital engagé. Au fil des jours, la situation s'améliore lentement, Muamba parvenant même à respirer sans assistance et à échanger quelques mots avec ses proches.

Mort Subite

Cliniquement mort durant soixante-dix-huit minutes, Fabrice Muamba est donc plus qu'un miraculé... un revenant ! Né à Kinshasa en 1988, il a fui la RD Congo avec sa famille en 1999, deux ans après le coup d'État de Laurent-Désiré Kabila - un de ses oncles, alors conseiller du Premier ministre de Mobutu, a perdu la vie à cette occasion. Au Royaume-Uni, Muamba a d'abord été formé à Arsenal, avant de jouer à Birmingham City puis, à partir de 2008, à Bolton.

Ces dernières années, d'autres footballeurs ont eu moins de chance. Plusieurs Africains - le Marocain Belkhodja en 2001, le Camerounais Foé en 2003, l'Égyptien Abdelwahab en 2006, le Nigérian Idahor en 2010 -, mais aussi le Hongrois Fehér (2004), le Brésilien Serginho (2004), le Portugais Cunha (2006), l'Espagnol Puerta (2007), l'Écossais O'Donnell (2007) et le Français Pinault (2009) ont été victimes de la mort subite du sportif, un phénomène que les cardiologues ont du mal à expliquer.

Aujourd'hui, nul n'est en mesure de dire si Muamba gardera des séquelles de cet arrêt cardiaque. Ni s'il pourra un jour rejouer au football. Mais est-ce bien là l'essentiel ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Drôles de révolutionnaires ! (SE OK MAR 31/3)

Drôles de révolutionnaires ! (SE OK MAR 31/3)

De dangereux émeutiers prêts à utiliser la violence pour déstabiliser l'État ? C'est ainsi que les autorités congolaises ont, après leur interpellation, présenté[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2672p026-027.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2672p026-027.xml2 from 172.16.0.100