Extension Factory Builder
29/03/2012 à 15:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La superficie du terminal à conteneurs passe de 8 ha à 12,5 ha. La superficie du terminal à conteneurs passe de 8 ha à 12,5 ha. © Vincent Fournier pour J.A.

Le port autonome de Conakry poursuit ses travaux d'extension et se repositionne face à ses concurrents régionaux.

Les vagues de la bataille du Port autonome de Conakry (PAC) se sont aplanies pour laisser la vedette à ses projets de développement. « Agrandir le PAC demande l'approfondissement du chenal d'accès, explique Mamadi Condé, responsable de l'Administration et contrôle des grands projets (ACGP). Le tirant d'eau y étant de 9,5 m, les grands navires ne peuvent accoster. Nous envisageons de le creuser pour atteindre 13,5 m cette année, sur une distance d'environ 150 m. » Une profondeur qui n'a pas été choisie au hasard ; elle est équivalente à celle du port de San Pedro, en Côte d'Ivoire. Le coût de l'opération s'élève à 60 millions de dollars environ (45 millions d'euros), et les travaux doivent prendre fin en 2014. Les investissements en vue de l'extension et de la modernisation du PAC faisaient partie des conditions exigées par l'État auprès du nouveau concessionnaire.

Rude bataille. L'an dernier, trois mois après son arrivée au pouvoir, Alpha Condé a remis en question le contrat de développement et de gestion du PAC, accordé en 2008 à Getma International, filiale du groupe français NCT Necotrans. Au coeur d'une rude bataille politico-judiciaire - qui s'est, entre-temps, transportée à Paris - opposant Getma à Bolloré Africa Logistics d'une part, et d'autre part à l'État guinéen, le contrat de concession a été cédé, pour vingt-cinq ans, à Bolloré Africa Logistics. Au total, la filiale du groupe français Bolloré, déjà concessionnaire du terminal à conteneurs du PAC, compte investir 500 millions d'euros en vingt-cinq ans, dont plus de 150 millions d'ici à 2014, dans des travaux d'extension et de réhabilitation des infrastructures.

L'objectif est d'atteindre un volume de traffic de 10 millions de tonnes en 2013.

L'objectif du PAC est de faire passer son trafic global de 7 millions de tonnes de marchandises en 2010 à 10 millions en 2013, et de se positionner en concurrent direct des ports ivoiriens : Abidjan, dont le trafic était de 16,6 millions de tonnes en 2011, et San Pedro, de 1 million de tonnes environ. Avec la fin de la crise politico-militaire, ces deux ports ont commencé à retrouver leurs clients de l'hinterland, notamment les opérateurs économiques maliens, qui avaient fait du PAC leur première destination. C'est d'ailleurs pour cette raison que la surface du terminal à conteneurs est actuellement étendue de 8 ha à 12,5 ha. À court terme, l'objectif de Mamadouba Sankhon, directeur général du PAC, est de faire de Conakry l'une des plateformes de transbordement pour les petits pays voisins que sont le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée-Bissau et la Gambie. À moyen terme, l'État compte construire de petits ports sur les îles de Loos (Kassa) et à Boké pour favoriser l'exploitation minière.

Paix sociale. En attendant, l'autorité portuaire et le concessionnaire gagneraient davantage à investir dans la préservation de la paix sociale au sein de la communauté portuaire. En novembre, une grève des travailleurs du port a paralysé les activités pendant plusieurs jours. Ceux-ci réclamaient entre autres de « meilleures conditions de vie et de travail ». Cette revendication n'a pas encore été satisfaite. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Guinée

Guinée : un partisan de l'opposition tué à coups de matraque, selon une source hospitalière

Guinée : un partisan de l'opposition tué à coups de matraque, selon une source hospitalière

Un partisan de l'opposition guinéenne a été tué jeudi. Selon une source hospitalière, la victime aurait succombé à de nombreux coups de matraques.[...]

Guinée : en visite à Paris, Alpha Condé rejette toute modification du calendrier électoral

Le calendrier électoral en Guinée ne sera pas modifiée, a déclaré en substance Alpha Condé, en visite mercredi à Paris, où il a rencontré le président[...]

Élections : la carte interactive de la biométrie en Afrique

En Afrique comme ailleurs, les élections riment parfois avec fraudes ou, tout au moins, soupçons de votes multiples, de bourrages d'urnes et de manipulations en tous genres... Alors, pour réconcilier les[...]

Ebola : 11 Guinéens condamnés à perpétuité dans l'affaire du "drame de Womey"

Le procès des personnes accusées d'avoir tué huit membres d’une équipe de sensibilisateurs contre Ebola, le 16 septembre 2014, en Guinée, s'est achevé mardi. Sur les 26[...]

Guinée : l'opposition continue les manifestations malgré l'interdiction

De nouvelles manifestations de l'opposition ont eu lieu lundi en Guinée. Plusieurs personnes ont été blessées.[...]

Guinée : le dialogue entre le pouvoir et l'opposition est-il relancé ?

L'opposition a appelé à manifester lundi devant le siège de la Ceni. La veille, une délégation du gouvernement s'était rendu au domicile de Cellou Dalein Diallo pour tenter de relancer[...]

Guinée : l'opposition exclut un dialogue sans modification du calendrier électoral

L'opposition guinéenne manifestera jusqu'à ce que le président Alpha Condé accepte une modification du calendrier électoral et l'organisation des scrutins locaux avant la présidentielle,[...]

Les pays touchés par Ebola demandent un "Plan Marshall" de 8 milliards de dollars

Les trois pays les plus touchés par le virus Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone) ont demandé vendredi depuis Washington un "Plan Marshall" s'élevant à huit milliards de dollars[...]

Guinée : des militants de l'opposition condamnés pour "attroupement sur la voie publique"

Les tribunaux de Dixinn (banlieue de Conakry) et de Matam ont prononcé des décisions de justice à l'encontre de prévenus accusés d'avoir participé aux manifestations des 13 et 14[...]

Ebola : les chefs d'État de la Guinée, du Liberia et du Sierra Leone reçus par Barack Obama

Les présidents des trois pays les plus durement touchés par Ebola, la Guinée, le Liberia et le Sierra Leone, ont été reçus à la Maison Blanche par le président[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2671p090.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2671p090.xml0 from 172.16.0.100